Road to the Octagon

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Impaled Nazarene
Nom de l'album Road to the Octagon
Type Album
Date de parution 20 Novembre 2010
Style MusicalBlack Brutal
Membres possèdant cet album80

Tracklist

1. Enlightenment Process 02:19
2. The Day of Reckoning 02:26
3. Corpses 02:46
4. Under Attack 02:45
5. Tentacles of the Octagon 01:33
6. Reflect on This 02:17
7. Convulsing Uncontrollably 02:14
8. Cult of the Goat 03:10
9. Gag Reflex 03:01
10. The Plan 02:00
11. Silent and Violent Type 02:18
12. Execute Tapeworm Extermination 02:11
13. Rhetoric Infernal 04:24
Total playing time 33:30

Chronique @ pure_fucking_metal_666

29 Mars 2011

Un album sans compromis

Après trois longues années d'attente voilà le retour du fameux combo finlandais qui a grandement contribué à faire monter la polémique autour du Hellfest et a nous attiré les foudres des catholiques, car un certain curé ne concevait pas qu'un groupe portant le nom de Nazaréen empalé se produise près de son église parce qu'il trouvait cela insultant et dangereux pour les pauvres brebis égarées que nous sommes. Dans ce cas je ne suis pas déçu d'être une brebis égarée.

Les revoilà donc avec un nouveau méfait qui m'avait mis l'eau à la bouche après la publication du clip assez troublant et de la chanson Enlightenment Process qui envoyait du très lourd et qui laissait présager un très bon album, et la cover qui en rajoutait une couche avec des gens pendu à des lampadaires. Tout était réunis pour nous faire saliver dans l'attente de cet opus.
Et voilà que l'album est arrivé, comme à leur habitude les Finlandais nous sortent un album d'une violence vraiment hors norme qui va faire des envieux dans le domaine du Black Brutal.

Un album teinté d'une bonne touche de Punk mais aussi d'un bon côté Black dévastateur, des riffs très rapides et répétitifs qui contribuent grandement à vous en mettre plein la tronche.
Un batteur rapide et acharné et un vocaliste qui beugle comme un dément, avec des textes à prendre au second degré mais qui sont encore une fois très portés sur la mort, les cadavre etc, et qui finalement sont une incitation à la haine et la destruction sauf peut être sur rhetoric infernal qui clôture cette album légèrement plus calmement que le reste mais et où les backing vocals hurlées sont sublime.

Mais on peut encore une fois leur reprocher d'avoir fait un album beaucoup trop court car on commence tout juste à l'écouter qu'il est déjà fini. Mais bon c'est sur qu'il faut mieux faire un album court et irréprochable qu'un album long et mortellement ennuyeux. Mais la les pistes sont quand même relativement courte, 13 piste pour 33 minutes je trouve ça un peu léger.

En somme un album tout simplement génial, mais comme toujours on aime ou on n'aime pas impaled nazarene, car cet album est vraiment sans compromis. Un must have pour tous les fans du genre.

Tracks à écouter en particulier : l'album entier

17/20

6 Commentaires

7 J'aime

Partager

vedder - 30 Mars 2011: Oue franchement sympathique l'album, conseillé à tous les amateurs de black/death brutal ;)
Nemphis - 30 Mars 2011: Je ne l'ai pas encore écouté mais ça va venir. Belle chronique, complète et pertinente. Content de t'avoir dans l'équipe Deathground ;).
pure_fucking_metal_666 - 01 Avril 2011: petit édit après une découverte
écoutez enlightenment process et ensuite allez écouter Dick Dale : Nitro je crois qu'ils devaient manquer d'inspiration quand ils ont écris l'album
Fyrnael - 07 Janvier 2013: Entièrement d'accord avec ta chro, un album plus qu'efficace et sans concession vraiment énorme! Les riffs de Reflect on this et l'intro de Gag reflex - et même la suite - sont particulièrement jouissifs
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Adrahil

27 Novembre 2010
Quoi de tel pour finir en beauté une année 2010 fort secouée qu'avec un nouvel Impaled Nazarene ? 3 ans après Manifest, les finlandais au service du Black Brutal depuis maintenant 20 ans nous dévoilent leur nouveau bébé, un Road to the Octagon riche en influences punk : Les titres concentrés au maximum sur des riffs répétitifs ("Under Attack") et une violence inouïe atteignent rarement les 3 minutes. Honnêtement, je ne connaissais pas Impaled Nazarene avant de me laisser tenter par un Artwork de qualité et de bonnes critiques concernant le groupe. Impossible d'être déçu à l'écoute d'un monstre pareil, un album à prendre dans son ensemble où chaque titre est une réussite complète et aussi bon que le suivant, pour 33 minutes de destruction massive. Ici la haine est au rendez-vous aussi bien dans la musique que les paroles, Impaled Nazarene convoquant des thèmes martiaux et religieux (se conférer au logo du groupe pour savoir de quel côté il se situe...) qui lui sont très familiers ("Cult Of The Goat"), ce qui nous amène à penser que le Black Metal violent et implacable de ces scandinaves n'est pas prêt de changer. Mais il est évident qu'ils appartiennent à cette catégorie de groupes, à l'instar de Motörhead, capables de se répéter album après album sans jamais lasser les fans. Avec une vision du Black assez originale et cet album qui repousse les limites de la violence comme le groupe le fait depuis deux décennies, Impaled Nazarene vient d'en gagner un, de fan. Album de l'année, je pèse mes mots !

5/5

5 Commentaires

0 J'aime

Partager
King_Sathanas - 28 Novembre 2010: Je l'ai écouté 2 fois et la première écoute m'a mit sur le cul car je ne connaissais que les débuts du groupe (jusqu'à 1996 avec Latex Cult).

Impaled Nazarene nous délivre là un Black Metal aux influences punky enragées dans le but de tout péter sur son passage. Je lui accorde pour le moment un bon 16/20.
Makks - 20 Décembre 2010: J'ai acheté l'album hier, je ne conaissais pas Impaled Nazarene et sérieusement c'est énorme ! très bon groupe 17/20.
 
Metalmano - 05 Janvier 2011: Je connaissais pas non plus! En écoutant cet album on se prend une putain de claque ! Vraiment énorme! 18/20
foncc - 20 Juillet 2011: "une violence inouïe" franchement c'est moins violent qu'avant, j'ai été déçu à partir de latex cult pour ma part mais c'est clair qu'il y a pire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire