The Wretched Spawn

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cannibal Corpse
Nom de l'album The Wretched Spawn
Type Album
Date de parution 24 Fevrier 2004
Produit par Neil Kernon
Enregistré à Sonic Ranch Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album614

Tracklist

1. Severed Head Stoning 01:45
2. Psychotic Precision 02:56
3. Decency Defied 02:59
4. Frantic Disembowelment 02:50
5. The Wretched Spawn 04:09
6. Cyanide Assassin 03:11
7. Festering in the Crypt 04:38
8. Nothing Left to Mutilate 03:49
9. Blunt Force Castration 03:27
10. Rotted Body Landslide 03:24
11. Slain 03:32
12. Bent Backwards and Broken 02:58
13. They Deserve to Die 04:44
Total playing time 44:22

Chronique @ Fabien

23 Décembre 2008
Deux années séparent The Wretched Spawn de son prédécesseur, soit l’intervalle moyen entre deux méfaits de Cannibal Corpse, depuis l’intégration de Georges Fisher en 1996. Le nouvel album n’affiche aucun changement notable, puisque le quintette floridien conserve ls même line up, label, studio d’enregistrement, ingénieur du son et illustrateur. La pochette de Vince Locke se veut toutefois beaucoup plus brutale que la précédente, renouant avec l’imagerie outrancière de la période Butchered at Birth.

Musicalement, The Wretched Spawn reste ainsi dans la même veine que les deux derniers albums, Cannibal Corpse semblant avoir acquis sa personnalité définitive depuis déjà plusieurs années. Le groupe bénéficie toutefois d’une enregistrement plus rond et plus puissant de Neil Kernon, retrouvant de fait le mordant partiellement perdu sur son dernier Gore Obsessed, lui permettant de livrer quelques Severed Head Stoning ou Frantic Disembowelment particulièrement meurtriers.

En outre, Cannibal Corpse parvient à équilibrer judicieusement son album, privilégiant tour à tour des titres tantôt techniques (Psychotic Precision), accrocheurs (Decency Defied), ou chargés d’ambiances épaisses (Festering in the Crypt), maintenant ainsi un entrain constant durant les 44 minutes de The Wretched Spawn, tout en prenant un malin plaisir à frapper avec une précision et une brutalité manifestes. Incontestablement, la force du quintette floridien réside dans son redoutable trio de compositeurs, mais aussi dans la grande cohésion régnant au sein de la formation, le tout dynamisé par l’excellence gutturale de Georges Fisher.

En cette année 2004, Cannibal Corpse livre ainsi un The Wretched Spawn sans surprise, mais retrouve parallèlement une force, une brutalité et une inspiration incontestables, qui manquaient quelque peu sur son précédent méfait, lui permettant de frapper de nouveau juste et fort. Enfin, même si l’innovation n’est pas de mise, on ne peut raisonnablement pas reprocher au groupe d’Alex Webster de lâcher désormais des bombes d’une teneur certes identique, alors qu’il excelle indéniablement dans son style death, tout en bénéficiant d’un caractère entier et d’une marque de fabrique à toute épreuve.

Fabien.

11 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

17blunt - 10 Fevrier 2011: Moi par contre je dois dire que ça passe toujours aussi bien,il ressemble beaucoup aux deux précédents mais il est très technique,puissant,rapide et lourd par moments,les compos sont toujours aussi mortelles,les musiciens sont sont plus que opérationnels,corpse grinder est toujours un des meilleurs vocalistes du genre.l'artwork est digne d'un vince locke très inspiré dans la veine des premiers albums.Que demande le peuple? The Wretched Spawn un très bon album de brutal death !
FBD5367 - 28 Juin 2011: Pour moi, un de meilleurs avec "Butchered..." et "The Bleeding".
En plus faut être gonflé de mettre un titre pareil ! Bah oui, y a jeu de mot : en argot US "Wretched Spawn" signifie "Sale Bâtard". À qui cela s'adresse-t-il ?
Arkhamian - 28 Avril 2015: Premier album que j'écoute vraiment, depuis la sortie de Gallery of Suicide. Bien que les ayant plusieurs fois vus en concert (et pris un putain de pied à chaque fois), je n'avais pas pris la peine de me pencher plus avant sur ce groupe mythique. Je trouve ta chro excellente, tout autant que l'album, qui donne d'ailleurs une très bonne idée de l'intensité des live et de la capacité du groupe à maintenir l'attention malgré la densité de la matière...
VENOM59 - 24 Fevrier 2018:

Festering in the crypt est glauque à souhait, et c'est certainement le titres le plus lent de tout leurs répertoire.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Arachnid

07 Septembre 2008
Si l'ordre des chansons est mal organisé (un meilleur placement aurait favorisé l'écoute), les titres sont tout bonnement monstrueux !

D'un très énergique "Psychotic Precision" aux harmoniques incessantes et screams percutants de George Fisher à l'inoubliable "Decency Defied" en passant par les excellentes "Frantic Disembowelment" et "Slain ", ces deux dernières étant particulièrement techniques en matière de contretemps et de riffs complexes.
Reste quelques petites déceptions en matière de déjà-vu comme par exemple "Cyanide Assassin" (très monotone malgré le solo final) ou bien encore "Rotten Body Landslide".
Des petites surprises en revanche, comme le surprenant "The Wretched Spawn", plus proche de Six Feet Under que de CC et surtout le très beau "Festering In The Crypt", calme mais puissant.

Au final, The Wretched Spawn est un album inégal non empreint de bons moments de headbangs bien secoués !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

06 Décembre 2008
L’album à peine sortis, les premiers échos qui me vinrent aux oreilles étaient du style « toujours la même chose », « Cannibal Corpse ne se renouvellera jamais », « comme tous les autres depuis quelque temps, cet album est un non évènement », un peu comme si le groupe était devenu le celui sur lequel il était facile de taper, alors que des centaines de groupes passent leur temps à les copier.
Non franchement ce Wretched Spawn a tout ce que désire un bon death metalleux : un son énorme, des parties de fous et une rythmique à s’en taper la tête contre les murs !!!
D’ailleurs l’album commence avec un morceau d’une rare brutalité qui nous plonge tout de suite dans l’ambiance, et pas un moment le groupe ne laisse retomber l’ardeur avec laquelle ils nous infligent leurs riffs.
Les américain de Cannibal Corpse sont devenus maîtres en la matière, avec toujours ces gros riffs super bourrins, des morceaux tout de même assez variés, soit bien rapides comme « Frantic Disembowelment », voir ultra rapides comme sur « Cyanide Assassin » et « Severed Head Stoning », ou d’autre plus lents comme une de mes favorites « Decency Defied » qui est plus en profondeur et en puissance, quelque passages bien techniques viennent aussi les agréer, prouvant bien à l’évolution du groupe, et en tout cas, tous les titres bénéficient de cette puissance et de cette maîtrise pour un groupe qui reste un des leaders de la scène death brutal quoi qu’on en pense !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire