Stalingrad

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Accept
Nom de l'album Stalingrad
Type Album
Date de parution 06 Avril 2012
Labels Nuclear Blast
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album261

Tracklist

1.
 Hung, Drawn and Quartered
 04:35
2.
 Stalingrad
 05:59
3.
 Hellfire
 06:07
4.
 Flash to Bang Time
 04:06
5.
 Shadow Soldiers
 05:47
6.
 Revolution
 04:08
7.
 Against the World
 03:36
8.
 Twist of Fate
 05:30
9.
 The Quick and the Dead
 04:25
10.
 Never Forget
 04:52
11.
 The Galley
 07:21

Durée totale : 56:26


Chronique @ dark_omens

17 Juin 2013

Stalingrad, nouveau chapitre de la saga des allemands d'Accept, est une œuvre qui nous rassure...

En considérant le parcourt artistique chaotique des allemands d'Accept durant ces années sombres où les démêlés succédaient aux réconciliations et où les divagations créatives succédaient aux silences, finalement, presque préférable, le retour de l'activiste le plus emblématique de la scène Heavy Metal traditionnelle saxonne, en cette année 2010, laissait, a priori, circonspect les plus suspicieux d'entre nous. Et ce d'autant plus que son chanteur charismatique, Udo Dirkschneider, était totalement étranger à cette énième tentative baptisé Blood of the Nations. Malgré nos doutes légitimes, ce nouvel effort fut pourtant très convaincant.

Mais après le temps du retour en grâce voici venir celui de la confirmation. Une étape cruciale. Un moment déterminant. Une phase décisive dans laquelle Herman Frank et ses complices auront souvent failli naguère. Mais ne présageons en rien de ce que sera ce nouvel effort et laissons nous apprivoiser par cette ébauche intitulé Stalingrad.

Une première écoute succincte laisse les stigmates d'un constat sans appel: loin des expérimentations hasardeuses d'autrefois, loin de ces conflits stériles qui gangrénèrent la créativité de cette formation, Accept nous y propose, une fois encore, l'expression la plus aboutie et la plus sereine de ces ambitions artistiques actuelles. Rien moins qu'une continuité sans bouleversement au regard de son très bon prédécesseur, en somme. Toujours aussi efficace, toujours aussi varié, toujours aussi empreint de cette équilibre parfait entre classicisme et modernité, cet opus est, en effet, très convaincant et dévoile des morceaux tels que les prestes Hung, Drawn And Quartered, Flash to Bang Time, Revolution ou encore The Quick and the Dead. D'autres pistes moins véloces telles que les remarquables Stalingrad et Hellfire ne gâchent en rien l'excellente tenue d'une œuvre très appréciable. The Galley, quant à lui, clôt même l'opus sur une délicieuse noirceur tourmentée peu habituelle pour ces teutons.

Bien évidemment, d'aucuns, inlassables nostalgiques grincheux, pourraient encore regretter la présence de Mark Tornillo et la défection d'Udo. Cependant cette nouvelle recrue n'est désormais plus contestable, même un tant soit peu, tant la qualité de son travail est manifeste. Et tant ses capacités promptes à la nuance sont indiscutablement l'un des nombreux atouts de ce disque. Tant et si bien d'ailleurs que l'américain ne marche plus dans l'ombre de quiconque et s'affirme donc comme un membre à part entière de l'entité Accept. Même si, soyons honnête, la tâche lui fut rendue facile par le fait que son timbre s'exprime, peu ou proue, en des tessitures et en des aspérités dont le rendu est assez proche de celui de l'illustre absent.

En définitive, Stalingrad, nouveau chapitre de la saga des allemands d'Accept, est une œuvre qui nous rassure, enfin, quant à la capacité de ces vétérans à se maintenir à ce niveau d'excellence qu'ils avaient délaissé depuis des temps immémoriaux. Un rang qu'ils avaient délaissés ne parvenant pas à sortir deux albums successif suffisamment dignes (ni même un d'ailleurs).

Que pourrait-on espérer maintenant sinon un troisième?

2 Commentaires

5 J'aime

Partager
samolice - 26 Juin 2013: Un album "coup de coeur" en ce qui me concerne. J'ai apprécié que le groupe ne propose pas un copier-coller de l'opus précédent, même si évidemment il lui ressemble. Par exemple, l'accent est davantage porté ici sur les mid tempi caractéristiques du groupe et que j'apprécie par dessus tout.
Et Tornillo arrache tout. D'ailleurs, je suis tombé récemment sur deux disques de TT Quick et j'ai compris l'intérêt que lui a porté Accept.
Excellent.
Merci pour la chro.
dark_omens - 26 Juin 2013: Tu m'intrigues avec TT Quick. Je ne connais ce groupe que de nom. Tes remarques ont éveillées ma curiosité...

Merci surtout à toi pour tes remarques avisées.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire