Terrible Certainty

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kreator
Nom de l'album Terrible Certainty
Type Album
Date de parution Octobre 1987
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album443

Tracklist

1.
 Blind Faith
 04:10
2.
 Storming with Menace
 04:28
3.
 Terrible Certainty
 04:31
4.
 As the World Burns
 03:51
5.
 Toxic Trace
 05:35
6.
 No Escape
 05:03
7.
 One of Us
 04:02
8.
 Behind the Mirror
 04:33

Durée totale : 36:13


Chronique @ Paganthrasher

04 Janvier 2008
A peine un an après avoir sorti l’album culte Pleasure to Kill, véritable pierre angulaire du Thrash teuton et un des précurseur d’un Metal plus extrême, Kreator nous dépose une nouvelle offrande sur l'autel en cette an de grâce 1987 (année de ma naissance, tout le monde s’en branle mais c’est pas grave).
Ce disque marque un changement plutôt radical par rapport à la musique proposée sur les 2 disques précédents et se rapproche plus sur ce qu’ils vont faire sur les 2 suivants. Déjà on note un détail flagrant à la première écoute : le son. En effet, ici, la prod est de bien meilleure qualité que les 2 prédécesseurs, beaucoup plus « professionnelle »: les guitares sont très incisives et agressives avec un son très clair et sec, la batterie moins bourrine qu’auparavant, et la basse, qui se faisait bien entendre sur Pleasure to Kill, peut être ici oubliée… Au niveau des vocaux, c’est à l’avantage de Mille cette fois-ci, Ventor ne chante plus que sur un seul titre (« As the World Burns ») et ce sera l'ultime performance du batteur studio à ce niveau.
La thématique dans les textes a bien changé, fini les histoires d’hémoglobine et de démons en tout genre, Mille évoque ici un monde apocalyptique de pas très bon augure, la fragilité de l’écologie et la pérennité de l’être humain, la religion… Pas joli joli tout çà, comme la pochette, très évocatrice tout comme le titre (« Terrible Certitude » en français) du contenu, le montre bien. Ce côté très contestataire, que ce soit dans les textes ou dans les vocaux, sera une marque de fabrique du groupe par la suite.
On accueille aussi un nouveau gratteux, Tritze, fini le trio pour Kreator, apportant une touche plus « mélodique » dans les parties solo et lead.
Au niveau de la maîtrise de leurs instruments, on peut aussi voir une nette amélioration, que ce soit dans la rythmique bien plus affirmé de Mille ou le jeu plus technique de Ventor aux fûts.
« Blind Faith » ouvre le bal, riff qui arrache suivi d’une rythmique dévastatrice, Mille qui vocifère son pamphlet anti-secte et anti-religieux à la vitesse de l’éclair, partie mid-tempo au milieu du morceau et solo « slayerien », un bon morceau Thrash comme on aime, on ne s’est pas trompé !
On distingue parmi ces 8 titres composant le disque trois gros classiques du groupe, le cultissime morceau titre, avec son intro annonçant l’apocalypse : batterie, puis viennent progressivement s'ajouter la basse, puis le gros riff de guitare. Ca reste encore dans le crâne après une seule écoute, un morceau qui fait encore des ravages en concert.
« Toxic Trace » et son intro, une fois de plus, caractéristique et très reconnaissable, le travail effectué au niveau des guitare prouve le gain de maturité du groupe sur cet album, que ce soit au niveau des riffs, des mélodies et des textes évoquant ici l’écologie. Un super titre que je n’ai jamais eu l’occasion de voir en concert, bien dommage car ça doit être quelque chose… A noter qu’il fera objet d’un clip, le premier qu’ait jamais sorti le groupe et par lequel je l’ai découvert ! Toute une histoire j'vous dit.
Le titre qui clôt le disque, « Behind the Mirror » ne serait-ce que pour son introduction lancinante en arpèges, mérite de figurer parmi les meilleurs titres que n’ai jamais pu pondre la bande à Mille ! C’est tellement prenant, le riff qui s’en suit n’en est que plus dévastateur.
Les autres titres ne sont pas en reste, le mid-tempo « As the World Burns » avec un Ventor possédé et un très bon solo de gratte, « Storming With Menace » qui démarre sur des chapeaux de roue, « No Escape » avec son intro accrocheuse (décidemment !) et un bon riff qui charpente bien le tout et pour finir un « One of Us » très agressif. Très bon tout çà, même je trouve ça a du mal à prendre son envol.

« Terrible Certainty » est un album que j’ai mis beaucoup de temps à assimiler, car dans toute la période 1985-1990, c’est celui que j’ai découvert en dernier. Excepté les 3 classiques cités, je trouvais peu d’intérêt aux autres titres, j’ai fini par apprécier le tout à sa juste valeur après plusieurs écoutes attentive. C’est un album véritablement transitoire qui annonce clairement la suite, attention le changement n’est pas radical, la brutalité est toujours de mise, même si elle n’atteindra plus jamais le niveau de violence d’un Pleasure to Kill ou d’un Endless Pain, et la prod plus « pro » a bien aidé le groupe à se révéler au grand jour, les ventes sont meilleures, le succès s’accroît. Kreator étant un de mes groupes favoris tous styles confondus, je peux avoir la main lourde en ce qui est de la notation. Lui préférant son successeur « Extreme Aggression », qui confirmera 2 ans plus tard, l'effort fait ici, qui, je trouve a un peu de mal à véritablement s'envoler malgré ses indéniables qualités.

16/20

PS : la version CD remasterisée contient des bonus intéressants, un titre inédit, une reprise et 3 titres Live de bonne qualité. On ne se fout pas de la gueule du client !

12 Commentaires

14 J'aime

Partager

albundy57 - 26 Mars 2011: Et oui mon pote, c'était le bon temps!...

Pour moi il est clair que les 4 voir les 5 ers KRETOR sont tous des monuments du thrash, aujourd'hui rares sont les groupes qui nous donnent autant de sensations... A part VIOLATOR, MUNICIPAL WASTE, XANADOO, FUELED BY FIRE ou TOXIC HOLOCAUST (et plein d'autres que je ne connais pas...)ainsi que VERBAL RAZORS, INFINITE TRANSLATION (cocorico!!), ils ne sont point nombreux à entretenir cette flamme du thrash à la sauce old-school...

themetalrock - 10 Juin 2012: j'ai été élevé et nourri avec crtte période bénie pour les métalleux,cet album marque surtout une amélioration de la production beaucoup plus claire et le combat que livre petrozza contre la société ne cesse toujours pas et ça c'est une certitudee!
arioch34 - 12 Décembre 2017:

j'ai découvert Kreator par cet album l'année de sa sortie, 1987 j'étais au collège et je croyais que metallica et iron maiden étaient ce qu'il y avait de plus violent ... laugh la claaaque ! ça reste un des meilleurs albums du groupe pour moi, je ne comprend pas qu'il soit "si mal noté" par rapport aux autres : on est à un autre niveau que pleasure to kill quand même !

tout est meilleur que le précédent, le mixage bien mieux : ça fait plus pro(pre), la basse est bien audible. On a l'impression de passer d'un groupe du lycée qui répète dans une cave à un groupe international... Même les thèmes abordés sont plus adultes, plus profonds. Les riffs sont assassins devil et storming with menace me reste dans la tête 3 jours après l'avoir écouté. J'écoute ce disque depuis 30 ans (pas tout le temps hein, on est d'accord je ne suis pas un psychopathe il m'arrive de ne pas l'écouter d'un an) et j'y prends autant de plaisure to kill une fois passé de l'autre côté du miroir !

mechant - 26 Octobre 2019:

Alors que j'arpentais le rayon metal d'Ultrason avec 1 de mes potes, ce dernier achetait cause for ....(à sa sortie ) et terrible...autant dire que ces 2 cds ont agayé nos virées...je connaissais kreator qu'à travers 1 Tshirt....apres moultes intensives écoutes et biensur 1 copie K7...je jetais ma preference sur terrible....

Certainement pas le meilleur de Kreator mais celui d'une epoque gratinée ou les qlq cds acquis et les copies K7 valaient de l'or et scellaient de belles amitiés....

Mille y a une voix particulirement agressive, les guitares y sont tranchantes et la batterie claque sec. (On est loin du coté chaud de Metallica sur Ride ...ou Master...)De plus j' ai toujours eu l'impression que l'album avait ete enregistré en "urgence", pour conserver cesupplement de haine palpable.

Voilà donc mon préféré de Kreator....

17/20

 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire