Start from the Dark

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Europe
Nom de l'album Start from the Dark
Type Album
Date de parution 2004
Labels SPV
Style MusicalHeavy Mélodique
Membres possèdant cet album119

Tracklist

1.
 Got To Have Faith
 03:10
2.
 Start From The Dark
 04:12
3.
 Flames
 03:55
4.
 Hero
 04:15
5.
 Wake Up Call
 04:14
6.
 Reason
 04:37
7.
 Song No. 12
 04:09
8.
 Roll With You
 04:30
9.
 Sucker
 03:42
10.
 Spirit Of The Underdog
 04:25
11.
 America
 03:35
12.
 Settle For Love
 03:49

Durée totale : 48:33


Chronique @ europebonjovidare

29 Mars 2009
Après 12 ans d'absence, les suédois d’Europe nous reviennent en force avec ce nouvel album très péchu et dynamique. C’est John Norum qui reprend du service aux guitares, Kee étant occupé par un autre projet ne s’est pas joint à l’aventure. Pendant cette période les garçons ne se sont pas tournés les pouces, chacun a vaqué à des occupations en solo. Mais leur expérience du 31 décembre 1999 où ils se sont tous retrouvés (la présente formation + Kee Marcello) pour jouer 2 titres aux portes de minuit à Stockholm devant des dizaines de milliers de spectateurs leur ont donnés envie de recommencer à jouer ensemble. Il était donc grand temps que The Final Countdown sorte des ténèbres !

Ce que l'on peut dire c'est que l'on est loin, bien loin du temps de « The Final Countdown » et de ces mélodies tout en synthé, le temps a passé, ils ont grandi et nous aussi.
Début très heavy avec un « Got to Have Faith » péchu et dynamique, ce titre annonce la « couleur musicale » de l'album. Ils frappent fort, très fort ! Mais il y a toujours cette petite touche mélodique toutefois au niveau du refrain.  Dans ce registre de rythme il y a « America » et « Song n°12 » qui sont bien heavy. Mention spéciale pour « Spirit of the underdog » qui est un titre très heavy là aussi, l’intro tout en piano est sublime, c’est une des rares chansons où l’on entend aussi clairement les claviers. C’est sublime !
 
L’album se compose de titres un peu sombres et « lourd » en son de basse comme « Start from the Dark » et « Flames », tout deux avec des « gros sons » de guitare-batterie, le rythme est rentre-dedans et vous trotte ans la tête. Ce rythme notamment qui est présent dans « Flames » et qui vous poursuit. Une pure merveille !  Toujours présente cette mélodie qui est la « signature » de The Final Countdown.

« Hero » est la « ballade » de l'album. Là, on retrouve le son typique, « la griffe », la « marque de fabrique » appelez ça comme vous voulez de The Final Countdown. Cette chanson aurait pu figurer sur « Prisoners in Paradise » qui est sorti en 1991, des fois j’ai l’impression que la mélodie va embrayer sur le titre « Prisoners in Paradise ». C’est superbe, ce morceau m’a ému d’une part parce que la mélodie est superbe, et d’autre part, par le texte en lui-même. Ce texte raconte l’admiration de Joey Tempest (puisque c’est lui seul qui a composé la musique et écrit le texte) pour un groupe dont il est fan, il parle de son admiration pour ce groupe. Les fans de The Final Countdown se retrouve dans ce texte, car c’est ce que l’on ressent nous, envers The Final Countdown. Et c’est d’autant plus émouvant !
Dans le registre des ballades, on peut rajouter  « Settle for love » qui est une chanson électro-accoustique du plus bel effet. Bon tempo, bon rythme, belle voix. Cette chanson aurait pu figurer sur « Azalea Place » ou « A place to call home » de Joey en solo.
 
Pour ce qui est des chansons au rythme plutôt « fun », il y a « Wake up call » et « Sucker » : qui sont des titres très dynamiques. Là aussi, pas de surprise, je dirais que l’on retrouve le « The Final Countdown typique » dans ses deux chansons : on retrouve la trace du passé mais avec le son moderne des années 2000.  Le son est enthousiasmant en ne laisse pas indifférent.
 
Pour « Reason » et « Roll with you », je dirais que ces deux chansons me font penser à des titres présents sur le dernier album solo de Joey, mais en plus pêchues ! Les mélodies sont superbes, teintées de mélancolie, mais c’est si beau…

Pour résumer, un album qui est un habile mélange entre un son typique des années 2000, avec des sonorités typiques du The Final Countdown que tout le monde connaît déjà et de l'influence de Joey en solo.
Pour moi, c'est une réussite, soyons honnête, je suis un peu nostalgique du « passé musical » de The Final Countdown, mais ça s'arrête là. Je ne suis pas déçue loin de là !! J'adore cet album.
Le retour de John Norum à la guitare est pour beaucoup je pense dans ce côté plus heavy et agressif, mais c'est génial. Un petit bémol tout de même, le synthé manque vraiment beaucoup, un petit peu plus de prestations de Mic auraient été bienvenues! On peut aussi remarquer que Joey monte moins dans les aigus, il ne pousse plus autant qu'avant, mais cela n'enlève rien à la beauté de son chant. Le principal reste, c'est que quand il commence à chanter, on le reconnaît sans problème.
Pour moi, c'est un retour gagnant !! Bravo Messieurs !

Ma note sera donc de 9,75/10

2 Commentaires

5 J'aime

Partager
OVERKILL77 - 08 Avril 2015: C'est un peu dommage d'avoir collé 8 " The Final Countdown" dans ton texte, alors que cet album ne s'y reflète en rien.

Sacré bon Come-Back d'Europe en tout cas avec ce Start from the Dark bien lourdingue. Une vraie réussite ! Les claviers de Mic sont passés un peu en arrière plan et c'est trés bien comme ça. Cependant, concernant le rôle de guitariste, je préfère Kee Marcello à John Norum. Les mélodies du premier sur "Prisonners" sont inimitables.
 
europebonjovidare - 14 Septembre 2016: Le The Final Countdown collé n'est pas de mon "fait". Donc j'ai rectifié
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire