Cause for Conflict

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Kreator
Nom de l'album Cause for Conflict
Type Album
Date de parution Juillet 1995
Labels GUN Records
Enregistré à Ocean Studios
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album344

Tracklist

1.
 Prevail
 03:59
2.
 Catholic Despot
 03:23
3.
 Progressive Proletarians
 03:24
4.
 Crisis of Disorder
 04:17
5.
 Hate Inside Your Head
 03:38
6.
 Bomb Threat
 01:46
7.
 Men Without God
 03:45
8.
 Lost
 03:34
9.
 Dogmatic Authority
 01:27
10.
 Sculpture of Regret
 02:59
11.
 Celestial Deliverance
 03:14
12.
 Isolation
 11:54

Durée totale : 47:20


Chronique @ Eaque

17 Mars 2014

"Un opus d'une excellente expérimentation"

Après avoir expérimenté sur l'album "Renewal" qui faisait suite au plus mélodieux "Coma of Souls", Kreator revient en 1995 avec un nouvel opus produit par Vincent Wojno et le groupe lui-même. Il tranche une fois de plus avec la conformité des premiers comme du précédent cité plus haut, et se prénomme "Cause for Conflict". Déjà un titre assez révélateur sur le contenu agressif de l'album !

Au premier coup d'oeil on peut déjà remarquer l'originalité de la cover. Cette fois, il ne s'agit pas d'un dessin habituel mais d'un montage assez étrange, avec la pyramide cyclope évoquant les illuminati, des jantes ou encore des ossements bovins pour un concept assez futuriste et très mécanique dont j'avoue ne pas vraiment comprendre le sens tellement ça fourmille de détails.

Côté musique (ce qui nous intéresse le plus), il faut remarquer l'absence de l'habituel et efficace Ventor, parti en cure de désintox à ce moment-là et cédant les fûts par la force des choses au phénoménal et expérimenté Joe Cangelosi (Whiplash) qui fournit une rage démentielle tout au long de l'album. Tout comme sa cover la musique prend un visage encore différent avec des titres courts, efficaces et sans soli de guitares, mise à part quelques leads. Certains le trouveront assez HxC pour l'engagement, la concision des titres et la violence qu'il dégage mais ça reste assez subjectif.

En ce qui concerne la production, des grattes au son très sec, une batterie avec caisse claire piccolo et une basse bien mise en avant pour notre plus grande satisfaction sont à l'honneur. Et des missiles tels que "Catholic Despot", "Progressive Proletarians" ou encore "Bomb Threat" démontrent la véhémence de ce nouvel opus. D'un autre côté, des titres plus ambiancés avec de fines arpèges confèrent un charme bien particulier à l'ensemble comme en témoignent "Crisis Of Disorder", "Isolation" ou encore certaines intro...

Voici un album qui forcément divisera les fans mais il est clair que niveau brutalité, Kreator atteint des sommets, il s'agit certainement de la prod la plus virulente de leur longue discographie. Pour ma part, j'adhère sans sourciller à ce nouveau recueil de "foudre plasmatique" et d'ambiances des plus insidieuses qui feront de cet opus une excellente expérimentation.

11 Commentaires

14 J'aime

Partager

mechant - 11 Décembre 2018:

J avais 1 copie de cet album sur K7 quand j'étais au lycee....et j'apprécie sa violence et ce son "sec" assez "and justice for all".

Je viens de le trouver pour 1 poignée  de roubles....et quelles bonnes retrouvailles!

Merci pour cette chronique qui m a redonné envie de me procurer cet album.

Harsoth - 31 Juillet 2019:

Excellente définition pour un excellent album. Kreator ou le groupe qui sait évolué tout en restant Kreator et aussi crédible !

tormentor - 12 Avril 2020:

Putain ce skeud de Kreator m'est passé à côté je comprends pas pourquoi merde mais c'est une tuerie ! C'est du brut de décoffrage qui déchire un max merde mais comment ai-je pu passer à côté...!

Faut que je me fasse fouetter !!

Merci pour la chro.

mechant - 12 Avril 2020:

Je suis volontaire pour fouetter

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire