Serpents of the Light

Liste des groupes Death Metal Deicide Serpents of the Light
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deicide
Nom de l'album Serpents of the Light
Type Album
Date de parution 21 Octobre 1997
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album429

Tracklist

1.
 Serpents of the Light
 03:03
2.
 Bastard of Christ
 02:49
3.
 Blame It on God
 02:45
4.
 This Is Hell We're in
 02:51
5.
 I Am No One
 03:38
6.
 Slave to the Cross
 03:16
7.
 Creatures of Habit
 03:07
8.
 Believe the Lie
 02:51
9.
 The Truth Above
 02:46
10.
 Father Baker's
 03:36

Durée totale : 30:42



Chronique @ Lordmike

16 Janvier 2010
En 1997 sort le quatrième album des floridiens de Deicide intitulé Serpents of the Light.
Cet album sert en même temps d'"hommage" à Vincent Civitano, un ami de Glen Benton ayant trouvé la mort un peu avant le début de la composition de celui ci.
Je met hommage entre parenthèses car à part dans le livret je ne vois pas où Glen Benton rend hommage à cet ami.
Enfin bref, c'est pas important, on est là pour parler musique, pas de la vie privée du tueur de dieu.

Pour ce qui est des paroles c'est toujours à base d'un satanisme ultra provocateur et direct.
Il n'y a qu'à voir les titres, "Bastard of Christ", "Blame It On God" ou encore "Slave to the Cross", les titres parlent d'eux mêmes.
D'ailleurs dans le livret Glen Benton a écrit un mot doux aux chrétiens : "Et pour finir, un petit mot pour mes ennemis - allez niquer votre Jesus.... Il aime ça dans le cul !!"
Cela m'étonnerait que les chrétiens aient vu ce message un peu gratuit mais bon.
Alors est-ce que le bonhomme est vraiment un fanatique du satanisme ? Selon Eric Hoffman le guitariste de l'époque, il semblerait que non. Hoffman a dit qu'il était factice mais bon le satanisme de Venom aussi est factice. Est-ce que ça leur a empêché de faire une grande carrière et de superbes albums ? Non, et pour Deicide c'est pareil.
De ce côté là on ne change donc pas d'un pouce.

Et pour ce qui est de la musique en elle même on ne change pas d'un pouce non plus, Deicide a trouvé sa petite recette qui fonctionne bien donc il ne se prive pas.
On est toujours en face d'un Death Brutal convaincant.
Les guitares assènent toujours leurs riffs rapides et acérés, de véritables coup de tronçonneuses.
La batterie est elle toujours ultra carrée, Steve Asheim est toujours aussi précis derrière ses futs.
Quant au chant de monsieur Glen Benton il est d'une force extraordinaire alliant le growl grave caractéristique du Death Metal avec de petits passages plus aiguës et éraillés typés Black Metal (enfin c'est l'impression que cela me donne).
Les deux types de voix étant le plus souvent superposées on a là un chant en béton (après pour le rendu en live je ne sais pas trop comment il se débrouille mais sur l'album ça claque).
Il rajoute un plus à l'agressivité de la musique du groupe, le tout complété par une basse lourde et puissante bien qu'un poil masquée par la batterie j'ai l'impression.
Et la cerise sur le gâteau, les multiples petits soli qui viennent donner un entrain supplémentaire aux compositions. Ce n'est pas encore comme ce qu'on pourra entendre sur les futurs albums du groupe mais c'est déjà super bon pour les oreilles.
C'est vraiment du Deicide pur jus, il n'y a aucune évolution avec les disques précédents mais ça ne me gène pas du tout.
J'en ai pour mon compte, pour moi ce disque tient ses promesses et passe comme une lettre à la poste.
C'est peut être un peu moins percutant que les albums antérieurs mais celui ci ne fait pas du tout pâle figure en face de ses prédécesseurs. On reste dans un album de qualité qui ne déçoit pas. On en a pour notre argent.
Si j'avais à choisir des chansons au dessus des autres je dirais certainement "Bastard of Christ" et "Father Baker's" même si elles sont toutes dans l'ensemble assez bonne.

Et pour ce qui est de la production je trouve le tout bien ficelé. On ressent bien la force de cet album, même avec le son très bas cet album est puissant.
Il n'est peut être pas aussi bon au niveau du son que certains autres de leur discographie mais tout de même, je le trouve bien foutu.
De plus on discerne assez bien les différents instruments et voix de Glen Benton.

Les groupes ont souvent un problème à passer le cap du troisième album (je n'ai jamais compris pourquoi mais bon) mais pour Deicide le problème a été surmonté et écrabouillé.
Après ce disque le groupe va connaitre un petit coup de faible (Insineratehymn en 2000 et In Torment in Hell en 2001, albums un peu baclé pour vite arriver à la fin du contrat avec Roadrunner Records) qui sera assez rapidement effacé par la sortie en 2004 de Scars of the Crucifix sur leur nouveau label, Earache Records.

15/20 pour ce Serpents of the Light.

18 Commentaires

2 J'aime

Partager

MCGRE - 10 Décembre 2010: Pour moi un des meilleur de DEICIDE.
17blunt - 19 Janvier 2011: Très bon album un poil en dessous de ses prédécesseurs,mais c'est une très bonne continuité des 3 premiers.
Eaque - 27 Décembre 2011: Toujours pas réussi à l'encadrer depuis le jour de sa sortie que j'attendais tellement depuis la grosse mandale du prédécent ! Au final je trouve qu'il reprend la même recette mais hélas avec un son bien trop lisse et une aura qui commence à disparaitre...
trash_bay_era - 25 Avril 2012: selon moi les 4 premiers sont tous aussi bon,un "Serpent of the light" cetre plus lisse, mais aussi plus mélodique, "This is hell we're in" est simplement imparable.



"Jesus died for my sins, we'll it's to bad I don't believe!" :) ! ha ha ha!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

19 Mars 2004
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce Serpent of the Light ne m’a pas convaincu tout de suite : il me semblait au premier abord trop répétitif et un peu trop plat, et c’est l’impression que vous pourriez aussi en avoir au début.
Mais en fait, après une écoute plus attentive, je me dois bien de reconnaître que ceux qu’on appel les rois de l’evil death metal signent là un magnifique album d’une violence et d’une brutalité hors du commun.
Pourtant nous n’avons pas droit ici à riffs ultra béton (pas du moins que je me figure un riff ultra béton, dans le style Aborted ou Cannibal Corpse), mais plutôt à des riffs efficaces, joués très rapidement, en fait tellement efficaces qu’ils vous restent dans la tête en moins de deux, choses tout de même assez rarissime dans le death, il faut bien le reconnaître.
Glen Benton, l’homme à la croix inversée gravée dans le front n’est pas non plus en reste, et de sa voix grave et profond (sans être guttural cependant) exprime à la merveille toute sa haine interne qui resurgie ainsi sur caque morceau pour nous entraîner dans un album qui s’avère d’une violence et d’une efficacité incroyable.
Deicide n’est pas devenu si connu pour rien, et cet album en atteste !!!!

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Saintrow - 17 Juillet 2008: C est tout simplement leur meilleur album.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire