Sleep of the Angels

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Rotting Christ
Nom de l'album Sleep of the Angels
Type Album
Date de parution Janvier 1999
Labels Century Media
Style MusicalBlack Gothique
Membres possèdant cet album108

Tracklist

1. Cold Colours
2. After Dark I Feel
3. Victoriatus
4. Der Perfekte Traum
5. You My Flesh
6. The Word Made End
7. Sleep of the Angels
8. Delusions
9. Imaginary Zone
10. Thine Is the Kingdom
Bonustrack (American Release)
11. Moonlight
The initial European pressing contained contains a free bonus disc; the "Darkness We Feel vol.2" compilation:
1. Rotting Christ - Moonlight
2. Sentenced - One with Misery
3. Lacuna Coil - My Wings
4. Borknagar - Oceans Rise
5. Daemonarch - Lex Talionis
6. Alastis - Just Hate
7. The Gathering - Great Ocean Road
8. Arch Enemy - Beast of Man
9. Cryptopsy - Cold Hate, Warm Blood
10. Old Man's Child - The Dream Ghost
11. Twin Obscenity - The Ursuper's Throne
12. Sacramentum - Spiritual Winter
13. Runemagick - For You, My Death
Also released on LP, limited to 500 copies.

Commentaire @ whitelight

14 Mars 2008
Sleep Of The Angel est probalement l'album le plus contesté du groupe. Pourquoi? Parce que certainement le plus accessible...

Avec cet album, on touche en effet le coté le plus tabou de ce groupe issus de la première vague du black metal: son sens impérial de la mélodie
Ce sens, qui conditionne tous les morceaux de l'opus, ne se manifeste d'ailleurs pas seulement au travers du chant mais également, et surtout, au travers des riffs.
Résultat: des morceaux "catchy", entrainants et avec ce "feeling " très chaloupé et quelque peu irréel, caractéristique du groupe depuis quasiment ses débuts, mais ayant atteint ici son paroxysme. On en serait même à la limite du "dansant sur certains morceaux (tel: Cold colours ).

Oui autant le dire de suite, cet album, à l'instar du Revolution DNA de leurs comparses de Septic Flesh, sorti à la même époque, s'inscrit très ouvertement dans la lignée d'un metal gothique. Mais un gothique heavy et aux relents atmosphériques voire symphoniques, avec quelques résidus de black...A rapprocher également, parfois, du Moonspell de cette époque.

Le chant alterne entre un chant clair et grave et un autre plus aigu et agressif.
Les tempos sont assez lents et à quelques exceptions près (The world made end qui débute par du blast...)mais relativement variés à l'intérieur d'un même morceau.
L'atmosphère, puisque cet élément a toujours été essentiel chez Rotting Christ, quoique moins mise en avant que sur les albums postérieurs, reste néanmoins à la fois mélancolique, éthérée, majestueuse et mystérieuse avec toujours ces relents occultes et vicieux. Elle repose pour beaucoup sur des effets de choeurs masculins semblant provenir d'un univers parallèle et subissant parfois des déformations ...

Point faibles de cet album: une certaine uniformité des morceaux qui restent cependant de haute qualité et parmi ce qui s'est fait de plus intéressant et original en matière de heavy goth atmosphérique .

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
clochard - 01 Avril 2008: Mais que c'est bon les gens! Quelle originalité dans ce monde stéréotypé du black! j'ai dû écouter l'album 5 fois et j'ai pris mon pied à chaque fois.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire