Ghost Reveries

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Opeth
Nom de l'album Ghost Reveries
Type Album
Date de parution 30 Août 2005
Style MusicalDeath Progressif
Membres possèdant cet album862

Tracklist

1.
 Ghost of Perdition
 10:29
2.
 The Baying of the Hounds
 10:41
3.
 Beneath the Mire
 07:57
4.
 Atonement
 06:28
5.
 Reverie / Harlequin Forest
 11:39
6.
 Hours of Wealth
 05:20
7.
 The Grand Conjuration
 10:21
8.
 Isolation Years
 03:51

Durée totale : 01:06:46


Commentaire @ sargeist

31 Janvier 2006
Cette fois, on l'a attendu cet album!!
Presque 3 ans depuis le spécial Damnation, seulement entrecoupé du bon DVD Lamentations.
Les choses ont changé, Mike a la trentaine, des responsabilités. Et beaucoup de choses ont évolué.
La collaboration avec Steven Wilson n'est plus à l'ordre du jour, et le groupe a changé ses habitudes puisqu'il a enregistré "Ghost Reveries" au studio Fascination Street à Orebro. De plus, le très bon claviériste Per Wiberg (Spiritual Beggars...) a intégré définitivement Opeth.

Rien à dire sur le son, peut-être revenant au son un peu profond et net d'un "Blackwater Park", tous les instruments ont leur place, clavier en plus.
Et après la première écoute, c'est bien cela que l'on remarque: la présence accrue des synthés qui ajoutent encore une nouvelle dimension à la musique des Suédois. Toujours très inspirés, structurés mais pas trop, gros Death alternant avec passages acoustiques.
La voix de Mike est plus profonde et plus variée, tentant même parfois des incursions dans les aigus.

Les titres calmes sont magnifiques (Hours of Wealth, Isolation years, Atonement) ayant quelque chose en plus que j'ai du mal à déterminer. Des influences se sont de plus ajoutées, un peu de sampling, un brin d'influence arabisante (Beneath the Mire).
Des titres classiques mais efficaces (Ghost of Perdition, The Baying of the Hounds), un petit Doom heavy (The Grand Conjuration) assez basique niveau structure.
Mais le plus beau titre est "Reverie/Harlequin Forest", où l'on se croirait revenu au temps d'Orchid avec ce côté gothique...

Bref, j'ai l'impression d'avoir affaire à un Opeth version 3, nouveau siècle, nouvelle période, du Metal mûr pour adultes fait par des adultes, mais toujours aussi excitant qu'au bon vieux temps de l'adolescence...

Je crois que le talent de ces mecs est intarissable...

Opeth forever... et pas 3 ans avant le prochain!!!

10 Commentaires

17 J'aime

Partager

bojart - 19 Mai 2011: le meilleur album du groupe, n'en déplaise à certains! plus dépaysant que les précédents et moins monolitique que "Watershed"
 
OpethBurzum - 27 Mai 2011: LOL
Pour répondre à la dernière phrase.. Watershed a apparu trois ans après xD !.. et on a attendu trois ans pour l'autre.
thedeath666 - 08 Juin 2011: "Que les précédents ET Watershed", je pense qu'il a voulu dire.
mechant - 23 Septembre 2018:

Sur ce dernier le son revient  à "la normale"...fini le côté sec du précédent "délivrance ".

Le côté prog est toujours plus marqué. L'orgue apporte 1 petit plus des plus sympathique et donne de la profondeur au morceau.

Je les ai vu pour cette tournée  et fut emballé....

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ leclavierlugubre

03 Juillet 2008
Le groupe Opeth est fondé par Mikael Akerfeldt (guitariste, chanteur et compositeur) en 1994, la musique du groupe se caractérise par un mélange de death et de structures provenant de la scène progressive des années 70 telle que le Floyd ou encore King Crimson, la musique est donc très technique mais jamais démonstrative, ainsi que généralement assez mélancolique (impression relayée par la performance vocale du sieur Akerfeldt : impressionnante).
Une piste de cet album corrobore parfaitement cet état de fait : la première, "Ghost of Perdition" !

Toutefois, on sent tout de même que le groupe s'avance vers des contrées plus commerciales (symbolisées pour ma part par une production moins sombre et des riffs légèrement plus simples). J'ai adoré la prod de Blackwater Park… en fait, je l'ai adoré Entièrement, alors…
De plus, même s'il possède un talent évident, Martin Axenrot n'a pas le quart du feeling de son prédécesseur : Martin Lopez.
En sus, ce disque est aussi celui de la signature du groupe chez Roadrunner et du premier clip d'Opeth sur "The Grand Conjuration" (version courte évidemment, le contraire aurait été jouissif).

L'album renferme tout de même quelques perles telles que "Ghost Of Perdition" et son passage atmo carrément onirique, "The Grand Comjuration" - sans nul doute le morceau le plus violent du répertoire d'Opeth, avec "Deliverance" - , "Beneath the Mire" et un morceau fabuleux : j'ai nomme "Rêverie / Harlequin Deliverance".

Ghost rêveries est un excellent album, mais on peut douter quant à l'évolution musicale du groupe, du fait que les musiciens qui participaient généreusement au charme progressif de ce groupe (soit Peter Lindgren et Martin Lopez) ont été virés et remplacés respectivement par un ancien d'Arch Enemy et un batteur typique "metal extrême".

Des éléments qui me font penser à un revirement commercial imminent. Mais je n'ai pas encore écouté Watershed… Wait and See !!!

15/20.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ dark

16 Décembre 2008
Que dire ?
A part sublime, je ne sais pas (oh et sinon deux ans entre Deliverance/Damnation et Ghost Reveries c'est trop...). Mais je ne suis pas objective du tout vu que j'adore tout ce qu'a pu faire Opeth.

On retrouve la recette passages death + passages "berceuses" qui marche impeccablement ici.
Après le passage assez remarqué du plus calme Damnation il était temps de revenir aux sources, même s'il reste toujours des morceaux plus sereins (Atonement, Hours of Wealth et Isolation Years).

Là on est servi, entre les parties à la guitare acoustique et les solos très maîtrisés, et puis ces éléments venus d'autres cultures, comme par exemple les intonations orientales, qui font que la musique d'Opeth est d'une richesse monstre...on ne peut que se réjouir et apprécier.

Les morceaux à écouter en priorité sont The Baying Of The Hounds et Reverie/Harlequin Forest.

Bonne écoute ! Moi, j'attends le prochain album !


2 Commentaires

0 J'aime

Partager
thedeath666 - 09 Octobre 2011: Orchid/Damnation? Non, Orchid c'est le 1er album, tu dois vouloir dire Deliverance... Mais pourquoi je poste ça sur un commentaire de 2008, moi?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire