Stiff Upper Lip Live

Liste des groupes Hard Rock AC-DC Stiff Upper Lip Live
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe AC-DC
Nom de l'album Stiff Upper Lip Live
Type Video
Date de parution 14 Juin 2001
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album125

Tracklist

Recorded live at Olympiastadion, Munich, Germany, 14/06/2001
1. Newflash
2. Stiff Upper Lip
3. You Shook Me All Night Long
4. Problem Child
5. Thunderstruck
6. Hell Ain't a Bad Place to Be
7. Hard As a Rock
8. Shoot to Thrill
9. Rock and Roll Ain't Noise Pollution
10. What Do You Do for Money Honey
11. Bad Boy Boogie
12. Hells Bells
13. Up to My Neck in You
14. The Jack
15. Back in Black
16. Dirty Deeds Done Dirt Cheap
17. Highway to Hell
18. Whole Lotta Rosie
19. Let There Be Rock
20. T.N.T.
21. For Those About to Rock (We Salute You)
22. Shot Down in Flames
Bonus
- Backstage
- Interview with the Band

Chronique @ Chacal

17 Juillet 2007
AC/DC - Stiff Upper Lip Live
Réalisateur : Nick MORRIS
Année : 2001
Acteurs : Angus YOUNG, Malcolm YOUNG, Brian JONHSON, Cliff WILLIAM & Phil RUDD
Format vidéo : 16/9 comp 4/3
Format sonore : DD2.0, DD5.1 et DTS
Format DVD : 1 disque, 1 face, 2 couches
Sous titres : anglais, français, allemand, espagnol, italien



AC/DC, pionnier du rock'n roll, a survécu à toutes les modes en restant fidèle à sa musique et à son image. Aujourd'hui, le groupe est toujours là, adulé par des fans de tout âge comme l'ont prouvés les quelques 67.000 personnes réunies à Munich ce 14 juin 2001

Après une intro sympathique où un Angus géant prend d'assaut le stade de Munich, le groupe ouvre les hostilités avec le titre phare de leur dernier album "Stiff Upper Lips". Le ton est donné, et il est clair que, ce soir, les têtes vont remuer.
On ne voit pas comment AC/DC, meilleur groupe du monde, pourrait un jour donner un mauvais concert. Celui ci ne fait que confirmer... Du grand art : les morceaux s'enchaînent plus puissants les uns que les autres. Bien évidemment, il y a les inévitables classiques mais, que dirait le public si le groupe sortait de scène sans avoir jouer un "Back in Black" ou un "Highway to Hell" ?
L'infatigable Angus YOUNG à toujours les jambes de ses 15 ans et n'a de cesse de courir d'un bout à l'autre de la scène. Lorsqu'il ne court pas, il nous offre son streap tease ou nous fait une démonstration de smurf sans que tout cela ne le gêne en quoi que ce soit dans son solo.
Toute une panoplie de gadgets est déployée afin de transformer ce concert en un véritable spectacle. Ainsi, on retrouve, crachant de la fumée, le angus géant de la pochette de "Stiff Upper Lips", la cloche de l'enfer ("hells bells"), la batterie de canons ("For Those About to Rock"), la baudruche géante de la pin up ("Whole Lotta Rosie"). Bref, AC/DC nous fait la totale et le public en redemande.
Le moment le plus fort, à mon goût, reste tout de même le fantastique "Let the be rock" où les musiciens partent dans une improvisation terrible et laissent le champ libre au phénoménale Angus qui se livre à un solo démoniaque... La grande classe pour le groupe, une grande claque pour le public.

A noter qu'il est possible de vivre pleinement le concert en sélectionnant le sous titrage anglais, et essayer, dans une folle séance de karaöké, de se mesurer à Brian JOHNSON... ben il y a du boulot, croyez moi ;)

Un grand concert bien représentatif du groupe et qui est agrémenté d'un spectacle d'une grande qualité. S'il n'y avait qu'un groupe à garder dans le monde du rock'n roll, ce serait AC/DC. Cette place leur serait légitime.
Si vous souhaitez acquérir un DVD des dinosaures du rock'n roll, préférez celui ci à "No Bull", mais garder bien à l'esprit le fait que la qualité du DVD est loin d'égaler celle du show ...


Bonus :
Interview : malgré le fait qu' AC/DC soit devenu, légitimement, "LE" groupe de hard rock le plus connu au monde, les musiciens restent simples et sympathiques. Pas de rock'n roll star à l'horizon, juste des amoureux du Rock. On retrouve le groupe en backstage, effectuant les balances ... 10 minutes, c'est un peu court.


Qualité vidéo :
La réédition de la cassette vidéo "No Bull" en DVD n'avait pas apporté grand chose au niveau de la qualité de l'image et bien là, c'est un peu le même résultat. L'image est peu précise et a tendance à être floue, les fonds sont granuleux, le contraste assez terne, les blancs brûlés et les couleurs plutôt baveuses. Pour finir, on dénote plusieurs problèmes de compression notamment autour des musiciens qui sont entourés d'un halo de lumière. On est loin d'une qualité exemplaire...
Le petit plus est donné par la caméra placée sur le devant de la scène et qui, par le biais de travelling, apporte des plans originaux.

Qualité sonore :
La piste DD5.1 est au dessus de la DTS. Puissante et plaisante, elle donne une véritable ampleur aux morceaux malgré une séparation des canaux qui n'est pas fantastique : on a l'impression d'entendre un peu la même chose sur les 3 enceintes frontales ce qui donne un son puissant certes, mais "en bloc".
Les surround donnent de l'ampleur au son en renvoyant les acclamations du public et l'échos des instruments.
La piste DTS est plus faible et moins dynamique que la DD5.1. Même les basses ne semblent pas meilleures.
La piste stéréo, quant à elle, est d'un bon niveau mais reste néanmoins incomparable à la DD5.1.

5 Commentaires

5 J'aime

Partager

Chacal - 18 Juillet 2007: Oui, ça ne doit plus être le terme actuel sans doute ;o). A l'époque où Sidney présentait l'émission "HIP HOP" sur le petit écran pour nous apprendre cette nouvelle dance (vers 1985-1986 je pense) le hip hop et le smurf étaient les "street dances" trés tendances. Aujourd'hui le Rap s'est aproprié les 2 styles. Le smurf était la partie "dance au sol". Je vais essayer de parler de rap maintenant, ce sera plus compréhensible ;o)
Chacal - 18 Juillet 2007: Rectification !! Aprés renseignement auprés de "Djeuns", c'est pas du rap nonplus mais de la break dance ... A j'te jure, dur de vieilir !! ;o)
LaBalafre - 18 Juillet 2007: Même à seize ans, je me foutais de ces distinctions foireuses d'élitisme de rue, pour ne pas dire de caniveau. Toujours aucun scrupule à vingt-huit ans.
Chacal - 18 Juillet 2007: ;oD
Tout ça pour dire qu'Angus entreprend de drôles d'expériences. Faut que je l'appelle d'ailleurs. Leur dernier album traine à sortir ... Mais où ais-je bien pu mettre ce satané numéro ...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire