Latex Cult

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Impaled Nazarene
Nom de l'album Latex Cult
Type Album
Date de parution 29 Avril 1996
Produit par Mika Luttinen
Enregistré à Tico-Tico Studio
Style MusicalBlack Brutal
Membres possèdant cet album131

Tracklist

1. 66.6 S of Foreplay 01:06
2. 1999: Karmakeddon Warriors 02:38
3. Violence I Crave 01:37
4. Bashing in Heads 01:10
5. Mötorpenis 02:21
6. Zum Kotzen 03:13
7. Alien Militant 02:46
8. Goat War 00:52
9. Punishment Is Absolute 02:47
10. When All Golden Turned to Shit 01:26
11. Masterbator 02:25
12. The Burning of Provinciestraat 03:12
13. I Eat Pussy for Breakfast 01:24
14. Delirium Tremens 03:31
Bonustracks (Digipack Edition)
15. Total War - Winter War (Live)
16. Soul Rape (Live)
17. Punishment Is Absolute (Live)
18. Mortification (Live)
Total playing time 30:28

Commentaire @ fl0)))

26 Mars 2010
Impaled Nazarene, on ne présente plus. Enfin normalement...
Voici donc, pour les novices, le fer de lance du metal extrême finlandais, et ce depuis de le début des années 90. Partis d'un Black/Death Metal cru et sadique, le groupe a peu à peu évolué en une machine hybride, sorte d'improbable mutant entre Black, Death, Thrash, Heavy et Punk. Le tout illustré par un univers post-nucléaire et décalé, à l'image de la plupart de leurs pochettes. Revenons au sujet de cette missive: Latex Cult. Un disque sur lequel j'ai vu des avis mitigés et généralement pas très bons. Armé d'une superbe pochette futuriste et glauque, mais toujours décalée en raison des 3 formes phalliques entourant le visage, cet album aurait pu, à mes yeux, difficilement être dénué d'un quelconque intérêt.

Après une courte introduction bruitiste sur fond de sirènes anti-aériennes, on rentre dans le vif du sujet avec un des classiques du groupe, Karmageddon Warriors. Ça bourre, ça bastonne, le son de guitare est très agressif et saturé, le chant de Slutti délaisse le répertoire plutôt Death/Black des premiers opus pour, comment dire, une voix plus aigüe, mais aussi plus énervée, bref, plus Hardcore. La quasi totalité de l'album est taillée dans le même moule que ce premier track. The Violence I Crave ne vous laissera aucun répit, Bashing in Heads va vous défoncer le crâne et Motorpenis vous fera marrer. Le summum de la brutalité sera sans doute atteint avec Goat War (arf!) à la durée toujours minime, mais à la violence maximale (du blast en veux tu en voilà!).

Les morceaux les plus accrocheurs sont aussi les plus variés: on retiendra Karmageddon Warriors et Motorpenis pour leur groove, The Violence I Crave et Goat War pour leur brutalité, et enfin I Eat Pussy for Breakfast et Delirium Tremens pour leurs atmosphères. En somme Latex Cult est un très bon disque, rapide et brutal, mais pas non plus dénué d'atmosphère, cette ambiance toxique et rouillée (post-nucléraire quoi) qui caractérise le groupe.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
albundy57 - 19 Septembre 2010: Une putain de tuerie cet album! Nettement différent que les albums précédents, "Latex cult" n'en demeure pas moins excellent. Ces nouvelles touches plus punk/crust sont du meilleur effet et n'enlèvent en rien à l'esprit brutal et déjanté de leur zique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire