Souls at Zero

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Neurosis (USA)
Nom de l'album Souls at Zero
Type Album
Date de parution 19 Mai 1992
Style MusicalPost Hardcore
Membres possèdant cet album73

Tracklist

1. To Crawl Under One's Skin 07:51
2. Souls at Zero 09:18
3. Zero 01:40
4. Flight 04:05
5. The Web 04:54
6. Sterile Vision 06:19
7. A Chronology for Survival 09:33
8. Stripped 07:59
9. Takeahnase 07:54
10. Empty 01:36
Bonustracks
11. Souls (Demo Version) 08:28
12. Zero (Demo Version) 01:15
13. Cleanse III (Live in London) 05:39
Total playing time 1:01:09

Chronique @ Svartolycka

23 Juin 2004
Troisième album de Neurosis, « Souls at Zero » est le disque découvrant le style particulier du groupe de San Francisco. Et même si cet album peut être pris comme simple prémisse à ce que Neurosis va devenir par la suite, sa qualité en est tout simplement phénoménale. Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, la démarche du groupe est barrée et expérimentale. C’est simple, il est difficile voir impossible d’en cataloguer le style.

Si la base première est le hardcore-punk des années 80, le groupe a habilement intégré des éléments hétéroclites à l’ensemble : violon, violoncelle, flûte, trompette, guitare sèche, percussions tribales (« Cleanse III »), chants rituels, bruitages indus (qui seront amplifiés par le projet Tribe Of Neurot, j’en parlerai prochainement). Le tempo est lent, mais le contenu musical est très intense en sonorité et en profondeur textuel. La voix lorgne très en avant vers le hardcore dans le hurlement comme sursaut de rage caractéristique du mouvement (pas celle de maintenant, je précise, du style Watcha ou Pleymo) doublé par une voix plus rauque tout en restant discrète. Alternant mélodies et chaos musical ou mélangeant les deux, la musique de Neurosis fonctionne comme des fragments émotifs qui transportent l’auditeur. On peut retrouver un tempo lent qui fait très penser au doom dans sa lourdeur pachydermique, cependant le groupe a su insuffler une vigueur ainsi qu’une amplitude virulente donnant au premier abord une hyperbole de sonorité déchargeant une émotion sans borne qui touche au plus profond des cœurs et des esprits.
Certes la démarche du groupe demande une certaine maturité musicale, il est difficile de rentrer de pleins pieds dans le message musical et émotionnel voir sensitif du groupe, mais la portée affective d’un album de Neurosis est quelque chose d’unique que l’on rencontre rarement. L’aspect théorique que Neurosis présente est, lui aussi, à mille lieux de ce que l’on peut voir et est une part importante, indéniable de la stabilité musicale et conceptuelle du groupe dont la portée est universelle, qu’on se le dise…

Sûrement pas total et possédant quelques longueurs de rythmes heureusement desservies par une intelligence de composition et de réflexion, « Souls at Zero » est une pièce qui permet de rentrer dans l’univers introductif de Neurosis encore en esquisse mais dont l’ambiance spéciale tout en étant étrange et malaisé montre le bourgeonnement de ce qui allait devenir l’un des plus grands groupes de la sphère musicale.

Svartolycka

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
 
Kerker - 11 Janvier 2007: Cette album est une tuerie monumentale !
Impossible de décrire cette album avec des mots, il faut l'écouter c'est tout !
Il n'y a rien d'autre a dire...

Chef d'oeuvre ! Pour un groupe incroyable ( mon groupe préféré personnellement ... ) et qui aurra ( et va encore ? ) marqué le monde de la musique.

20/20
Zgru - 10 Septembre 2008: Superbe disque! On est bien loin de "Pain Of Mind" et Neurosis entame sa fulgurante saga...
Un album bon a se damner, remarquable dès "To crawl under one's skin".
Véritablement jouissif au bout de 2 - 3 écoutes, il risque d'en rebuter quelques uns...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire