Powerslave

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Iron Maiden (UK-1)
Nom de l'album Powerslave
Type Album
Date de parution 03 Septembre 1984
Enregistré à Compass Point Studios
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album1871

Tracklist

1.
 Aces High
 04:29
2.
 2 Minutes to Midnight
 06:00
3.
 Losfer Words (Big 'Orra)
 04:13
4.
 Flash of the Blade
 04:03
5.
 The Duellists
 06:06
6.
 Back in the Village
 05:21
7.
 Powerslave
 06:48
8.
 Rime of the Ancient Mariner
 13:36

Durée totale : 50:36



1995 Re-Issue on 2CD
1.
 Aces High
 04:29
2.
 2 Minutes to Midnight
 06:00
3.
 Losfer Words (Big 'Orra)
 04:13
4.
 Flash of the Blade
 04:03
5.
 The Duellists
 06:06
6.
 Back in the Village
 05:21
7.
 Powerslave
 06:48
8.
 Rime of the Ancient Mariner
 13:36
9.
 Rainbow's Gold (Beckett Cover)
 04:56
10.
 Mission from 'Arry
 06:42
11.
 King of Twilight (Nektar Cover)
 04:52
12.
 The Number of the Beast (Live at Westfalenhalle, Dortmund, Germany, 18/12/1983)
 04:57

Durée totale : 01:12:03



1998 Re-Issue
1.
 Aces High
 04:29
2.
 2 Minutes to Midnight
 06:00
3.
 Losfer Words (Big 'Orra)
 04:13
4.
 Flash of the Blade
 04:03
5.
 The Duellists
 06:06
6.
 Back in the Village
 05:21
7.
 Powerslave
 06:48
8.
 Rime of the Ancient Mariner
 13:36
9.
 2 Minutes to Midnight (Video Clip)
 06:00
10.
 Aces High (Video Clip)
 04:29

Durée totale : 01:01:05


Chronique @ cunteater

07 Juillet 2006
Le line-up s'est stabilisé avec l'arrivée de Nicko McBrain à la batterie lors du précédEnt album "Piece of Mind". C'est sous cette formation que le groupe va connaître ses plus belles heures. En 1984, MaidEn est alors un groupe parfaitemEnt rôdé qui remplit les stades à travers le monde.

"Powerslave", produit de main de maître par Martin Birch, permet à MaidEn d'atteindre des sommets dans les vEntes de disque (n°2 En Angleterre), biEn que son style si peu commercial demeure. Cet album à la pochette superbe, où Eddie, la désormais fameuse mascotte du groupe, se retrouve dans la peau d'un pharaon, est biEn plus rEntre-dedans que son prédécesseur.

On est fixés dès les premiers accords de "Aces High", qui ouvre l'album de façon tonitruante, suivi par "2 Minutes to Midnight", très direct égalemEnt et qui deviEndra dans les années suivantes un des titres les plus joués En concert. SuivEnt 4 morceaux où Adrian Smith et Dave Murray se livrEnt des duels guitaristiques de haute volée (notammEnt dans "The Duellists"), sublimés par l'omniprésEnte basse de Steve Harris. Bruce Dickinson nous gratifie une fois de plus d'une extraordinaire performance vocale tout au long de l'album mais aussi et surtout sur les deux derniers morceaux : "Powerslave" et "Rime Of The AnciEnt Mariner". Ce dernier dépasse les treize minutes, titre épique par excellEnce inspiré par l'oeuvre de Samuel Taylor Coleridge. Iron Maiden a pris cette habitude de terminer ses albums par de longs morceaux épiques à ambiance depuis "2 Minutes to Midnight" sur "The Number of the Beast" et "To Tame A Land" sur "Piece of Mind", et au vu de leur qualité, il est difficile de s'En plaindre.

La tournée qui suivit fut dantesque, Iron Maiden devEnant le premier groupe à se produire devant une salle comble dans le bloc de l'Est, En l'occurEnce En Pologne. Lors de cette gigantesque tournée mondiale, le groupe évoluait dans un immEnse décor égyptiEn avec un Eddie de plusieurs mètres de haut crachant du feu par les yeux. Ces effets scéniques permirEnt au groupe de conquérir de nouveaux fans, et de rEnforcer Encore plus l'adoration sans limites que ses inconditionnels lui vouaiEnt. Cette gigantesque tournée mondiale allait donner naissance au premier album Live du groupe : "Live After Death" En 1985. Il faut aussi noter que c'est au cours de cette tournée que MaidEn se produisît pour la première fois En Amérique du Sud, et notammEnt au festival "Rock in Rio", le premier du nom, où le groupe joua devant Environ 200000 fans En 1985, soit 16 ans avant d'y Enregistrer son fabuleux Live "Rock in Rio", lors de la troisième édition du festival cette fois-ci.

0 Commentaire

9 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ AGrangeret

20 Décembre 2009

Une énergie que nous ne retrouverons plus par la suite, et surtout pas sur "Somewhere in Time"

Pharaonique !

Suite au succès interplanétaire de "Piece of Mind", Maiden remet le couvert avec une galette quasi irréprochable.
Au niveau de la composition des titres, nous retrouvons Steve Harris d'un côté et le duo Smith/Dickinson de l'autre. C'était déjà le cas sur "Piece of Mind", sauf qu'ici Dickinson compose en solo le morceau "Powerslave" et "Flash of the Blade."
Vous découvrirez de suite 4 chefs d'œuvres, ni plus ni moins, sur Powerslave.
On débute l'affaire par un voyage en Spitfire avec "Aces High". Cet hymne incontournable est une véritable démonstration de force ! La basse tonitruante de Steve Harris vous déchire le ciel à la vitesse de la lumière. Nous sommes en présence ici d'un hit intersidéral, diaboliquement efficace avec roulements de batterie flamboyants en introduction et riffs "twin guitars" d'anthologie. Bruce "tout puissant" Dickinson ne lâche rien et Maiden remporte haut la main sa bataille d'Angleterre.
A noter, en aparté, que cette fougue juvénile va malheureusement faire défaut aux prochains opus de Maiden, qui vont s'affirmer beaucoup plus mous du genou par la suite.
Nous enchaînons sur des nouveaux roulements de batterie et un riff légendaire avec l'inaltérable "2 Minutes to Midnight". Un autre hymne balancé haut les "choeurs" (...The glamour, the fortune, the pain) par un combo au sommet de sa forme.
Passons derechef aux 2 derniers morceaux de l'album, les deux pépites les plus précieuses placées aux confins du temple "Powerslave".
Commencez par une expédition au bord du Nil avec sans doute la meilleure initiation à l'Égyptologie que je connaisse! Introduction dantesque, puissance de feu et "climat" envoûtant, le titre "Powerslave" transporte Dickinson en quasi transe. Le Sphinx de Gizeh, la pyramide de Kheops et le phare d'Alexandrie réunis en un seul titre !
Mais que dire du joyau final et de l'apogée de ce disque ?
"Rime of the Ancient Mariner" est un titre somptueux du début à la fin, 13 minutes de bonheur intense en apnée totale. Un voyage de cauchemar sur la mer Égée...pour un morceau de rêve. Ce titre inspiré d'un poème épique de Coleridge vous transporte entre changement de tempos à gogos et guitares flamboyantes dans une des plus grandes compositions de maître Harris...Pour amener en douceur un long break planant qui vous plongera dans le tourbillon implacable de la tempête finale!

Si le reste de l'album possède à mon goût un peu moins de panache, il reste d'excellente facture."Flash of the Blade" (B.O d'un film de Dario Argento) séduit avec son riff hyper efficace qui vous reste facilement dans le ciboulot. Cadence endiablée, break malin, et un son de guitares qui va largement inspiré les citrouilles germaniques d'Helloween).
Concernant l'instrumental "Losfer Words", techniquement impeccable avec sa superbe démonstration rythmique...j' émettrai ici quelque menues réserves. L'ensemble manque un peu d'âme et d'émotion. Une belle perf', un vrai à plaisir de jouer qui se ressent, mais qui ne me transcende plus vraiment aujourd'hui (Cette chronique a été ré-écrite en 2015);
"The Duellist ", a du bien faire plaisir à notre cher Dickinson, grand fan d'escrime et d'assaut au fleuret. Ce morceau sert avant tout le duo d'artificiers "guitaristiques" bien encadré une fois de plus, par la master basse monumentale de l'omniscient grand chef... une jolie joute pour techniciens avertis!
"Back in the Village" est sans doute le talon d'Achille du disque. Ce sixième titre de l'album nous annonce le retour de Patrick Mac Goohan (déjà évoqué par Maiden dans "The Prisoner", lui aussi le Numéro 6 dans la série...malin les gars!). Morceau de bonne qualité (certes), cette sympathique "speederie" est trop redondante et manque singulièrement de relief.

Mais oublions ses légers griefs (qui par ailleurs n'engage que moi)...Powerslave est un fantastique album avec 4 bombes incontournables, et je le répète, c'est une galette avec une flamme et une énergie que nous ne retrouverons que très rarement par la suite...et certainement pas sur "Somewhere in Time" !

La tournée "Slavery Tour" va donner naissance au légendaire "Live After Death"... sans doute l'un des meilleurs Live de l'histoire du métal. Maiden est encore au sommet de son art.

28 Commentaires

6 J'aime

Partager

AGrangeret - 15 Août 2015: Vu le déferlement de critiques provoquée par cette chronique, j'ai décidé de la ré-actualiser, et de jeter les quelques jugements à l'emporte-pièce. J'avais rédigé ce petit laius en 10 minutes sur un coin de table, plutôt mal torché par ailleurs, dans un esprit un peu provoc'. Je pense que ce nouveau texte froissera beaucoup moins nos chers puristes. Rassurez-vous, je ne baisse pas mon froc non plus, mais je modère et ré-ajuste quelques emportements un peu faciles. Je remercie ce cher Detonation de m'avoir défendu et de comprendre ma démarche non consensuelle. Pour ceux que ça intéresse, je revisite actuellement tous mes anciens textes sur Maiden (jusqu'à final frontier) en virant les quelques passages un peu too much et en les ré-écrivant cette fois-ci en français !
Moi aussi, je suis un fan de l'age d'or de Maiden, je l'ai vécu en live, vu mon grand âge, mais en ré-écrivant ses chroniques en 2015, j'y rajoute un avis plus distancé qui peut exaspérer certains lecteurs. C'est aussi le but !
Je ne m'enferme pas dans mes enthousiasmes de jeunesse et j'essaie de juger objectivement certaines choses qui quelquefois vieillissent mal.
A bon entendeur..
Vinarius - 07 Janvier 2016: Je suis personnellement d'accord avec cette chronique, en tout cas sur le fond, c'est à dire qu'à mon sens, Back in the Village et The Duellists sont deux morceaux corrects mais bien loin de la trempe d'un "aces high" ou "2 minutes to midnight".

Je suis également d'accord pour dire que Losfer Words n'est pas parfaite, même si là on est quand même dans de l'excellentissime.

Pour finir, les quelques moment faiblards de "Flash of the Blades" ne m'empêcheront pas de mettre 18/20 à cet album.
witchfucker - 30 Décembre 2016: Me concernant, Powerslave est "THE"album de Maiden. Il n'y a rien à jeter si ce n'est la cellophane de l'emballage. Il m'a pété la tronche quand j'avais 12 ans, et il continu de le faire 32 années plus tard.
tarakien - 27 Novembre 2017:

1984 Iron Maiden en concert (j'avais 14 ans) avec Motley Crue en première partie !! Innoubliable live ;)

L'avantage de la date et de la salle en 84 ....A moins de 3 mètres des musiciens !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

15 Mai 2005
Nous voici dans la période faste de la vierge de fer. Un album par an et que des chansons faites pour les stades. Celui là est mon préféré mais ça reste Entre nous.

Les deux singles tirés de cet album (« Aces High » et « 2 Minutes to Midnight ») annoncEnt la couleur d’Entré. C’est du lourd.
C’est une super idée d’Entamer « Aces Hight » et ça nous cale directe dans l’ambiance du CD. Au passage on peut se demander où Steve Harris trouve toutes ses inspirations, certaines personnes dans toute une vie de musique n’arrive pas à pondre un seul de ses riffs. Les deux premiers singles passés, on est ne droit de croire que le CD va être du remplissage. Et biEn non !!!!!!
Même sil l’on peut passer sur les trois morceaux suivants, il conviEnt de stopper son zapping sur « Back in the Village ». BiEn qu’il ne soit des plus flamboyant ce titre est biEn construit et la transition est parfaite pour Enchaîner avec le titre éponyme de l’album. Powerslave a ça pour lui, il arrive à mélanger rythmes « égyptiEns » et le heavy métal. C’est un régal. La voix de Bruce est toujours impeccable et je suis sur que plus personne à ce momEnt ne doute de sa place dans le groupe. L’album se termine sur un titre très long pour MaidEn « Rime Of The AnciEnt Mariner » mais qui trouverait sa place sur n’importe lequel des CDs.

Voilà profondémEnt excellEnt Powerslave a ses adeptes et certains de ses titres (comme « 2 Minutes to Midnight » par exemple) sont des classiques qui font mouchEnt à tous les coups



9 Commentaires

11 J'aime

Partager

choahardoc - 25 Janvier 2010: Fabuleux en effet! Pour ce qui est des mélodies orientales, Iron Maiden s'est servi parmi les premiers en même temps que Dio (Egypt-1984) mais Rainbow avait tenté l'expérience dès 1978 (Gates Of Babylon).
Venenum - 27 Décembre 2010: Bizarre ça !

Passez les morceaux :
Flash of the Blood et The Duellist comme si c'était de la pisse de chat. Ce genre de titres qu'ils seraient bien inspirés de sortir en ce moment.
Game_system - 05 Novembre 2013: Clairement l'un des meilleurs album d'Iron Maiden, épique est le mot qui convient le plus à ce disque. Des chansons très bien construites avec un niveau de technique impressionnant surpassant presque toute la scène heavy et avec un Dickinson plus performant que jamais. Un classique de tous les classiques.
 
math4803 - 24 Mai 2014: C'est le meilleur album de ce groupe, que des bons morceaux, vive les classiques! :) et hop un peu de maiden dans les oreilles
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Rammstein_fan

30 Mai 2007
Powerslave est l'album par excellEnce d'Iron Maiden avec les titres: Aces High, 2 Minute To Midnight et Powerslave. BiEn sur il y En a 5 autres que je n'ai pas nommés mais pas besoin de vous faire un long discours pour vous dire qu'ils sont aussi excellEnts les uns que les autres.
Tout d'abord c'est le premier album de MaidEn où tous les membres de l'album précédant s'y retrouvEnt. Ensuite si on regarde la pochette du disque on peut dire qu'elle n'a égale que son contEnu qui est absolumEnt merveilleux. Donc comme je vous le disait on commEnce En force avec les deux singles Aces High qui donne le ton à l'album même si le thème de la chanson n'a pas vraimEnt de rapport avec celui de l'album mais que MaidEn a très biEn fait de l'INTroduire dans ce dernier et Ensuite on a droit à 'la' chanson de l'album ( selon moi ): 2 Minute To Midnight qui a lui seul pourrait influEncer l'acheteur à acheter Powerslave.
Ensuite c'est Losfer Words qui suit. La chanson rock de l'album je ne m'En lasserai jamais de celle la, un vrai bijoux.
Nous avons droit à Flash of the Blade qui est à la fois majestueuse et rapide mais pas assez longue à mon gout. Ce qui m'a le plus accroché dans cette chanson est la voix haut perché de Dickinson.
Il fallait biEn En vEnir, la chanson la moins bonne de l'album: The Duellists. Ce n'est pas qu'elle est mauvaise En soi mais vu le calibre des autres titres, elle est un peu moins bonne.
A EntEndre le titre Back in the Village, on dirait qu'on a droit à une ballade mais cette fois ce n'est la cas, on a droit plutôt à une chanson rapide qui accroche à la première écoute.
Nous y voila: Powerslave, la chanson thème de l'album et comme nous le montre la couverture, on a droit une chanson égyptiEnne pleine de rythme Envoutant. A ne pas sous-estimer.
Pour la finale c'est réussi: Rime of the AnciEn Mariner est la reprise d'un poème de Samuel Taylor Coleridge. Une chanson de plus de 13 minutes ( la plus longue dans l'histoire de Iron Maiden).
En somme c'est un album de qualité dont vous ne regretterez pas l'achat

2 Commentaires

6 J'aime

Partager
Larsen13 - 08 Janvier 2012: Duellist est le titre le moins bon de l'album ? trop fort, t'a jamais songé te lancer dans une carrière de comique de cabaret ?
Vioven62 - 23 Mai 2013: Etant fan de Maiden depuis plus de 10 ans je dois avouer que l'album est tout simplement un chef d'oeuvre. Pas le temps de souffler et de s'endormir que ce soit dés l'ouverture avec l’énergique Aces High jusqu'au merveilleux "Rime of the Ancient Mariner" bref un album pilier du groupe !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Chimaira54

15 Janvier 2009
voilà une pure bombe de MaidEn , un véritable petit chef d'oeuvre qui saura combler biEn des coeurs et En plus on nous annonce une tournée pour fêter la sortie de cet album il y a déjà quelques 20 ans. Une tournée placée sous le signe de l' Égypte .. que demande le peuple ! Depuis combiEn d'années toi jeune métaleux de 18 ans as tu regretté de n'avoir jamais pu EntEndre "Iron Maiden" En Live à part sur le "Live After Death" ... eh biEn ton voeu va se réaliser ! regarde biEn les dates et ne les loupe pas.

Quant à cet album ! C'est toujours un régal que d'écouter "Iron Maiden" suivi directemEnt de "2 Minutes to Midnight" réapparu sur la dernière tournée, "Losfer Words" dépourvu de chant mais si terrible qu'il est dispEnsable et une chanson d'Iron Maiden sans Bruce Dickinson est tout simplemEnt comme un repas sans dessert alors que là c'est un délice que d'écouter cette petite merveille ! sans oublier l'incontournable "Back in the Village" et les autres.

Impossible d'échapper à MaidEn sans passer par ce disque
Grand amateur de MaidEn A vos Powerslave pour 2007-2008 !


1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Game_system - 05 Novembre 2013: Complètement raté cette chronique, tu n'avances strictement rien d'intéressant sur le contenu du disque, tu racontes que des trucs inutiles ou incomplets.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ MetalAngel

15 Janvier 2009
Aprés un album agressif et sombre, 'Piece of Mind', Iron Maiden continue sur cette lancée avec 'Powerslave' et réussit un tour de force spectaculaire, tant cet album est parfait. Oui, vous avez biEn lu : MaidEn est arrivé à la perfection!!! Aucun titre n'est faible, tous sont puissants et trés inspirés. "Aces High" et "Two Minutes To Midnight", deux hits, dont les riffs incisifs et les mélodies EnsorcellEnt l'auditeur. "Lost World (Big'Orra)", instrumEntal INTéressant rythmiquemEnt, "Flash of the Blade" (apparu sur la B.O. de PhEnomEna, le film événemEnt de Dario ArgEnto) avec ses guitares En harmoniques et la voix haut perchée de Dickinson, une paire efficace En "The Duellist" et "Back To The Village", avec leurs tempo élevé, "Powerslave" trés noire et un hymne à la grandeur des Ténébres, et, Enfin, "Rime Of The AnciEnt Mariner", une composition épique à souhait de 14 minutes (13"45 min.), basée sur la nouvelle de Sir Coleridge et son odyssée sur les 7 mers...
Tout les élémEnts réunis font de 'Powerslave' un chef d'oeuvre de heavy métal. L'album de MaidEn a posséder obligatoiremEnt dans sa discothèque!!

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire