Odinist - The Destruction of Reason by Illumination

Liste des groupes Black Avantgardiste Blut Aus Nord Odinist - The Destruction of Reason by Illumination
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Blut Aus Nord
Nom de l'album Odinist - The Destruction of Reason by Illumination
Type Album
Date de parution 22 Octobre 2007
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album90

Tracklist

1. Intro 01:30
2. An Element of Flesh 05:31
3. The Sounds of the Universe 05:27
4. Odinist 05:02
5. A Few Shreds of Thoughts 04:51
6. Ellipsis 03:07
7. Mystic Absolu 04:31
8. The Cycle of the Cycles 05:19
9. Outro 01:39
Total playing time 36:57

Acheter cet album

Blut Aus Nord

  • Intro | Blut Aus Nord
  • An Element of Flesh | Blut Aus Nord
  • The Sounds of the Universe | Blut Aus Nord
  • Odinist | Blut Aus Nord
  • A Few Shreds of Thoughts | Blut Aus Nord
  • Ellipsis | Blut Aus Nord
  • Mystic Absolu | Blut Aus Nord
  • The Cycle of the Cycles | Blut Aus Nord
  • Outro | Blut Aus Nord


  • Chronique @ Vinterdrom

    27 Novembre 2007
    Quelle surprise que de voir le mystérieux Blut Aus Nord si vite de retour, un an à peine après la publication du labyrinthique "MoRT". Le combo français ne nous avait pas habitués à un tel rythme de production, et la sortie de ce "Odinist" a donc de quoi intriguer.

    Et ce que je redoutais, que je craignais tant à l'annonce de cette sortie, est finalement arrivé. Car loin d'assouvir une quelconque boulimie créative, Blut Aus Nord a cette fois-ci péché par excès de précipitation.
    En effet, ce groupe s'est toujours apparenté à une entité en perpétuelle mouvance, chaque œuvre étant l'aboutissement d'une nouvelle métamorphose à la fois surprenante et originale.
    Mais par rapport à ses prédécesseurs directs que sont le très expérimental "MoRT", qui constituait une passionnante exploration de l'univers de la dissonance, et le très surprenant "Thematic Emanation of Archetypal Multiplicity", qui développait la facette dark ambiant du combo, le nouveau-né "Odinist" est à mille lieues d'une quelconque progression et constitue même un évident retour en arrière, car se situant dans la lignée du mythique "The Work Which Transforms God", dont on retrouve tous les éléments qui en ont fait un chef-d'œuvre incontournable : riffs oscillants comme la corde d'un pendu et à la senteur de cadavre décomposé, batterie qui accompagne davantage les morceaux qu'elle ne les rythme, ambiance pesante, … mais avec l'inspiration et la magie en moins !
    Comble du comble, l'aspect dark ambiant de Blut Aus Nord, qui conférait aux compositions un relief certain, a désormais quasiment disparu, mis à part sur l'intro ainsi que sur l'outro, qui est en fait une simple reprise de l'intro. Ce fait, loin d'être négligeable, montre que, pour la première fois de son histoire, Blut Aus Nord est tombé dans la facilité. Ca fait mal d'écrire ça, mais la vérité est parfois douloureuse, d'autant que les compos ont une fâcheuse tendance à finir par tourner en rond au fur et à mesure qu'on avance dans le disque, dont la durée assez courte (à peine 37 minutes) aurait pourtant du permettre d'éviter ce genre d'écueil.

    Attention cependant, "Odinist" n'est pas un mauvais disque, il est même plutôt correct, la personnalité et le sens du riff du combo demeurant intacts. Le problème, c'est que quand on s'appelle Blut Aus Nord et que chaque nouvelle sortie a toujours été synonyme d'excellence, pondre un album "seulement" correct ne suffit pas. Personnellement, j'en attends plus, beaucoup plus ! Et je ne comprends pas ce qui a pu pousser ces excellents musiciens et créateurs hors-pair à sortir un album au sale goût d'inachevé.

    Alors, panne d'inspiration et début de la déchéance, ou volonté (inconsciente ?) de reculer pour mieux bondir ensuite ? A l'heure actuelle, nul n'est en mesure de répondre à cette question. Pour ma part, j'espère sincèrement qu'il s'agit de la seconde alternative. J'espère …

    4 Commentaires

    9 J'aime

    Partager
    Ihopeyoudie - 08 Décembre 2007: Je me retrouve parfaitement dans cette chronique, du coup je ne publierais pas la mienne,tout ce qu'il y a à dire a été dit.

    MoRT portait bien son nom malgré le mini assez prometteur pour une nouvelle direction, mais là... va savoir ce qu'ils ont derrière la tête.
    Corwin - 21 Décembre 2007: Effectivement, Blut Aus Nord ne surprend pas avec ce disque, et c'est bien ça qui surprend (je me comprends). Au final c'est un bon disque, mais un BaN décevant. Il se laisse quand même bien écouter, cela dit.
    Apophis2036 - 23 Avril 2009:

    "Il se laisse quand même bien écouter" c'est exactement ça.
    Je pense être un des rares à qui cet album a redonné l'envie d'écouter à nouveau du Vindsval.
    Depuis Memoria Vetusta I, je n'avais plus tellement apprécié ce que faisait BAN (du moins, légèrement avec The Work Which... mais sans plus).

    Maintenant, je peux sans tarder m'offrir Mort (j'ai évolué) et MV II (que je l'attendais cet album là... 13 ans, pfiou).

    Hexenkind - 30 Novembre 2010: En total accords avec la chronique...
      Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

    Commentaire @ Scorpion

    17 Décembre 2007
    Voici un groupe que je ne connaissais pas jusqu'içi, jusqu'à l'écoute de cet album.

    Dès la première chanson, le ton général de l'album est donné : atmosphérique!! En effet, c'est LE point fort de l'album, l'atmosphère!! On y trouve une ambiance à la fois pesante et malsaine, mais en même temps reposante et empreinte de quiétude, ce qui est assez troublant....

    L'aspect répétitif des chansons de ne fait que renforcer les choses, ajoutez à cela le son de guitare envahissant tout l'espace (mais sans être ultra-saturé!), une batterie (ou boite à rythme?) discrète et répétitive, et un chant presque murmuré...... Du grand art atmosphérique (moi aussi je me répète)!!
    Même les rares parties de blast ne sonnent pas violentes. Ce n'est même plus tellement du black metal.

    Je retiens particulièrement de cet album la chanson ayant donné son titre à l'album, "Odinist", avec une mélodie imparable qui vous entraîne loin, loin, loin.........

    A la fois reposant et étrange, cet album est à écouter sans hésitations!

    0 Commentaire

    0 J'aime

    Partager
      Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire