Of Chaos and Eternal Night

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Dark Tranquillity
Nom de l'album Of Chaos and Eternal Night
Type MCD
Date de parution Fevrier 1995
Produit par Fredrik Nordström
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album130

Tracklist

Reissued later with Skydancer
1. Of Chaos and Eternal Night 05:12
2. With the Flaming Shades of Fall 03:28
3. Away, Delight, Away 05:22
4. Alone (1995 version) 05:43
Total playing time 19:45

Chronique @ BEERGRINDER

06 Novembre 2011

un remarquable avant-goût du génial The Gallery qui va suivre

Après le formidable Skydancer ayant posé les bases du genre nouveau qu’était le Death mélodique, Dark Tranquillity va procéder à un troc original avec ses compatriotes et amis d’In Flames : ils vont échanger leurs chanteurs respectifs. Anders Fridén est donc remplacé par Michael Stanne au micro, mais ce dernier n’est pas un inconnu de la maison puisqu’il tient la guitare depuis la création du groupe en 1989 et avait déjà chanté en duo avec Anders sur le superbe morceau Shadow Duet. Puisque Michael lâche la guitare pour se concentrer sur le chant, c’est Fredrik Johansson qui est recruté en tant que second guitariste.
Of Chaos and Eternal Night (1995) a donc l’avantage de nous présenter à la fois des nouveaux titres, ainsi que les nouveaux vocaliste et guitariste, en plus de faire patienter les fans avant le second full-lenght.

Le premier constat évident est que les suédois ont étoffé considérablement leur son par rapport à Skydancer, le travail de Fredrik Nordström et de son Fredman Studio a porté ses fruits. Le second est que Niklas Sundin et les siens persistent dans ce Death Metal mélodique si particulier qu’ils ont contribué à créer. Le dernier constat (même si les possesseurs de l’album Lunar Strain de In Flames le savaient déjà) est que Michael Stanne est un chanteur extraordinaire, avec une énergie redoutable dans son fameux chant criard.

Of Chaos and Eternal Night calme d’entrée son monde avec un Death Metal simultanément rapide, agressif et pourtant très mélodique, les rythmiques de la paire Sundin / Johansson faisant montre de virtuosité autant que d’efficacité. Michael y fait admirer sa voix puissante et ses hurlements terrifiants, enterrant assez largement le chant écorché un peu tuberculeux de Anders.
Les autres morceaux sont moins remuants mais tout aussi séduisants, montrant un talent de songwriting incontestable. Dark Tranquillity a l’art de faire passer l'émotion au travers de riffs parfois doublés à la tierce ou la quinte. Away, Delight, Away est un modèle du genre, avec une ambiance mélancolique omniprésente, nullement annihilée pas l’énergie du riffing. Ce titre est entrecoupé d’un plan acoustique de bon aloi avant un final épique.

En plus de trois nouveaux titres, le quintet de Göteborg revisite ici la chanson Alone. Ce titre originellement présent sur Skydancer se voit offrir une toute nouvelle production ainsi qu’un chant tout neuf : pas inintéressant.
Plus qu’un amuse-gueule pour contenter la populace, Dark Tranquillity propose un remarquable avant-goût du génial The Gallery qui va suivre. Car Of Chaos and Eternal Night n’est pas composé de chutes, de faces B à la noix ou d’inédits à la qualité douteuse, mais bien de titres d’un groupe en pleine évolution qui file vers la gloire à pleine vitesse.

So pound the drum and strike the chords of chaos
So scream out to the skies :
Of Chaos and Eternal Night

BG

4 Commentaires

13 J'aime

Partager
K_TRAXX - 06 Novembre 2011: Merci pour la chronique. Ce mini-album génial méritait d'être chroniqué car je trouve qu'il est clairement le chaînon manquant entre Skydancer et The Gallery.

L’enchevêtrement des riffs et la balance death/mélo y sont mieux dosés que dans leur premier album, le chant donne plus de rage à l'ensemble.
Mais cependant les titres n'ont pas encore l'efficacité d'un Edenspring ou d'un Punish my Heaven. Typiquement le riff central de Of Chaos and Eternal Night est une telle tuerie que le reste de la chanson en devient plate et inutilement précipité à mon goût. Enfin à chacun de se faire son idée sur ce petit bijou historique.

Je ne peux pas m'empêcher de le rapprocher de Subterranean d'In Flames, sortit qqs mois plus tôt. Comme si les deux groupes, l'esprit joueur, avaient voulu se faire un petit contest' pour voir qui avait la plus grosse :)

châpeau bas les artistes, j'aurais du mal à départager !
Dromedario - 07 Novembre 2011: "Je ne peux pas m'empêcher de le rapprocher de Subterranean d'In Flames, sortit qqs mois plus tôt."

Je pensais exactement pareil. Quand je pense à cet EP, je suis obligé de penser à celui d'In Flames ^^'
Même si j'avoue avoir une (toute petite) préférence pour Subterranean :)
Au passage, bonne chronique ;)
CaitiffChoir - 07 Novembre 2011: Merci pour la Chronique,je ne connaissais pas l’existence de ce MCD.
Quoi qu'il en soit,on se rejoint à propos de la galette suivante.
PERMAFROST - 21 Novembre 2011: DT restera un de mes groupes scandinaves préféré.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire