One Second

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Paradise Lost
Nom de l'album One Second
Type Album
Date de parution 14 Juillet 1997
Style MusicalDoom Gothique
Membres possèdant cet album429

Tracklist

Re-Issue in 2017 by Music For Nations with a Live Disc.
1.
 One Second
 03:32
2.
 Say Just Words
 04:02
3.
 Lydia
 03:32
4.
 Mercy
 04:24
5.
 Soul Courageous
 03:01
6.
 Another Day
 04:44
7.
 The Sufferer
 04:29
8.
 This Cold Life
 04:21
9.
 Blood of Another
 04:01
10.
 Disappear
 04:29
11.
 Sane
 04:00
12.
 Take Me Down
 06:25

Bonus
13.
 I Despair
 03:54

Durée totale : 54:54



DISC 2 - BONUS (Re-Issue 2017) - Recorded live at Shepherd's Bush Empire, London, England, 26/01/1998.
1.
 Say Just Words
 04:00
2.
 Hallowed Land
 05:10
3.
 Blood of Another
 03:49
4.
 True Belief
 04:31
5.
 Disappear
 04:35
6.
 Lydia
 03:44
7.
 Dying Freedom
 03:31
8.
 Mercy
 04:19
9.
 Shadowkings
 04:41
10.
 The Sufferer
 04:40
11.
 Remembrance
 03:25
12.
 Forever Failure
 04:32
13.
 Soul Courageous
 02:58
14.
 One Second
 03:50
15.
 This Cold Life
 03:55
16.
 Embers Fire
 05:44
17.
 As I Die
 03:51
18.
 The Last Time
 03:50

Durée totale : 01:15:05


Chronique @ Killy

26 Juin 2007
1997, Paradise Lost a tout juste 10 ans. Cette décennie les a propulsés au panthéon des dieux du Gothic metal. Les albums Icon et Draconian Times resteront à jamais dans les mémoires, le public en redemande, les fans sont de plus en plus nombreux, tout le monde veut que Paradise Lost porte le drapeau du Gothic metal le plus haut possible.

Et pourtant, ce groupe, devenu déjà mythique, prend tous ses fans à contre-pied. Le coiffeur est passé pour la plupart des musiciens, Nick Holmes prend des cachets pour adoucir sa voix, Greg Mackintosh a plus envie de toucher au synthé qu'à la guitare, bref tout va changer.

One Second va alors remplacer le heavy Gothic par un Gothic metal électro. Trahison? Maturité? Suicide du groupe? Renaissance? Bref, les avis sont partagés.
Et pourtant, que dire, si ce n'est que cet album est un chef-d'oeuvre, une fusion parfaite entre mélodie mélancolique et modernité du son. Nick Holmes nous fait découvrir une voix plus riche et variée, qualifiée de chant gahanien en référence au chanteur de Depeche Mode. L'ajout des samples rend les pistes plus faciles d'approche, la basse est quant à elle plus en avant et les guitares passent au second plan.

Certains parlent de virage commercial du groupe, de sous-Depeche Mode et je réponds NON, Paradise Lost est un de ces groupes qui a toujours fait et qui fera toujours ce qui lui plait et cela le rend bien supérieur à n'importe quel groupe qui n'arrive pas à se renouveler et qui sort toujours le même style de disque pour ne pas perdre ses fans. Pourquoi un groupe ne pourrait-il pas s'essayer à un nouveau style s'il est sûr de faire du bon travail? Car les bijoux ne manquent pas : "Say Just Words", "The Sufferer" et "Soul Courageous" frappent fort et sont efficaces, "Disappear" est tout simplement beau, "One Second", dont la production sonore est parfaite, prouvant encore que Greg Mackintosh est un compositeur de génie. On retrouve aussi cette homogénéité au niveau de la qualité des pistes, Paradise Lost ne se moque pas de nous.

Cette ambiance Gothic électro restera un exemple pour bien des groupes. Évidemment, certains fans ne trouveront pas leur bonheur, les gros riffs de Aaron et les solos de Greg ont presque disparu, Nick ne crie plus comme dans Forever Failure. Mais il serait dommage de passer à côté de cette perle parce qu'on n'a pas eu sa dose de guitares. Alors jetez-vous sur cet album qui ne prend pas une ride!

6 Commentaires

11 J'aime

Partager

krashno - 05 Fevrier 2011: Avec le recul, cet album est sans doute l'une des plus belles oeuvres de Paradise Lost. Pas une faute de goût et de véritables perles mélancoliques et touchantes. Une fois de plus ta chronique est impeccable Kily. j'ajouterai simplement deux titres excellents souvent oubliés : MERCY(repris par Orphaned Land tout de même) et ANOTHER DAY! Aujourd'hui encore, Je me repasse dcet album sans me lasser, One Second sonne toujours aussi moderne.
Aegis413 - 19 Avril 2011: One second, cet album m'a ému au possible. Je ne juge pas de la technique des chansons, mais l'atmosphère transmise tout au long de l'album m'a fait frissonné de plaisir et continue d'ailleurs.
Et que dire en live sur les perles "one second" et "say just words to me". Trop de choses à dire sur cet album et sur ce groupe aussi
metaleciton - 30 Janvier 2014: Cet album est magnifique, il incarne pour moi la perfection musicale, tous les titres sont des chefs-d'oeuvre du genre.

"Disappear" me donne des frissons, "Another Day" me fait voyager, "Blood Of Another" me comble de bonheur...

Le chanteur Nick Holmes est au sommet de son art, il dégage une émotion incroyable et sincère tout au long de "One Second".

Un disque absolument génial !

Note: 20/20
vincysteria - 07 Mars 2015:

J'ai découvert Paradise Lost avec cet album qui est vraiment une merveille. "One Second", 'Say Just Words", "Mercy" et tant d'autres sont des perles qui donnent des frissons à chaque fois. Un très grand album.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Mapdig

07 Janvier 2009
« One Second » est, pour beaucoup de fans de Paradise Lost, l’album de la rupture. En effet, le quintet naviguait, dans ses 5 précédents opus, dans un style allant du death au doom en passant par le gothique. Avec « One Second », c’en est fini des voix gutturales et du gros son, Nick Holmes nous sert ici une voix claire des plus ensorcelantes et la musique est beaucoup plus mélodique que sombre. C’est ce changement d’orientation relativement radical qui a fait perdre à Paradise Lost un grande partie de ses fans.
Bien qu’il se démarque totalement de ses prédécesseurs, « One Second » reste un excellent album. En effet, l’album est très homogène, les treize titres composant « One Second » évoluent dans un metal gothique bien pêchu et diablement efficace. L’album démarre en fanfare avec « One Second », titre excellent qui risque de faire passer le reste de l’album pour de la basse qualité mais il n’en est rien, les titres s’enchaînent parfaitement, tous aussi bons les uns que les autres : « Say Just Words », « Soul Courageous », « This Cold Life » on encore « The Sufferer » qui est pour moi LE titre de l’album.
La performance de Paradise Lost réside dans le fait que l’album ne s’essouffle pas malgré la durée, du tout bon !!!
La réticence des fans de la première heure est compréhensible mais cet album reste un must have pour tous les amoureux du metal gothique.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire