Words from the Exit Wound

Liste des groupes Grind Death Napalm Death Words from the Exit Wound
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Napalm Death
Nom de l'album Words from the Exit Wound
Type Album
Date de parution 26 Octobre 1998
Style MusicalGrind Death
Membres possèdant cet album154

Tracklist

1.
 The Infiltraitor
 04:29
2.
 Repression Out of Uniform
 02:53
3.
 Next of Kin to Chaos
 04:09
4.
 Trio Degradable / Affixed by Disconcern
 04:34
5.
 Cleanse Impure
 03:13
6.
 Devouring Depraved
 03:22
7.
 Ulterior Exterior
 01:50
8.
 None the Wiser
 04:16
9.
 Clutching at Barbs
 02:26
10.
 Incendiary Incoming
 03:08
11.
 Thown Down a Rope
 03:24
12.
 Sceptic in Perspective
 03:24

Durée totale : 41:08


Chronique @ Fabien

02 Mars 2011

Ejusdem furfuris.

Alignant les albums avec une régularité de métronome malgré une période de turbulence et de doute, Napalm Death retrouve en ce mois de juin 1998 l’ingénieur du son Colin Richardson aux Chapel Studios, pour la mise en boite de son 8ème album Words from the Exit Wound. Malgré des relations distantes et désormais routinières avec Earache Records, le quintette de Birmingham reste une dernière fois fidèle à son label, dont le patron Dig Pearson, à l’exception d’une relation encore privilégiée avec Morbid Angel, se détourne des formations deathmetal ou grindcore qu’il avait autrefois lancées et ardemment soutenues.

Muni d’une illustration sans saveur et du second logo napalmien tout aussi lisse, Words from the Exit Wound reprend globalement les caractéristiques de son prédécesseur, articulé autour d’un deathmetal aux saveurs grind parfaitement interprété mais maigrement inspiré, loin des déflagrations auxquelles Napalm Death nous avait habitués durant sa première partie de carrière. Le groupe ouvre ainsi les hostilités sur les morceaux The Infiltraitor et Repression Out of Uniform aux rythmes entrainants et aux riffs assez accrocheurs, pour s’essouffler rapidement en alignant des titres bien trop communs pour faire la différence, sautillants sans être renversants.

Désireux d’éviter la banalité de son précédent effort, Napalm Death essaie toutefois de renouer partiellement avec les accents industriels de Fear, Emptiness, Despair et Diatribes, à l’occasion de l’interlude mécanique Trio Degradable, des riffs dissonants en ouverture de Cleanse Impure, ou encore au détour de quelques passages plus syncopés, sans que la recette fonctionne idéalement. Innovant tout aussi timidement, le quintette de Birmingham décroche alors le pompon lors des quelques incartades de Barney au chant clair, comme le refrain en chansonnette de None the Wiser qui ne sied guère au style de la formation. Words from the Exit Wound réserve toutefois de bonnes surprises, à l’image du middle tempo Next of Kin to Chaos durant lequel le groupe retrouve son intensité, ou encore du morceau final Sceptic in Perspective aux rythmes & riffs d’entrée particulièrement incisifs.

D’une inspiration globale assez faible tout comme son prédécesseur, Words from the Exit Wound reste un album de facture honnête mais inégale, montrant une nouvelle fois Napalm Death hésitant, loin de l’esprit typiquement punk/hardcore qui l’animait à ses débuts et de la puissance sans limite de la période post-Mick Harris d’Utopia Banished. Encore en sommeil, le groupe de Birmingham se réveillera toutefois deux petites années plus tard pour un retour fracassant, grâce à une hargne, un esprit revendicatif et un mélange explosif de deathmetal & grindcore enfin retrouvés.

Fabien.

6 Commentaires

9 J'aime

Partager

albundy57 - 02 Mars 2011: Suite assez similaire à l'album précédent...

Période musicale bien fade et molle du gland pour NAPALM DEATH qui, fort heureusement, nous reviendra en forme et motivé sur l'opus suivant "Ennemy of the...".

Cependant, "Words from the..." reste sympa à écouter mais sans plus.
Et petite parenthèse concernant la pochette: absolument immonde!!! Sûrement la pire de toute leur discographie.. Mais bon, après l'essentiel demeure dans le contenu musical, pas vrai?
FBD5367 - 10 Juillet 2011: Pour cette fois, j'adhère à l'idée d'album moyen.
C'est la prod', je pense, qui affaibli le tout.
La pochette est assez minable.
Brutaltoto - 19 Avril 2014: Comme vous êtes dures avec cet album! Moi, c'est mon préféré de la période 95/2000 (de Diatribes à celui-ci). Je me souviens qu'à l'époque, il avait été critiqué non pas à cause de son orientation musicale, qui est d'ailleurs plus rentre dedans que les 2 précédents, mais à cause des 2 ou 3 passages en chant claire de Barney. Mais je trouve qu'il y'a pleins de hits sur ce cd: The infiltraitor, Affixed by disconcern, Cleanse impure....Deux choses sont à noter concernant cet album: la 1er, c'est qu'il existe une version (légèrement) alternative de la cover: il s'agit de la version promotionnel ou la tête du perso central est remplacé par une double tête de chien (!), ce qui, je vous l'accorde, n'enlève rien à la laideur de cette cover, au contraire. La 2ème, c'est qu'à ce jour, "Words..." est le seul album de ND à n'avoir jamais bénéficié d'une sortie en format vinyl. Ceci est probablement du au fait que la séparation entre Earache et ND était déja acté lorsque l'album est sortie. Je suis prêt à parier mon livret A qu'Earache le sortira en LP 6 couleurs différentes dans les 6 mois après la disparition de Napalm, mais pas avant. Ennemy of music business qu'ils disaient....
ELECTROMA666 - 11 Mai 2018:

J ai decouvert napalm avec cet album,a l epoque je le trouvai super.je lui trouvai un petit côté fear facto tres faché qui ma tout de suite accroché .Ce qui ma amené par la suite a decouvrire le reste de leur discographie (fear emptiness;harmoni coruption ,utopia et j en passe..)qui c est vrai, sont d'un autre tonneau ...Maintenan que je connai a peu pret toute la disco des napalm,je trouve que chaque album a sa place dans la disco napalmiene .Certaine oeuvre tres grind, d'autre plus death ,des passage indus d'autre plus punk.bref une carierre tres complete et a chaque album de nouvel sentation.bref un groupe en beton armé.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

01 Octobre 2003
Après des début grind, Napalm Death se réoriente pour cet album vers un style plus death (ben ouais, ils ne s’appellent tout de même pas Napalm Death pour rien…).
Morceaux très rapides, riffs efficaces, passages instrumentaux géniaux, martèlement incessant de la double grosse caisse… bref tous les éléments sont là…
Le groupe s’énerve particulièrement à partir de Cleanse Impure, le 5ème morceau de l’album : le rythme s’accélère, la violence s’accroit… pour notre plus grand plaisir.
En somme, il en résulte un album rapide et sauvage, varié et travaillé.

4 Commentaires

1 J'aime

Partager
dying - 11 Fevrier 2009: courte et bonne chronique
Pandoradark - 17 Juillet 2009: C'est un peu très très court pour une chro non?
albundy57 - 01 Novembre 2010: Effectivement voici une chro vite expédiée...
De toute façon il n'y avait pas de quoi pondre un roman sur ce skeud qui continue dans la lignée du précédent. Du NAPALM DEATH trop propre, trop calme, bref il faudra encore attendre avant que le groupe nous délivre un album digne d'eux...
Martin_Fillion - 02 Mars 2011: napalm death a eu quelques albums moins bons,mais demeure un grand groupe de death grind.un influence majeure pour plusieurs groupes.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire