Kill

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cannibal Corpse
Nom de l'album Kill
Type Album
Date de parution 21 Mars 2006
Enregistré à Mana Recording Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album808

Tracklist

1.
 The Time to Kill Is Now
 02:04
2.
 Make Them Suffer
 02:51
3.
 Murder Worship
 03:57
4.
 Necrosadistic Warning
 03:28
5.
 Five Nails Through the Neck
 03:46
6.
 Purification by Fire
 02:57
7.
 Death Walking Terror
 03:32
8.
 Barbaric Bludgeonings
 03:43
9.
 The Discipline of Revenge
 03:39
10.
 Brain Removal Device
 03:15
11.
 Maniacal
 02:13
12.
 Submerged in Boiling Flesh
 02:52
13.
 Infinite Misery
 04:01

Durée totale : 42:18


Chronique @ Fabien

23 Décembre 2008
Peu après la sortie de The Wretched Spawn, les deathsters apprennent le départ surprenant de Jack Owen, membre d’origine de Cannibal Corpse, désireux de s’éloigner quelque peu de la scène deathmetal au sein de son projet Adrift, tout en rejoignant parallèlement et paradoxalement les rangs de l’intraitable Deicide ! Dans le jeu des chaises musicales, c’est alors l’excellent Rob Barrett (ex-Solstice & ex-Malevolent Creation) qui remporte le pompon, retrouvant de nouveau ses acolytes, après son départ en 1996 durant la période post-Vile (cinquième album de la formation).

Le mouvement de line-up s’accompagne également d’un changement d’ingénieur du son, Cannibal Corpse laissant en effet Neil Kernon pour rejoindre le fameux Erik Rutan (Hate Eternal, Internecine) aux Mana studios en Floride. Les sessions débouchent ainsi en avril 2006 sur la sortie du dixième full-lenght de la bande emmenée par l’infatigable Alex Webster. Pour la première fois, l’album est commercialisé sans illustration de Vince Locke (à ma connaissance), mais bénéficie toutefois d’un titre particulièrement évocateur : Kill.

Comptant désormais deux guitaristes très techniques en son sein, les redoutables Rob Barrett & Pat O’Brien, Cannibal Corpse hausse sensiblement la complexité de ses morceaux, sans perdre toutefois son entrain habituel. Depuis l’assommant Time to Kill jusqu’au terrible Maniacal, en passant par les accrocheurs Make Them Suffer & Walking Terror, le quintette impressionne par la présence et la dextérité de ses interprètes, renversant l’auditeur avec son couple rythmique Mazurkiewicz / Webster infaillible, son duo de guitaristes intraitables, et son chanteur Georges Fisher au guttural profond et dynamique.

En outre, les compositeurs habituels Webster & O’Brien bénéficient cette fois de l’apport de Barrett & Mazurkiewicz, qui signent intégralement et successivement les très bons Barbaric Bludgeonings & Boiling Flesh, marquant l’album de leurs empreintes respectives. Enfin, pour ne rien gâcher, le choix des Mana Studios s’avère fort judicieux, Kill possédant une incision dans ses guitares peu commune, ainsi qu’un mixage distinct et équilibré, permettant notamment à l’auditeur de percevoir nettement le travail phénoménal d’Alex Webster à la basse, qui affole littéralement les neurones sur l’excellent & horrifique Discipline of Revenge.

Particulièrement inspiré, et maîtrisant impeccablement son sujet, Cannibal Corpse frappe en cette année 2006 avec une brutalité désarmante et un plaisir manifeste, tout en haussant indéniablement son niveau technique. Le sang neuf apporté par les riffs précis & nuancés de Rob Barrett, mais aussi par la production déchirante d’Erik Rutan, permet ainsi au quintette floridien de se dépasser, sans changer de braquet, et de larguer un nouveau missile particulièrement meurtrier (comme son doux nom l’indique).

Fabien.

20 Commentaires

26 J'aime

Partager

FBD5367 - 28 Juin 2011: Je suis d'accord avec Al et BG sur ce coup là.
J'ai tellement pas aimé ce "Kill" que je me suis rappelé une interview de Georges Fischer : "Je jouais tellement à W.O.W. que j'ai rien foutu sur l'album. Si Alex et les autres avaient fait comme moi, cet album ne serait pas sorti."
Après la première écoute, je me suis dit que ça aurait p'têt' pas été un mal ! Oui, j'ai osé.
Faut dire que je suis resté sur "The Wretched Spawn" qui m'avait fait une si bonne impression que ça m'en avait rappelé l'enthousiasme que j'avais eu en découvrant "Butchered At Birth". Et oui cette phrase est lourde, mais j'espère compréhensible quand même.
Aergoth - 02 Mars 2012: Un album fantastique, Rob apporte vraiment de la fraicheur au groupe comme tu l'as très bien dit! Je ne me lasse pas de l'écouter en boucle ^^. Sinon très bonne chronique et surtout... Bien écrite! merci!
LeMoustre - 24 Septembre 2014: C'est le premier et seul CC que je possède, l'ayant récemment acquis pour anticiper leur concert de cet automne avec Revocation et Aeon à Toulouse. Cannibal Corpse repousse mon goût de la brutalité deathmetal à ses limites actuelles. A lire les lignes ici exposées, je me demande si c'est le bon album pour débuter l'apprpriation de ce groupe. Après 2 - 3 écoutes, si l'ensemble m'a paru indigeste au premier abord, j'avoue apprécier les riffs et lignes de gratte de la paire O'Brien / Barrett, véritables acharnés du manche, hé, hé. Le fan de thrash que je suis, a besoin d'autres écoutes pour mieux appréhender le monstre, mais le plaisir est là, c'est le principal. Etape suivante : le concert, puis peut-être Gallery Of Suicide, apparemment excellent et plus posé. Ah, oui ! L'instrumental de fin "Infinite Misery" est fabuleux !
TheCursed - 29 Mars 2015: Superbe chro. De Fabien comme à l'habitude. Tes chroniques sont à mon humble avis d'une fiabilité et d'une justesse sans failles. Merci à toi pour ce travail inspiré.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Fetus

06 Décembre 2008
En ce qui concerne le Death Metal, 2006 fut une excellente année en sortie de bons albums. Cannibal Corpse y a contribué. "Kill" est à classer dans les meilleurs albums de sa carrière. Le groupe n'a pas changé de recette depuis ses débuts : un Brutal Death malsain, des paroles ultra gores (qui vaudra au groupe des interdictions de concerts ou de ventes dans certains pays).

"Time To Kill Is Now" introduit la galette violemment et brutalement. La plupart des titres sont assez efficaces et techniques. Même si la pochette de l'album n'a rien de gore ou de choquant, les textes n'en sont pas moins offensants. Les floridiens nous racontent joyeusement à travers leurs compositions comment Torturer, violer ou encore mutiler ses meilleurs amis.

Quant à la production, on voit qu'elle a été travaillée fortement. La basse d'Alex Webster sonne merveilleusement bien, et les deux gratteux Pat O'Brien et Rob Barret nous livrent des démonstrations de toutes sortes de riffs et solos techniques. Vocalement, George Fis(ch)er est au top : ses growls font toujours autant de ravages.

"Kill" prouve que Cannibal Corpse et le Death Metal ne sont pas morts (qui a dit ça, d'ailleurs ?). A écouter d’urgence pour tout fan de Cannibal Corpse ou fan du genre !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Human

15 Janvier 2010
Selon moi, le meilleur de Cannibal Corpse se retrouve en Kill, album réalisé par nul autre que Erik Ruthan (Hate Eternal et ex Morbid Angel), qui signe ici une production irréprochable avec un son à tout arracher. Le contenu, c'est-à-dire la composition musicale, est quant à elle tout aussi fantastique. Bien sûr, Cannibal Corpse reste et restera toujours Cannibal Corpse. Mais une chose est indélébile, les musiciens n’ont jamais aussi bien maîtrisé leurs instruments. Techniquement, bien que le batteur Paul Mazurkiewicz reste avec un jeu très carré, les guitaristes font de petites merveilles de grattes. Alex Webster à la basse nous propose tout un savoir faire de doigté, méritant sans contredit le surnom de Steve Harris du Death Metal.

Hormis ces prouesses, Kill est d’une violence inouïe, gore à souhait, notre ami George s’en donnant à cœur joie. Le retour inattendu de Rob Barett en remplacement de Jack Owen ne nous fait pas regretter ce dernier et remplit de courageuse façon son rôle, sachant très bien qu’il n’a pas et n’a jamais eu le même talent. Bref, une chronique ne suffit pas. L’essayer, c’est l’adopter. Lecteurs si vous ne possédez pas Kill, le moment est venu pour vous, de vous procurer ce bijou indispensable à votre collection.

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Human - 16 Janvier 2010: Yep!
17blunt - 10 Fevrier 2011: bonne chronique un poil moins bon que evisceration plague car les morceaux se ressemblent impeut trop mais bon du bon cannibal corpse bien bourain et surtout très technique !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire