The Legacy

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Testament
Nom de l'album The Legacy
Type Album
Date de parution 21 Avril 1987
Style MusicalThrash Bay Area
Membres possèdant cet album668

Tracklist

1.
 Over the Wall
 04:07
2.
 The Haunting
 04:17
3.
 Burnt Offerings
 05:07
4.
 Raging Waters
 04:32
5.
 C.O.T.L.O.D.
 02:32
6.
 First Strike Is Deadly
 03:43
7.
 Do or Die
 04:39
8.
 Alone in the Dark
 04:05
9.
 Apocalyptic City
 05:51

Durée totale : 38:53


Chronique @ Fabien

21 Novembre 2009
Fondé en 1983 en Californie, Legacy compte parmi les acteurs essentiels du thrashmetal de la côte ouest états-unienne (la fameuse Bay Area), emboitant tout juste le pas aux incontournables Slayer, Metallica et Exodus. La formation compte rapidement Alex Scholnick & Eric Peterson aux guitares, Greg Christian & Louis Clemente au couple basse batterie, puis Steve Souza au micro. En 1986, alors que le groupe recrute Chuck Billy en replacement son chanteur parti chez Exodus, il change dans la foulée son patronyme en Testament, faute à un copyright déjà déposé.

Bénéficiant déjà d’une forte notoriété, le quintette signe d’entrée avec le couple Zazula, patron de l’écurie Megaforce, qui compte dans ses rangs les thrashers d’Overkill, Anthrax ou Stormtroopers Of Death. Testament rejoint ainsi Alex Perialas, ingénieur du son sur les célèbres Taking Over, Spreading the Disease & Speak English or Die des trois formations new-yorkaises précitées, ressortant en cette année 1987 avec son premier album The Legacy, clin d’oeil à ses premières années sous son ancien patronyme.

The Legacy attaque d’emblée avec des tueries telles Over the Wall, The Haunting & Burnt Offerings, qui s’imposent directement parmi les classiques de la formation nord américaine. L’assise précise de Greg et Louis offre une base solide aux guitares d’Alex et Eric, ayant chacun l’art du riffing mémorable et percutant. Les deux guitaristes se complètent à merveille, entre d’un côté la rigueur rythmique d’Eric et de l’autre le jeu aérien d’Alex et ses soli éclatants.

De l’incision riffesque des explosifs First Strike Is Deadly et Do or Die, jusqu’aux soli démentiels d’Alex sur Over the Wall et Raging Waters, en passant par les mélodies imparables d'Alone in the Dark et Apocalyptic City, The Legacy possède ainsi un équilibre remarquable, tout en dégageant une grande fraicheur. Enfin, l’arme fatale de Testament se nomme Chuck Billy, le chanteur possédant un timbre de voix unique et un coffre incroyable, qui éclairent et boostent impeccablement chaque composition.

Malgré sa production quelque peu confuse, toutefois largement compensée par la fougue et le talent de ses interprètes, The Legacy est ainsi un parfait dosage entre une agressivité thrash toute particulière et des mélodies accrocheuses. L’album s’impose dès lors directement parmi les étalons de l’école thrash Bay Area des années 80’s, influençant des tonnes de formations, comme D.A.M., Defiance ou Xentrix, pour ne citer que trois groupes parmi les plus proches musicalement.

Jouissant d'une identité fortement marquée grâce à la complémentarité de la paire Scholnick / Peterson et au charisme de son frontman Chuck Billy, Testament se dresse ainsi aux côtés d’Exodus & Suicidal Tendencies parmi les outsiders les plus sérieux du "Big Four" désigné au milieu des années 80, le fameux quadriumvirat Slayer - Metallica - Megadeth - Anthrax.

Fabien.

17 Commentaires

22 J'aime

Partager

swit35 - 02 Octobre 2011: Un des meilleurs disques de thrash... flairé à l'époque ou le groupe s'appelait The legacy...
themetalrock - 07 Juillet 2012: Rien à dire,juste à monter le son et à s'envoyer cet album entre les oreilles,du bon,que j'écoute toujours réguliérement et avec plaisir depuis un quart de siécle!
Chab - 03 Novembre 2012: Un album énorme, furieux au possible qui montre tout le talent de Testament ! Un Chef d’œuvre !
grogwy - 12 Octobre 2016: En effet, et en raison du fait que d'autres groupes (et pas uniquement de Metal) se nommaient Legacy, le groupe se vit contraint d'abandonner ce nom (en même temps, ça coïncidait avec le départ de leur chanteur Steve Souza pour Exodus).
Pour la petite histoire, c'est Billy Milano (S.O.D./M.O.D.) qui leurs suggéra le nom (qui fait très français) de Testament.
Sinon pour compléter les propos ci-dessus, je pense également, et malgré la grosse influence Metallica/Slayer que ce disque est l'un des meilleurs albums de Speed/Thrash Metal sortis à ce jour, et me rappelle encore l'impact qu'il avait eu à l'époque (album du mois dans Hard Rock Magazine de juillet 1987), sans parler du nombre de groupes qui s'en sont inspirés.
D'ailleurs c'est avec la sortie, et le succès de "The Legacy" que la presse s'intéressa à la scène de la Bay Area (San Fransisco), et que les maisons de disques proposèrent un contrat d'enregistrement aux différents groupes du coin (Death Angel, Heathen, Vio-lence, Forbidden, Mordred, Defiance).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Dead_man_walking

26 Juin 2007
The Legacy …. Le premier album des Testaments il y a 20 ans. Et cet album n’a pas pris un ride ! Un album de Thrash « pur » tout droit sorti du Thrash Bay Area où se trouve de nombreux groupes de Thrash de talent comme Dark Angel , Slayer et Metallica pour ne citer que cela .
Enfin attardons nous sur cet opus . Tout commence avec « Over the Wall » un titre qui parle de l’envie de sortir d’une prison. Le tout alimenté par une gratte avec des riffs très rapides et assez Rock n’ Roll . Ensuite les 2,3 titres qui suit sont bons , mais pas indispensables .
Ensuite arrive le « Curse of the Legion of the Death » qui est à mon avis LE titre de l’album. Un riff très rapide et complètement dévastateur ! Le chant de Chuck Billy est au rendez vous je vous rassure. De plus sur ce titre est répéter 3 fois dans le refrain (C.O.T.L.O.D.) avec un changement de style sur le dernier , approchant le style de chant Death Metal. A écouter en priorité. Après arrive le « First Strick Still Deadly » qui est l’un des titres phares de Testament. D’ailleurs ce titre sera le nom d’une de leur compile qui est sortie en 2001. De plus j’ai oublié de préciser que ce titre possède une solo de guitare très envoutant. Ensuite arrive « Do or Die » qui possède un refrain assez entrainant.L’album ce termine avec « Apocalyptic City » un titre plutôt bon , et qui possède un solo digne des Maidens !
On sent sur cet album l’influence des disque comme Reign in Blood de Slayer pour le côté Thrash ou encore Black Metal de Venom pour le côté un peu Rock n’ Roll .
Pour résumer en quelques mots cet opus : une réussite comportant des éléments de Thrash de la fin des années 80 .
Pour les amateurs des futs moulants et des baskets montantes … c’est pour vous !

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
tornado_of_thrash - 11 Janvier 2008: Cet album est une tuerie du début à la fin avec peut-être une seule chanson faible «do or die» mais je ne vois pas comment on peut donner moins de 18/20 the legacy un des albums de thrash les plus paufinés et les plus mélodiques du bay area
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire