Built to Last

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hammerfall
Nom de l'album Built to Last
Type Album
Date de parution 04 Novembre 2016
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album79

Tracklist

1.
 Bring It!
 04:18
2.
 Hammer High
 04:37
3.
 The Sacred Vow
 04:11
4.
 Dethrone and Defy
 05:09
5.
 Twilight Princess
 05:02
6.
 Stormbreaker
 04:50
7.
 Built to Last
 03:51
8.
 The Star of Home
 04:46
9.
 New Breed
 05:01
10.
 Second to None
 05:29

Durée totale : 47:14



DVD Live at Masters of Rock 2015
1.
 Hector's Hymn
 
2.
 Any Means Necessary
 
3.
 Renegade
 
4.
 B.Y.H.
 
5.
 Blood Bound
 
6.
 Let the Hammer Fall
 
7.
 Live Life Loud
 
8.
 Guitar Solo : Pontus Norgren
 
9.
 400 M Medley
 
10.
 Threshold
 
11.
 Last Man Standing
 
12.
 Hammerfall
 
13.
 Bushido
 
14.
 Hearts of Fire
 

Chronique @ dark_omens

10 Novembre 2016

Ce disque serait-il la promesse d'une possible éclaircie?

Très honnêtement, l'annonce de la sortie d'un nouvel opus des Suédois d'Hammerfall n'est pas vraiment une nouvelle qui aura le don d'éveiller en moi un enthousiasme débordant. Surtout ces derniers temps alors que le conformisme du quintet de Göteborg sera redevenu la norme après ses escapades en des terres plus atypiques que celles de son Heavy Power "True" Metal (rayez la mention inutile) habituel et alors que son dernier disque, à mon sens, aura clairement manqué d'inspiration. Aussi lorsque ce Built to Last aura fini par franchir tous les obstacles et toutes les murailles le séparant de la tour d'ébène dans laquelle se terrent mes envies, mon entrain, mais aussi mon esprit critique, autant dire qu'il n'était pas vraiment chaleureusement attendu.

Et pourtant, Bring it!, son premier titre, est d'une efficacité et d'une vivacité si redoutablement bien senties, et si redoutablement bien construites, qu'il m'aura cueilli d'emblée. Ce morceau possède, en effet, un dynamisme et un certain souffle épique dont Hammerfall était, autrefois, coutumier. Un certain allant. Une ardeur rafraichissante. Quelque chose de l'ordre de cette magie que l'on avait perdue au fil du temps et qui, peu ou prou, ne se démentira pas vraiment tout du long de ce Built to Last.

The Sacred Crow, troisième piste de ce manifeste, démarre sur quelques notes de guitares acoustiques langoureuses et l'on se dit alors qu'il est bien trop tôt pour une telle démonstration émotive. Le riff acéré et l'énergie ardente qui vient ensuite bousculer ces premiers instants en changeant totalement le paysage, nous surprend. Cette chanson, aux refrains peut-être un peu trop convenus, n'est donc pas une ballade. Tant mieux. Cette chanson, aux refrains sans doute un peu trop convenus, aura réussi à nous étonner. Tant mieux.

La ballade, car ballade il y a, s'appelle en réalité Twilight Princess. Pas grand chose à en dire puisque, au fil des années qui passent, l'exercice m'apparait de plus en plus dispensable. Chacun jugera donc en son âme et conscience.

Parlons encore des vifs et intéressants Stormbreaker ou The Star of Home avec ces quelques voix féminines inattendues dont on aurait souhaité qu'elles soient plus largement présentes. Des plus posés Hammer High ou Built to Last qui ne déméritent pas.

Mais également de ce Second To None à l'entame et au break dans lesquels les vocaux de Joacim Cans m'évoquent invariablement ceux de Matthieu Kleiber (Ex-Karelia) et aux ambiances changeantes pour un titre, qui, globalement, selon moi, n'aura pas grand intérêt. Peut-être le moins convaincant de ce plaidoyer.

Disons aussi, pour conclure, que ce disque est totalement dépourvu de cette noirceur lourde et pesante que l'on pouvait largement entendre sur Infected (2011) et plus succinctement sur (r)Evolution (2014).

Soyons très clairs, avec ce Built to Last, nous ne sommes sans doute pas en présence d'un album qui sera en mesure de bouleverser la foi de quiconque, ni même d'atteindre tout à fait les vertus des travaux les plus référents d'Hammerfall. En revanche nous sommes en présence d'un opus qui aura bien plus de qualités que celui qui le précéda. Et qui, de surcroit, aura l'immense avantage de ne pas trop se satisfaire de ce conservatisme dans lequel le groupe se complait parfois nous menant tout droit à l'ennui.

Au-dessus de ma tour d'ébène, les nuages se sont quelque peu dissipés laissant poindre la promesse d'une possible éclaircie.

4 Commentaires

11 J'aime

Partager
David_Bordg - 11 Novembre 2016: Les morceaux écoutes m'avaient beaucoup plus! Merci pour ta chro!
raussy - 16 Novembre 2016: Je n'ai pas écouté tout l'album, seulement quelques titres. J'aime bien Hammer Hight, ça bouge, le refrain est sympa comme j'aime. Par contre, moi qui aime les ballades en général, ce Twilight Princess m'a profondément ennuyé ! Tu as entièrement raison quand tu dis que c'était dispensable. Encore une chro qui donne envie de poursuivre l'écoute de l'album.
stefhammer75 - 20 Janvier 2017: Je suis un grand fan de Hammerfall donc pas très objectif,mais je dirai que Built To Last est plutôt un bon album et qu'il dégage une certaine "fraicheur".Sinon je suis entièrement daccord avec tout ce-que tu as dit le concernant et Personnellement mes 2 chansons favorites sont:"Dethrone and Defy" et "Bring It" mais aussi "The Star Of Home" "Sacred Vow" et biensûr "Hammer High"qui est mon petit coup de coeur de l'album.Bref tu as tout dit.
Goneo - 08 Fevrier 2017: Mouais, je trouve que Hammerfall comme d'autre grand groupe du genre, reste tranquille sur leur lauriers. C'est toujours de qualité mais comme une impression de "aucun effort". Dans ce style, c'est plutôt les jeunes groupes qui surprennent et amènent du frais. Bref, en le comparant au reste de leur disco, 11/20.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire