The Bleeding

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cannibal Corpse
Nom de l'album The Bleeding
Type Album
Date de parution 12 Avril 1994
Produit par Scott Burns
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album679

Tracklist

1.
 Staring Through the Eyes of the Dead
Ecouter03:30
2.
 Fucked with a Knife
Ecouter02:15
3.
 Stripped, Raped and Strangled
Ecouter03:27
4.
 Pulverized
Ecouter03:35
5.
 Return to Flesh
Ecouter04:21
6.
 The Pick-Axe Murders
Ecouter03:03
7.
 She Was Asking for It
Ecouter04:33
8.
 The Bleeding
Ecouter04:20
9.
 Forced Fed Broken Glass
Ecouter05:02
10.
 An Experiment in Homicide
Ecouter02:36

Durée totale : 36:42

Acheter cet album

Cannibal Corpse



Chronique @ Fabien

31 Mars 2007
Rompant avec l’habitude de sortir un album à la fin de chaque été, Cannibal Corpse ne revient cette fois qu’en avril 1994, soit un an et demi après la sortie du redoutable Tomb of the Mutilated. A première vue, le groupe floridien n’affiche pas de changement notable, renouvelant le choix de Scott Burns, ingénieur du son des Morrisound Studios, et de Vince Locke, son dessinateur attitré. En revanche, suite au clash rencontré lors des précédentes sessions d’enregistrements, Bob Rusay quitte le groupe et plus généralement le milieu musical, remplacé au pied levé par le talentueux Rob Barrett, déjà remarqué pour sa précision rythmique chez Solstice et Malevolent Creation.

Toujours fidèle au concept basé sur les paroles outrancières de Chris Barnes, à l’image des effroyables Fucked With A Knife et Stripped, Raped & Strangled, Cannibal Corpse aère toutefois sensiblement son style deathmetal, lâchant des morceaux à l’atmosphère moins étouffante et plus rentre-dedans. Le jeu clair et précis de Rob Barrett, complément idéal à l’incision rythmique de Jack Owen, permet ainsi le largage d’ogives particulièrement meurtrières, tel Pulverized, Force Fed, ou encore du titre éponyme aux cascades de riffs tellement renversantes en son début.

L’enregistrement plus cristallin de Scott Burns, dotant les guitares d’un son massif et tranchant, permet également au groupe de franchir un nouveau palier dans sa carrière. La force de Cannibal Corpse, outre la régularité de ses albums et la qualité constante de ses compositions, réside aussi dans l’injection fine et successive d’éléments nouveaux, lui évitant un fâcheux surplace. Enfin, plus 'clean' qu’à l’accoutumée, le dessin de Vince Locke illustre idéalement ce nouvel effort du quintette floridien, ne justifiant guère son basculement à l’intérieur du livret pour cause de censure, excepté pour des raisons purement marketing.

Nouveau palier dans la brillante aventure de Cannibal Corpse, The Bleeding montre le groupe possédant une réelle capacité d’amélioration et d’évolution, sans trahir l’essence même de son style, tel un véritable pied-de-nez face aux détracteurs qui dénonçaient un groupe prisonnier de son deathmetal suffocant à l’extrême. Ce nouvel effort clôt ainsi magistralement l’ère Chris Barnes et s’impose obligatoirement aux nombreux fans de la bande d’Alex Webster.

Fabien.

25 Commentaires

23 J'aime

Partager

Kangou - 02 Mars 2015: Loin de moi l'idée de ternir l'image du maitre Fabien (qui est pour moi une référence absolue et responsable de 90% de mes achats en metal) mais il me semble que "majistralement" s'écrit magistralement. Enfin, sauf si j'ai loupé un jeu de mot ou autre calembour. Aussi, dans le 2ème paragraphe "de le morceau éponyme" pourrait être contracté en "du" je pense :) Pour l'album, je partage tout à fait l'avis du chroniqueur.
Fabien - 02 Mars 2015: Ma foi, merci pour le signalement de ces deux fautes inexpiables au sein du texte, d’ores et déjà corrigées, et ravi de constater que mes modestes rédactions de 2007/2008 puissent encore influencer un ou deux lecteurs. Le partage est toujours un plaisir, et reste la motivation première de mon inscription sur SoM en ces temps immémoriaux.

Spreading the deathmetal bacterium.
Fabien.
Kangou - 03 Mars 2015: De rien, je suis tombé sur The Bleeding à la Fnac pour un prix très raisonnable et j'ai voulu relire la chronique après l'avoir acheté et réécouté. Puisque c'est un plaisir pour toi de partager, je tiens aussi à te remercier pour le Crucified Humiliation de Posthumous Blasphemer que j'ai déniché il y a un peu plus d'un mois pour seulement 3€. J'avoue que je ne me souvenais pas de la chronique dudit album mais très bien de tes critiques élogieuses pour les 2 suivants, ce qui m'a décidé (puis pour un prix aussi dérisoire je ne risquais pas grand chose haha). Comble de la providence, ils furent ajoutés à l'affiche de l'Obscene Extreme juste quelque jours après mon achat. Je peux donc coucher par écrit les remerciements que j'avais faits ce jour-là par la pensée, ils s'ajoutent évidemment à tous ceux pour la multitude d'albums que tu m'as indirectement encouragé à acheter grâce à tes précieuses chroniques et autres commentaires. Merci beaucoup à toi.
Metalder - 23 Avril 2017: Culte! Archi-Mega-Super Culte!!!! LE Death Metal dans toute sa splendeur, Gallery Of Suicide et sa suite LOGIQUE. A ranger du coter de LEPROSY de Death, et du ALtar Of MADNESS de Morbid Angel!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ VermillionK

18 Janvier 2008
Je n'ai jamais été fan de Death Metal, encore moins de ce groupe, mais ce disque, il se doit d'être chroniqué, puisque c'est pratiquement le seul du genre que j'aime !

Quelques chansons plaisantes, deux chansons marquantes...
Pour la première fois, je me suis surpris à aimer du Cannibal Corpse, groupe mythique dans l'histoire du Death d'après ce que j'ai entendu.

Pour parler des chansons plaisantes, Fucked With A Knife s'impose en premier, puisque qu'elle renferme les paroles les plus obscènes et les plus gores de l'album, ce qui n'est pas à déplaire sauf si vous êtes sensible du cœur, mais bon, nous sommes dans le monde du métal après tout ! C'est vite, c'est violent, la basse est remarquable, tel un solo de basse pour tout le long du titre ! Le batteur cogne un peu n’importe où, mais il sait ce qu'il fait et il réussit à nous en mettre plein la gueule, sans parler de la guitare aussi vite que les autres instruments, mais qui ne se démarque pas trop, la voix est bizarre, mais très bien interprétée par l'ancien chanteur Chris Barnes. Pulverized aussi est très bien, mais un peu comme la précédente, vite, violente, elle nous pulvérise et c'est le cas de le dire ! La voix est légendaire, d'ailleurs je ne sais pas comment le chanteur fait puisque je ne peux même pas faire ce timbre pendant 3 minutes. The Pick-Axe Murders est aussi un titre plaisant, la batterie est à son maximum, la guitare nous sort des bons riffs, parfois aigus. La voix commence d'un ton guttural, et enchaîne avec un ton aigu, sorti des tripes de l'enfer sûrement ! She Was Asking For It nous cache une guitare unique et qui nous prouve quelle ne peut pas que jouer vite et faire n’importe quoi ! La batterie se calme un peu, mais elle est tout de même bien vite ! (C'est du Cannibal Corpse les amis), donc après l'écoute de cette chanson, j'attends la prochaine qui sera à commenter ! The Bleeding est une des plus plaisantes grâce à tous les instruments qui se mixent ensemble d'une manière bien professionnelle, d'ailleurs la guitare nous prouve encore une fois son talent avec un rythme soigné et à apprécier.

Pour ce qui est des titres marquants, ils y en a deux, Staring Through The Eyes Of The Dead vaut bien le premier et unique single du disque, avec une voix surprenante, d'une des plus grave, un rythme instrumental qui importe autant que le chant, et même qui est peut-être meilleur ! La deuxième chanson marquante est Stripped, Raped and Strangled, car pour une fois, la batterie ne s'acharne pas à un rythme trop vite et reste dans le tempo, la voix est à aimer ou à rejeter, mais moi j'aime bien, la guitare ne fait rien de spécial mais au moins elle rajoute quelque chose en plus qui se nomme la passion !

Donc, mes avis sur ce disque sont très affirmés, et je vous conseille celui-ci avec un beau 15/20, qui n'est pas si pire pour un genre que je n'aime pas trop.

3 Commentaires

4 J'aime

Partager
headbanger32 - 24 Juillet 2008: Il ne s'agit pas de charles barnes mais de Chris Barnes!
VermillionK - 29 Juillet 2008: Honte à moi, j'ai fait un mélange du criminel en série et le chanteur de CC .. Je modifie ;)
corpsebunder50 - 09 Janvier 2013: "le batteur cogne un peu n’importe où" "nous cache une guitare unique et qui nous prouve quelle ne peut pas que jouer vite et faire n’importe quoi""la guitare ne fait rien de spécial": Attention, tu parles de Cannibal Corpse là, tu vas te faire manger tout cru mon ami!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire