Scars of the Crucifix

Liste des groupes Death Metal Deicide Scars of the Crucifix
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deicide
Nom de l'album Scars of the Crucifix
Type Album
Date de parution 23 Fevrier 2004
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album507

Tracklist

1.
 Scars of the Crucifix
 03:08
2.
 Mad at God
 03:05
3.
 Conquered by Sodom
 02:58
4.
 Fuck Your God
 03:32
5.
 When Heaven Burns
 04:08
6.
 Enchanted Nightmare
 02:12
7.
 From Darkness Come
 02:58
8.
 Go Now Your Lord Is Dead
 01:55
9.
 The Pentecostal
 05:36

Durée totale : 29:32


Chronique @ blackpsychoz

05 Avril 2007
Au coeur des racines death metal, il y a évidemment Death, il y a Obituary, il y a Morbid Angel, et puis il y a Deicide. Ces quatre groupes sont les poids lourds du death américain, j'oserais même dire mondial. Présent depuis à peu près 20 ans, ils ont tous révolutionné le death metal et on été les acteurs actifs de son évolution. Chacun on leurs propres styles que l'on reconnait dès le premier riff. On pourrait décrire Deicide comme le plus violent des quatre, jouant un brutal death evil à souhait et ravageur, respirant la haine et le mal.
Le premier truc qui choque c'est le chant. La voix de Benton impressionne de part sa force et sa gravité et c'est sûrement une des voix les plus impressionnantes de la scène metal tout styles confondus. Le timbre ressemble à celui d'un orc ou d'un troll, enfin un bête ignoble avec une voix « moyenâgeuse » quoi! Elle est souvent couverte par une petite voix limite black qui est tout aussi dégueulasse, et l'effet produit est plus que dérangeant. Tout cela est accompagné d'une batterie au blast incessant (d'ailleurs combien de bras a Steve Asheim?!), et de guitare grave au grattage vitesse du son et solo infiniment et totalement destructurés!
Voila la recette de la bande à Benton, en gros on fait pas du soft mais on fait dans le lourd! Et Scars of the Crucifix en est l'image. Loin d'être le meilleurs album de Deicide, il montre le retour du monstre de la brutalité, après deux albums plus que moyen (d'après les inconditionnels). Sans être extraordinairement bon, Scars of the Crucifix est un peu un retour au sources. Toujours la même recette comme je disais, mais elle est plutôt efficace. D'une noirceur absolue, Scars of the Crucifix est extrêmement malsain, met mal à l'aise à la première écoute surtout si l'on est pas avertis de la brutalité de ce groupe. Le chant et le rythme sont des facteurs de ce malaise. Les solis très aigus, très clair, paraissent comme une lumière perçante et aveuglante traversant les ténèbres. D'ailleurs ont peu retrouvé dans certains de ces solis des sonorités plutôt familières. Les morceaux sont pour la majorité plutôt court (en moyenne 3 minutes) et font qu'on a vite fait le tour de l'album. Scars of the Crucifix est le dernier album avec les frères Hoffman aux postes de guitaristes, ce qui je pense n'est pas un mal quand on observe la qualité de The Stench of Redemption. Mais je ne nie pas qu'ils ont beaucoup apportés à Deicide.
En tout cas en ce qui concerne Scars of the Crucifix on aurait put demander à Deicide un peu plus de travail, mais bon après "l'hécatombe" des deux albums précédents on ne peut qu'être content que le groupe soit revenu avec quelque chose de plutôt correct à nous servirent.

A écouter : From Darkness Come, Scars of the Crucifix, When Heaven Burns...

Note : */*/*/*/-/- (15/20)

Extrait de mon blog death-and-black.skyblog.com

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
sargeist - 06 Avril 2007: Ce disque est une sacrée renaissance après 2 albums plutôt merdiques. Le dernier avec les Hoffmann Bros. Le suivant est encore plus jouissif. Deicide Rule!!!
albundy57 - 09 Septembre 2010: C'est clair, cet album fait le plus grand bien!!
Par contre les suivants, j'accroche pas...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Black_Requiem

29 Avril 2004
Après deux albums plutôt décevants pour Deicide (In Tornment In Hell et Insineratehymn, dont aucun morceaux ne sont repris live et qui ont été composés pour en finir au plus vite leur contrat avec Roadrunner, leur ancien label), la Bête antéchrist de la scène Death metal revient en force avec cet opus qui détruit tout sur son passage à coups de riffs lourds, effrénés.

Composé quasiment uniquement par le batteur (Steve Asheim), Scars of the Crucifix se retrouve à nouveau dans le style Deicide, c’est à dire des morceaux vifs, rapides, imposants. Glenn Benton, bassiste et chanteur, grogne à nouveau tel une bête assoiffée de sang, ses textes toujours empreint de la même haine envers le christianisme. Mais il arrive parfois que la voix se retrouve trop imposante par rapport aux autres parties, ce qui empêche d’entendre correctement les guitares des frères Hoffman, déjà en retrait au long de l’album). Autre marque de fabrication Deicide : les solos de guitare au milieu d’un morceau. Ces solos ne sont pas très longs mais complexes, composés de montées dans les aigus et toujours agressifs. Et que dire du batteur qui offre un pur moment de plaisir et de technicité sur les morceaux, grand adepte du martèlement frénétique sur la caisse claire et la double pédale.

Donc Deicide refait son grand retour parmi les albums de qualité, plus agressif et vil qu’avant, une petite mention spéciale pour la version digipack qui compte un DVD (où l’on peut voir Glenn exhibant fièrement sa bouteille de Jack Daniels ou encore Steve exposant sa collection d’armes à feu), un mini poster du groupe et un médiator Deicide.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
17blunt - 19 Janvier 2011: c'est un bon album mais peu mieux faire.J'aime ce qu'il dégage les voix de glenn sont plus agréssives que jamais car les graves et les cris plus égus sont mélanqés tout au long de l'album ,et leur volume est mixé impeu trop fort ce qui produit un effet de lassitude au fur et a mesure de l'écoute .C'est selon moi le plus gros defaut de l'album qui n'en fait donc pas un album incontournable.C'est dommage car sans cela il aurai été vraiment bien !
albundy57 - 02 Fevrier 2011: J'ai trouvé aussi les vocaux de Glenn bien puissants, les graves surtout qui m'ont à nouveau données la chair de poule!

Un retour gagnant de ces dieux du death à la sauce evil! 16/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

12 Janvier 2009
Enorme, fabuleux, monstrueux, il n'y pas assez de superlatifs pour décrire le nouvel album de Deicide tellement ça fait du bien d'entendre enfin du vrai Deicide après la néfaste période roadrunner.
En effet, leur transfert à earache records leur a fait le plus grand bien et opère aujourd'hui un retour aux sources plus que violent.
La musique est superbe, Glen Benton braille comme un damné, les riffs de guitares s'enchaînent à une vitesse incroyable et la batterie joue énergiquement.
La présence d'ambiances malfaisantes élève l'ensemble à son paroxisme.
Textuellement et comme vous vous en doutez, les blasphèmes en tout genre partent dans tous les sens pour notre plus grande joie d'ailleurs.
Bref fêtons le retour du grandiose Deicide qui est pour ma part le meilleur groupe en activité.

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Human - 02 Janvier 2010: Beurk...
Peu inspiré, mauvaise production, on est assé loin de ONCE UPON... et surtout de TILL DEATH...
12 sur 20 et chui généreux.
albundy57 - 09 Septembre 2010: Comment?????
12/20 pour ce skeud??? Eh ben mon cher on peut dire que tu es très exigeant...
Sérieusement je trouve cet album très bon, enfin du bon DEICIDE après les médiocres 2 précédents albums... 15/20
albundy57 - 02 Fevrier 2011: Au fait Necroreaper, tu cites la période "néfaste" de Roadrunner.
Je suppose que tu voulais parler des albums "Insineratehymn" et "In torment in hell" ?
Car n'oublies pas que les bijoux du groupe (pas ceux de famille, hein!) de "Deicide" à "Serpents of the light" inclus, sont eux aussi sortis chez Roadrunner...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire