Suffer the Children

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Napalm Death
Nom de l'album Suffer the Children
Type EP
Date de parution Août 1990
Style MusicalGrind Death
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. Suffer the Children 04:23
2. Siege of Power 03:33
3. Harmony Corruption 03:32
Total playing time 11:28

Chronique @ Fabien

16 Janvier 2014

Siege of Power

Au sommet de sa forme avec le formidable Mentally Murdered paru en mai 1989, à coups de Walls of Confinement ou No Mental Effort d’anthologie, Napalm Death possède indéniablement le vent en poupe chez Earache Records aux côtés de Carcass, Bolt Thrower et Morbid Angel en cette fin des eighties. Pourtant c’est le branle-bas de combat au sein du quatuor peu après la parution de son mini-album, notre groupe revenant d’une ultime tournée difficile au Japon (montée avec les moyens du bord) avec un line-up culte qui vit ses dernières heures. Bill Steer a déjà les deux pieds aux côtés de Jeff Walker et Ken Owen dans Carcass, tandis que l’amour de Lee Dorrian pour le doom traditionnel prend le dessus, nos deux bonhommes étant parallèlement exténués d’évoluer aux côtés de Mick ‘Tornado’ Harris, ayant un caractère difficilement supportable au quotidien.

Mick Harris tenant les rennes de Napalm Death de main de maître, ne se démonte pas un instant avec l’infatigable Shane Embury à ses côtés, nos deux hommes recrutant dans la foulée deux amis qu’ils connaissent bien, le guitariste américain Mitch Harris de Righteous Pigs / Defecation (projet fracassant avec Mick) et l’anglais pure souche Mark Greenway quittant quant à lui le poste de growler chez Benediction. Le nouveau quatuor fonctionne quelques mois avant de s’agrandir avec la recrue à la seconde guitare de Jesse Pintado, de nationalité US et riff-master de Terrorizer venant d’enregistrer son album unique et posthume pour le compte d’Earache.

A l’image des tee-shirts de Morbid Angel portés simultanément par Mick et Shane lors des séances photos de Mentally Murdered, on sent la forte envie de Napalm Death de rapprocher plus encore son grindcore UK avec la scène deathmetal US à cette époque. A l’heure du choix du lieu des sessions de son nouvel album, le groupe opte ainsi pour les Morrisound Studios, antre de Death, Obituary, Atheist et Morbid Angel, l’enregistrement entre avril / mail 1990 suivant d’ailleurs de peu celui de Deicide qui vient de clore son album éponyme culte.

Fin prêt pour la sortie d’Harmony Corruption à l’automne 1990, Napalm Death et son label décident toutefois de sortir un avant-goût de l’album durant l’été, se traduisant par la sortie de l’EP Suffer the Children, dont trois titres capturés durant les mêmes sessions aux Morrisound sont extraits, ceci afin de bien habituer les oreilles des deathsters avant la pleine déflagration. En avant-première le temps de quelques petites semaines, le morceau éponyme met d’emblée toute la presse et le public d’accord, le quintette livrant l’une de ses compositions les plus percutantes de sa carrière, avec des interprètes au top, dont un duo aux guitares qui fonctionne à merveille et un Mark Greenway au growl idéalement adapté. Les deux autres plages sont exclusives à l’EP, Siege of Power étant une reprise puissante du fameux morceau interprété par Harris / Bullen / Broadrick sur la face A du mémorable Scum en 1986, tandis qu’Harmony est un instrumental industriel, inquiétant et dissonant, redondant mais bien pensé, que Napalm Death réutilisera judicieusement pour le menu de sa terrible VHS Live Corruption.

Peu après la sortie d’Harmony Corruption, Suffer the Children a perdu une grande partie de son intérêt, la version initiale du réenregistrement exclusif de Siege of Power étant déjà par exemple tout à fait réjouissante sur Scum. Remis dans son contexte, à l’heure où les œuvres ne se retrouvaient pas sur le web plusieurs semaines avant leur sortie officielle, cet EP au titre éponyme fracassant avait été attendu comme le messie, et avait notamment permis de rassurer de nombreux deathgrinders qui s’inquiétaient à tort depuis le départ de Bill Steer et Lee Dorrian.

Fabien.

9 Commentaires

6 J'aime

Partager

 
napalm25 - 18 Janvier 2014: Encore une info sur la version 7" avec titres live (que les napalmophiles connaissent): Harmony corruption est sorti en version limitée 2 LPs, sur le 2e LP figure un concert qui a eu lieu la veille du fameux "Live corruption", les titres live du 7" suffer the children ne figurent pas sur ce LP.
On peut retrouver ce concert dans son intégralité sur la version digipack d'harmony corruption sortie en 2012.
@ Jefff, le format Maxi 45 T n'existe pratiquement plus dans le métal, même Maiden n'en sort plus depuis 2005, c'est pour dire... Par contre tu sais sûrement que Leaders est sorti récemment en 10" rouge.
PS j'ai une copie du 7" suffer the children à vendre, MP si intéressé!!
jeffff - 18 Janvier 2014: oui je sais ;) c'est mon côté nostalgique qui ressort
Fabien - 19 Janvier 2014: Éventuellement, pour ceux qui ne connaîtraient pas, voici un site plutôt intéressant : http://napalmivore.free.fr/ Fabien.
jeffff - 25 Janvier 2014: hélas plus actualisé depuis 2005
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire