Demonic

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Testament
Nom de l'album Demonic
Type Album
Date de parution 09 Juin 1997
Style MusicalThrash Bay Area
Membres possèdant cet album325

Tracklist

Re-Issue in 2017 by Nuclear Blast.
1.
 Demonic Refusal
 05:22
2.
 The Burning Times
 05:15
3.
 Together As One
 04:18
4.
 Jun-Jun
 03:44
5.
 John Doe
 03:11
6.
 Murky Waters
 03:01
7.
 Hatreds Rise
 03:15
8.
 Distorted Lives
 03:36
9.
 New Eyes of Old
 03:01
10.
 Ten Thousand Thrones
 04:37
11.
 Nostrovia
 01:31

Durée totale : 40:51


Commentaire @ Svartolycka

14 Avril 2005
Testament est l’un des groupes cultes de la Bay-Aera qui a su donner au thrash, à l’instar d’un Anthrax ou d’un Overkill, ses lettres de noblesse. Et bien que les premiers disques du groupe paraissent maintenant vieillis et usés jusqu’à la moëlle, cet album suivant le déjà très heavy Low sort des sentiers battus et montre un groupe décidé à aller de l’avant. Un groupe qui ne se repose pas sur ses lauriers vacillants, mais qui cherche avant tout à évoluer.

Low présentait déjà un thrash évolutif, peut-être opportuniste, et encore… Un tempo accéléré, des riffs de guitares plus techniques, des titres chargés de breaks ainsi que la voix du grand Navajo Chuck Billy plus rauque et caverneuse. Et ce Demonic en est la parfaite continuité. Plus moderne sans toutefois avoir la volonté de se rattacher pleinement au neo-death, le groupe d’Oakland ne fait pas pour autant dans la dentelle. C’est plutôt les slibards et les petites culottes qui dégringolent le long des chevilles, môman !!! Le son est rentre-dedans, les riffs sont lourds, tantôt syncopés, ou partant dans des soli alambiqués sans pour autant briser la ligne conductrice du morceau. Chuck chante dans un registre très typé death sans que cela n’enlève l’identité première du groupe et sans omettre pour autant certaines intonations mélodiques des plus rocailleuses. Quant à la batterie, elle décoiffe !! Avec en invité Gene Hoglan (Strapping Young Lad, Old Man Child), le niveau est hallucinant (le titre "John Doe") et booste littéralement les morceaux à la base déjà puissants.

Ce qui rend cet album si actuel malgré son style que l’on trouverait désuet, c’est que, en actualisant son registre, Testament montre qu’il est un groupe qui pète d’un niveau bien au-dessus de certains combos qui ont soit rendu les armes, soit pris la balle au bond. Demonic est pour cela une véritable leçon de thrash-metal comme on n’y croit plus. Et bien que cet album, datant d’une époque où le thrash était au mieux un style d’une ringardise absolue (1997), Testament, lui, démontre que c’est la motivation et la croyance envers son style qui donne à sa musique une identité voire une âme, aussi méchante soit elle.

Non, franchement, cet album est une perle du genre car se situant entre deux époques : les années 80 (certains riffs) et les années 2000 (cette sonorité pesante). C’est tellement bon que ça devrait être dangereux pour la santé. Autant un retour en arrière qu’un bond vers l’avant.
Les héritiers peuvent aller se rhabiller, le testament c’est pas pour demain.

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
krashno - 25 Août 2006: Que dire après cette excellente chronique d'un enthousiasme communicatif tout à fait justifié. Si après ça vous ne vous êtes pas procuré cet album, alors vous pouvez cesser d'écouter du metal!!! A la fois moderne ("Demonic refusal","Jun Jun") et respectueux d'une scène qui a donné ses lettres de noblesse à notre genre musical (la géniale "Hatred Rises") .Cet album est monstre qui prend à la gorge l'auditeur pour ne plus lâcher! A la fois écrasant(l'inquiétant "Murky Waters")et intense, on ressort hagard et vidé de son écoute. Les riffs sont imparables, Chuck Billy est remonté comme jamais . Et que dire des parties de batteries de Monsieur Hoglan... écoutez "Then Thaousand thrones", c'est pas humain tout çà!
Avec "Demonic", Testament est à considérer comme un des piliers du néo thrash-death. INCONTOURNABLE!
Baal666 - 28 Octobre 2010: super album de Testament avec tes tendance un peu death dans le chant de Chuck Billy,ce que j'adore surtout sur Demonic Refusal (obliger de headbanguer sur ce titre)sinon que dire du rest de l'album? MAGISTRAL
Lamikawet - 26 Mars 2011: Un album certes efficace mais qui ne marque pas les esprits non plus (mais ce n'est que mon avis)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire