Legend of the Shadowking

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Freedom Call
Nom de l'album Legend of the Shadowking
Type Album
Date de parution 01 Fevrier 2010
Labels Steamhammer
SPV
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album95

Tracklist

1. Out of the Ruins
2. Thunder God
3. Tears of Babylon
4. Merlin / Legend of the Past
5. Resurrection Day
6. Under the Spell of the Moon
7. Dark Obsession
8. The Darkness
9. Remember !
10. Prologue / Ludwig II
11. The Shadowking
12. Merlin / Requiem
13. Kingdom of Madness
14. A Perfect Day

Chronique @ AlonewithL

24 Mars 2010
Pour ce nouvel opus de Freedom Call, Dan Zimmermann et sa bande tentent d’extraire les vestiges des grandes cités mythiques, de réveiller des dieux anciens oubliés et de souffler sur de vieux grimoires ensorcelés.
On aurait pu être anxieux à l’arrivée de ce nouvel album, Legend of the Shadowking. Il faut dire que le précédent album Dimensions était plutôt linéaire et m’avait laissé réservé quant à la suite des aventures. Il faut dire qu’à la première écoute j’ai été assez surpris. Je me suis cru à un moment dans un remake de leur fabuleux album Stairway to Fairyland.
La première partie de l’album, soit de Out of the Ruins jusqu’à Resurrection Day, est de manufacture classique, bien que l’on retient ces deux titres comme étant les meilleurs de l’album, sans nul doute. Ils sont puissants, techniques. Bref le Freedom Call que l’on connaissait à leur début.
Mais je vais m’attarder ici sur la deuxième partie qui est de loin la plus intéressante. Le groupe va y montrer tout son potentiel possible. Under the Spell of the Moon marque le tournant de l’album, c’est un véritable OVNI . On a une musique candide marquée par un joli refrain et une voix lente et ramassée qui fait penser à du Manson.
A partir de ce titre, on a droit à diverses expérimentations du groupe. Il se teste dans le symphonique avec Dark Obsession, au hard rock classique de manière plus convaincante sur les titres Kingdom of Madness et A Perfect Day. Quant au titre de l’album The Shadowking, qui fait référence à la vie de Louis II de Bavière, roi excentrique qui a voué une passion dévorante pour Wagner, celui-ci passe quasiment inaperçu.

On pourra en conclure que le groupe a fait preuve de diversité, d’originalité en proposant plusieurs styles de registres allant du power au hard. Il y a eu de leur part une grosse prise de risque qui nous donne un ensemble satisfaisant.
On notera également que Lars Rettkowitz se révèle être un excellent compositeur sur les titres Out of the Ruins et Resurrection Day. Cela marque un certain changement pour le groupe. D’ordinaire les compositions étaient marquées par un monopole Chris Bay/Dan Zimmermann. Sur les deux titres nommés précédemment, il n’y a eu aucune intervention dans la composition par les deux compères. Elles ont toutes deux été entièrement composées par Lars Rettkowitz. Le paradoxe c’est qu’il refait revivre le son originel de Freedom Call, alors qu’il n’est pas issu de la formation d’origine. Il se pourrait qu’il joue un rôle plus important au sein du groupe.

L’album nous fait oublier l’épisode Dimensions, en nous proposant une récréative, avec un côté authentique et un autre plus original.
Ce n’est pas un Stairway to Fairyland, mais ça vaut un Crystal Empire.
16/20

9 Commentaires

15 J'aime

Partager

 
LRT92 - 27 Mars 2010: CE est loin mais y a quelques influences d'Eternity dans cet album. Et puis bon, c'est un bon come-back, pas cultissime certes mais il ne faut pas se voiler la face.
AlonewithL - 29 Mars 2010: A l'origine il était prévu de faire une plus longue chronique (brouillon), mais j'ai lu différentes critiques sur d'autres chroniques de SOM ou on reprochait trop souvent la longueur des chroniques (tu en as déjà fait l'objet Eternalis bien que tu sois un excellent chroniqueur et que je n'ai aucune leçon à te donner). La longueur de ma chronique est moyenne, quasi similaire à ce qui se fait ailleurs.
Une chronique plus longue m'aurait parru indigeste. De plus je ne suis pas là pour vendre l'album, je me le garde; j'ai juste voulu en faire un contrendu. Et puis à chacun de se faire à sa propre idée.
 
PseudoMime - 29 Janvier 2014: Tu as raison. Cette «Chronique» est inutile et sans intérêt.
AlonewithL - 29 Janvier 2014: Canadien ^^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire