Cryptoriana - The Seductiveness of Decay

Liste des groupes Black Gothique Cradle Of Filth Cryptoriana - The Seductiveness of Decay
This cover may contain xxx
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cradle Of Filth
Nom de l'album Cryptoriana - The Seductiveness of Decay
Type Album
Date de parution 22 Septembre 2017
Labels Nuclear Blast
Enregistré à Grindstone Studio
Style MusicalBlack Gothique
Membres possèdant cet album97

Tracklist

bonus 9 et 10 : sur version CD-Digipack
1.
 Exquisite Torments Await
 02:15
2.
 Heartbreak and Seance
 06:24
3.
 Achingly Beautiful
 07:02
4.
 Wester Vespertine
 07:29
5.
 The Seductiveness of Decay
 07:38
6.
 Vengeful Spirit
 06:00
7.
 You Will Know the Lion by His Claw
 07:22
8.
 Death and the Maiden
 08:48

Bonus
9.
 The Night at Catafalque Manor
 07:31
10.
 Alison Hell (Annihilator Cover)
 05:01

Durée totale : 01:05:30


Chronique @ Ghul

18 Septembre 2017

Il faut parfois que des anciens puissent revenir en force sur le devant de la scène.

Enfin, ils l'ont fait ! En 2015, CRADLE OF FILTH, une des entreprises Black Metal les plus reconnues à travers le monde, officiant dans un Black Symphonique aux concepts gothiques, s'en est enfin sorti de sa longue traversée du désert. Car avec Hammer of the Witches, la bande menée par Dani Filth a prouvé que, tout compte fait, elle avait encore de longues et heureuses années devant elle. C'est sur Midian que j'ai préféré arrêter de suivre CRADLE OF FILTH. Midian est un superbe album et j'avais peur d'être déçu de l'image que j'avais du groupe en écoutant la suite moins unanime. Du coup, votre serviteur connaît assez mal Hammer of the Witches, à part ce qu'a sortit CRADLE OF FILTH lorsqu'il était au plus bas de sa carrière. Hammer of the Witches fut cependant une plutôt bonne surprise en 2015. Et lorsque j'ai appris qu'un nouvel album sortirait pour cette année, j'ai commencé à me demander si le groupe tiendrait le coup. C'est ainsi que Cryptoriana – The Seductiveness of Decay aura été attendu de pied ferme par les fans du groupe.

Dani Filth décrit cet album comme infusé de l'horreur gothique de l'époque victorienne. Et en regardant la pochette, ça se ressent. Nous sommes emmenés vers la crypte. On nous guide sur le chemin de l'aliénation de l'époque victorienne, du début jusqu'au cimetière. La seule issue pour vous sera la folie. On peut donc s'attendre à un opus faisant office de montagne russe émotionnelle. Qu'en est-il ?

Et bien, ça commence fort. L'intro n'est pas juste constituée de synthé. Il s'agit d'un morceau, court mais bon, donnant le ton de l'album. Par la suite, "Heartbreak and Seance", à la compo théâtrale du début à la fin, continuera la lancée. La batterie blaste quand il le faut. La guitare, aux riffs souvent proches du Heavy Metal d'un IRON MAIDEN, mais la plupart du temps aiguë comme dans le Black Metal, participe grandement à la composition, pouvant nous offrir des envolées métalliques comme si il s'agissait d'un piano, d'un orgue ou d'un clavecin. Le clavier, enfin, arrive tantôt pour éclaircir le tableau, tantôt pour l'assombrir. Hélas, si vous aimez discerner tous les instruments de musique, la basse n'est pas souvent audible, contrairement à avant. Mais dans le Black Metal, je le répète encore, ce n'est pas ce qui importe. Mieux vaut un groupe où on n'entend pas bien toutes les nuances mais avec une atmosphère, une aura mystique prenante, qu'un groupe où on entend bien tout mais qui donne un résultat moyen. Dani, parfois accompagné de la chanteuse claviériste Lindsay Schoolcraft, a reprit goût à la querelle. Et ça se ressent dans sa manière de hurler. Aucun chanteur de Black Metal n'a jamais eu sa voix et aucun autre n'aura sa voix.

"Achingly Beautiful" est un des meilleurs morceaux de l'album. Démarrant avec des sons de cordes percutantes, évoquant la musique asiatique, "Achingly Beautiful" continue avec des chœurs prenants au tripe comme ce n'est pas permit. Même sur Midian, même dans mes albums de Black Symphonique préférés, je n'ai jamais entendu des chœurs ressemblant à ceux-là ! Et ces chœurs nous accompagneront sur d'autres titres de Cryptoriana ("Wester Vespertime" par exemple). Mais revenons à ce troisième titre. "Achingly Beautiful" nous propose également un genre de refrain (même si dans le Black Metal, j'ai du mal à employer ce terme) accrocheur. Et lors de ce refrain, Dani hurle en même temps qu'on entend des chants clairs entonner le titre du morceau.

Le ventre de l'album se révèle, au fil des écoutes, un peu mou. Mais rien de grave. Il s'agit juste de "Wester Vespertime" et de "The Seductiveness of Decay" qui sont en-dessous du reste de l'album. En réalité, ces deux titres, par l'apport des claviers, sont un peu plus lumineux que le reste. Donc, on aime ou on n'aime pas. "Vengeful Spirit" relève très vite le niveau, avec la partie mémorable chantée par Lindsay Schoolcraft.

La fin de l'album, quant à elle, nous marque d'une pierre noire obsidienne. Et c'est surtout "You Will Know the Lion by His Claw" qui nous marque parmi les deux titres proposés. Ce titre démarre sur un blast beat avant de nous emmener vers un passage évoquant à nouveau le Heavy Metal. Par la suite, des chœurs se feront entendre, sublimés par la voix solennelle de Dani. Et des chœurs, dans ce titre, il y en aura à nouveau. Mais cette fois-ci, ils sont plus ténébreux que jamais sur l'album. Nous sentons l'arrivée de puissances maléfiques dans les lieux où on se retrouve alors qu'on écoute l'album. A noter la présence de deux solo de guitare sur ce titre. Enfin, "Death And The Maiden" nous mènera vers le cimetière. Sous un ciel mauve rougeâtre menaçant, on contemple les morts-vivants sortir de leurs tombes. Sommes nous en train d'halluciner ? Sommes nous en train de devenir fou ? Pour sublimer cette impression, une guitare acoustique vient se joindre à la légion d'instruments utilisée pour la musique du groupe. Et ces chœurs, cette fois-ci, se montrent solennels. Ça y est, c'est la fin. Arrivés à la crypte, nous n'avons plus d'autres issues que la mort de notre raison, puis de nous-même. CRADLE OF FILTH a gagné.

Alors, oui, CRADLE OF FILTH est un vieux groupe des années 90. Oui, ils ont eut beaucoup de succès, jusqu'à devenir un des groupes de Black Metal les plus reconnus dans les années 2000 (au niveau des ventes en tout cas). Et oui, ils ont eut une longue traversée du désert. Mais faites moi confiance, ils sont de retour. Cet album est l'un des meilleurs albums de Black Symphonique de cette année. Et je vous conseille de l'écouter en même temps que Spectre Abysm de LIMBONIC ART, sortit cette année aussi. Cryptoriana serait-il encore meilleur que Hammer of the Witches ? Je le pense bien. Bref, ne boudez pas votre plaisir.

30 Commentaires

15 J'aime

Partager

 
David_Bordg - 04 Décembre 2017:

d'accord avec toi mon nouvel ami, proche de la perfection et dans un top, mais large vu l'année exceptionnelle!

 
vinscap33 - 22 Décembre 2017:

Cet album fait suite à l'excellent hammer... Des riffs acérés, les ambiances piano et voix féminines, les envolées épiques, sont autant d'éléments qui me font dire que cradle a dégoté le bon Line UP. Je n'ai pas autant apprécié un album du combo depuis les années précédant midian. Cet album, au même titre que hammer, me donne la gigite, tout simplement

mechant - 15 Août 2018:

bien produit avec des morceaux accrocheurs, ce cradle renoue avec l'esthetique de cruelty....

 
David_Bordg - 15 Août 2018:

Tu as tout dis en une seule phrase!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire