New Religion

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Primal Fear
Nom de l'album New Religion
Type Album
Date de parution 21 Septembre 2007
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album159

Tracklist

1. Sign of Fear 04:47
2. Face the Emptiness 04:36
3. Everytime It Rains 03:53
4. New Religion 04:04
5. Fighting the Darkness 08:45
6. Blood on Your Hands 04:02
7. The Curse of Sharon 04:41
8. Too Much Time 05:14
9. Psycho 03:55
10. World on Fire 03:54
11. The Man (That I Don't Know) 06:11
Bonus-Videos (Limited Digipak Edition)
- Fighting the Darkness
- Sign of Fear
Total playing time 54:02

Acheter cet album

 $15.27  14,17 €  21,36 €  £9.76  $18.46  14,66 €  15,99 €
Spirit of Metal est soutenu par ses lecteurs. Quand vous achetez via nos liens commerciaux, le site peut gagner une commission

Primal Fear


Chronique @ MetalAngel

14 Octobre 2007
Depuis le début de l'année, on peut noter une certaine tendance des groupes à durcir leur musique, et ceci, en particulier, dans le heavy metal. Et les Teutons de Primal Fear confirment ce durcissement explicite et terriblement prenant !

En effet, après un 'Seven Seals' superbe et orchestral, le quintet, qui s'est entre-temps séparé du sympathique shredder Tom Naumann et a recruté un ex-nouveau membre en la personne de Henny Wolter, nous revient avec 'New Religion', un septième album survitaminé ! Dès le premier titre, "Sign Of Fear", le ton général de l'album est donné : incisive et directe, la nouvelle offrande de Mat Sinner et Ralf Scheepers ne fait aucune concession et distille pendant près de 52 minutes une dose importante de brutalité et de grandiloquence, entrecoupée de douceur et d'émotion. Et dès le début, on ne peut qu'être surpris par le mimétisme hallucinant entre Ralf et le Metal God Rob Halford, tant et si bien que l'on se demande si ce n'est pas le leader du Priest qui s'égosille à pleins poumons ici-même ! La musique est, elle aussi, pour beaucoup dans ce sentiment de clonage, puisque entre "Sign Of Fear" et "Painkiller", il n'y a qu'un infime pas que les Germains n'ont pas osé franchir, mais, il s'en est fallu de peu !! A partir du second titre, la personnalité de Primal Fear s'affirme enfin, de façon plutôt progressive. Ce qui n'est pas un mal, bien au contraire ! La patte Primal Fear est facilement reconnaissable grâce à la production claire, aérienne, et aux orchestrations qui secondent des mélodies bien senties et parfaitement équilibrées, comme en attestent, entre autres, "Face The Emptiness", sur laquelle l'ombre de Rob Halford plane encore un peu, avec un Ralf Scheepers, dont le timbre si spécial de voix nous rappelle celui de Halford sur "Angel", par exemple, le titre éponyme "New Religion", qui révèle une face plus moderne et qui, de par son refrain un peu "décalé" se rapproche beaucoup d'un "Seven Seal" dopé aux amphétamines et plus heavy, "Blood On Your Hands", "The Curse Of Sharon" épatant avec son aspect quelque peu gothique et son riff à la Stratovarius !! D'autres titres un peu moins indispensables, mais, tout aussi attractifs apportent leur lot de bonnes choses : "Too Much Time", qui peut faire penser au "Milagros Charm" de Time Requiem, le très lourd et blazebayleysien "Psycho", "World On Fire" et le titre qui clôt l'album de façon plutôt majestueuse, le mélodique et mélancolique "The Man (That I Don't Know)". Mention spéciale aux deux seuls titres qui sortent vraiment du lot : la ballade "Everytime It Rains", pleine de tendresse chantée par Ralf en duo avec la flamboyante Simone Simmons. Une pure tuerie !! Et l'épique et délicate "Fighting The Darkness", qui dure tout de même plus de 8 minutes (!) et qui commence de manière plutôt tranquille avec cette introduction atmosphérique au piano et qui s'étire en longueur pour nous démontrer toute l'étendue du talent de nos cinq musiciens virtuoses. L'esprit du Helloween nouvelle facette hante ce titre qui nous ensorcelle et nous fait tomber à la renverse avec sa puissance exacerbée !

Primal Fear nous présente son nouveau visage et nous enchante avec ce 7ème opus tellement... il n'y a pas vraiment de mot pour décrire cette œuvre magistrale, cette pièce maîtresse qui doit obligatoirement figurer dans votre collection de disques, entre Judas Priest et Stratovarius ! Rempli d'éléments qui concourent tous à son succès, 'New Religion' est sans conteste la plus belle chose qu'un groupe de power allemand ait pu engendrer depuis le binôme 'Keeper Of The Seven Keys - part 1 & 2'. C'est beau, c'est génialissime, tout simplement !! Renversant et merveilleux !!!

6 Commentaires

14 J'aime

Partager

MetalAngel - 20 Octobre 2007: Merci pour les compliments. :-)
thetriptych - 04 Octobre 2008: très bel album, chronique hélas un peu pauvre. Personnellement j'aurais plus insisté sur la musique en elle même, par exemple noter que l'harmonie du titre éponyme est assez extraordinaire plutôt que de réduire ce refrain splendide au qualificatif de "décalé".
Nekusei - 29 Novembre 2009: Super chro, merci.

Neku'.
MikeSlave - 06 Août 2013: l'album qui m'a fait lacher le train Primal Fear. Sirupeux et trop dans l'air du temps. Un disque moyen à oublier pour ma part.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire