Butchered at Birth

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cannibal Corpse
Nom de l'album Butchered at Birth
Type Album
Date de parution 01 Juillet 1991
Produit par Scott Burns
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album715

Tracklist

1.
 Meat Hook Sodomy
 05:46
2.
 Gutted
 03:15
3.
 Living Dissection
 04:00
4.
 Under the Rotted Flesh
 05:04
5.
 Covered with Sores
 03:17
6.
 Vomit the Soul
 04:30
7.
 Butchered at Birth
 02:45
8.
 Rancid Amputation
 03:16
9.
 Innards Decay
 04:38

Durée totale : 36:31


Chronique @ Fabien

31 Mars 2007
A la fin de l’été 1991, un an exactement après la parution d’Eaten Back to Life ayant déjà fait couler beaucoup d’encre faute à ses paroles et sa pochette outrancières, le redoutable Cannibal Corpse revient avec son second méfait, finement intitulé Butchered at Birth. L’écurie Metal Blade ayant bien compris les effets bénéfiques de la censure décide judicieusement de sortir le disque avec la pochette à l’intérieur, incitant tous les deathster curieux à acheter l’album, découvrant alors avec horreur l’illustration de Vince Locke dévoilant deux zombies éventrant un femme enceinte !

A l’image de son nouveau concept effrayant, le gang floridien choisit donc une nouvelle fois de chemin de la provocation. Les paroles de Chris Barnes ne sont pas certes incluses dans ce livret (sur l’édition originale), mais ses titres dérangés du genre Meat Hook Sodomy ou Rancid Amputation sont particulièrement évocateurs. Ainsi, fidèle à sa marque de fabrique, Cannibal Corpse conserve son créneau résolument gore mais bonifie considérablement son deathmetal, qualifié de brutaldeath à cette époque.

En effet, non seulement Butchered at Birth gagne en cohésion grâce au couple basse batterie de Webster / Marzurkiewicz d’une précision désormais étonnante, mais il renferme aussi un climat terrible & inquiétant grâce aux guitares lacérantes & hachées du duo Owen / Rusay et aux vocaux vomitifs de Chris Barnes, sans occulter la production épaisse de Scott Burns (aux incontournables Morrisound Studios) qui cimente le tout. C'est un véritable film d'horreur traduit en version audio, en témoigne la violence des bons Covered with Sores ou Vomit the Souls, le suffocant et imparable Under the Rotten flesh ou encore le génial Inwards Decay en clôture.

Sur le marché deathmetal de l’année 1991, Cannibal Corpse fort d’un style désormais très personnel et d’un son beaucoup plus épais, revient ainsi avec un album déterminant dans sa carrière et poussant les limites de la brutalité de quelques crans. Tournant intensivement, notamment en Europe avec Loudblast, la formation floridienne se constitue alors rapidement une horde de fans acharnés, mais aussi d’inévitables détracteurs épouvantés ou hermétiques face à son style 100% brutal.

Fabien.

16 Commentaires

27 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Cadavre - 22 Juin 2011: Enfin,merci!Héhé,vingt ans déjà et au moins 1000 écoutes de Covered With Sores,un des titres de death INDÉMODABLE.À mon avis...
Vondur - 26 Juillet 2012: "et poussant les limites de la brutalité et quelques crans"
De quelques crans je pense que tu voulais écrire.
metaleciton - 17 Janvier 2014: Ce "Butchered At Birth" est sans aucun doute le chef-d'oeuvre ultime du groupe selon moi.

L'introduction de "Meat Hook Sodomy" me donne vraiment des frissons dans le dos, et que dire du premier riff qui débarque comme un uppercut en pleine face !

Le second morceau "Gutted" est très accrocheur, on retiens facilement les excellents lyrics de Chris Barnes, seul et unique compositeur sur les textes de l'album d'ailleurs. Le titre "Covered With Sores" est certainement la pièce maîtresse de l'album grâce a son intro d'outre tombe.

On retrouve aussi d'autres classiques du groupe comme "Under The Rotten Flesh" et "Vomit The Soul". Une boucherie !

Note: 19/20
MCGRE - 09 Septembre 2017: Moi aussi j'ai acheter la cassette à sa sortie et oui on vois les bébés pendouilles au dos du livret
miam miam , non je déconne mais je suis heureux de possédé ce Graal.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

14 Décembre 2008
Deuxième album des désormais bien connu Cannibal Corpse, et déjà on sentait tout le potentiel du groupe.
Ce buthured at birth est tout comme le premier opus du groupe dans ce death gore ou Cannibal Corpse est devenu roi. Les guitares sont hyper saturée, le rythme puissamment martelé à la batterie et le chant à cette époque de Chris Barnes, l’actuel chanteur de Six Feet Under dans ce style si profond et grave, d’une sauvagerie toute mesurée qui fit son succès.
Les américains varient quelque peu les morceaux, notamment en introduisant quelque solo de guitares bien trouvé, mais qui defois s’intègre mal à mon avis dans un style qui reste tout de même de la boucherie à l’état brute. En tout cas, les riffs de certains morceaux sont rudement bien trouvé je pense notamment à Covered with Sores et Vomit the Soul.
Au final un très bon album du death qui ravira tous les puristes !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire