Into the Labyrinth

Liste des groupes NWOBHM Saxon Into the Labyrinth
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Saxon
Nom de l'album Into the Labyrinth
Type Album
Date de parution 12 Janvier 2009
Labels SPV
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album178

Tracklist

1.
 Battalions of Steel
 06:34
2.
 Live to Rock
 05:29
3.
 Demon Sweeney Todd
 03:52
4.
 The Letter
 00:42
5.
 Valley of the Kings
 05:03
6.
 Slow Lane Blues
 04:08
7.
 Crime of Passion
 04:04
8.
 Premonition in D Minor
 00:40
9.
 Voice
 04:34
10.
 Protect Yourselves
 03:56
11.
 Hellcat
 03:55
12.
 Come Rock of Ages (The Circle Is Complete)
 03:53
13.
 Coming Home (Bottleneck Version)
 03:11

Durée totale : 50:01



DVD
1.
 Parzival Movie (with Biff Acting As King Arthur)
 
2.
 Tour Documentary
 
3.
 "Live to Rock" (Video-Clip)
 
4.
 Audio Interview (ft. Biff Byford)
 

Commentaire @ Within_Hysteria

22 Juillet 2009

Après AC-DC, Def Leppard, Guns N’ Roses ou encore Judas Priest en 2008, c’est au tour d’autres « papys du Rock » de revenir sur le devant de la scène en sortant un nouvel album. Voyons voir si la qualité est au rendez-vous… Force est de constater que depuis Solid Ball of Rock, le groupe se laissant sans doute porter par sa notoriété n’a plus rien produit de réellement «accrocheur» (excepté sans doute Lionheart …). Il faut bien avouer qu’étant un «nostalgique» de la grande époque de Saxon (sans l’avoir connue hélas), les derniers opus m’ont très souvent laissé sur ma faim pour ne pas dire déçu par leurs riffs devenus presque insipides avec le temps et par leur bon son heavy devenu presque absent. Mais ce nouvel album réserve plus d’une surprise… La première c’est la voix de Biff Byford qui semble bien avoir pris un petit coup de vieux mais reste toujours aussi agréable et n’a malgré tout rien perdu de sa puissance. La deuxième c’est que cet album donne l’impression que Saxon se cherche car les morceaux se suivent et les genres musicaux aussi ! L’album démarre en apothéose  avec le morceau «Batallions of Steel» dans lequel les chœurs presque «grégoriens» apportent une touche de puissance aux riffs soutenus. Un son très Power Metal et plutôt inhabituel pour Saxon. «Live to Rock» quant à lui est très «rock‘n’roll», «Hellcat» est plutôt du genre speed ou bien encore «Demon Sweeny Todd» qui est le morceau le plus lourd de l’album. Bref, il y en a pour tous les styles, c’est même un peu trop... A force de se chercher, Saxon donne l’impression de s’y être perdu dans ce labyrinthe… Le pire c’est que le soufflet retombe très vite car exceptés les quelques morceaux cités plus haut, l’album sombre vite dans le style insipide des albums précédents, bien qu’étant des morceaux plaisants, ils semblent quelque peu faiblards, musicalement parlant…

Mais la grosse catastrophe se passe en toute fin d’album ! Avec «Coming Home», on se demande ce que Saxon a bien pu vouloir faire ! Un son de guitare qu’on entendrait que dans les films de Far West, pour peu on sombrerait presque dans de la country… C’est la chanson de trop… Si l’on fait abstraction de cette chute catastrophique, cet album est, dans l’ensemble, un retour plutôt mitigé pour le groupe britannique. La première moitié de l’album est un régal, malgré ce mélange de style plutôt inattendu, tandis que la deuxième moitié est beaucoup plus plate… On n’est pas prêt de réentendre du Saxon comme à la grande époque…

8 Commentaires

6 J'aime

Partager

Seleucos - 08 Juin 2010: Le successeur de l'excellent The Inner Sanctum m'a effrayé avec son single très fade, mais Bataillons of Steel, Demon ST, Valley of the King et quelques autres m'ont soulagé et en font un bon album. Cependant il est en effet coupé en 2, on s'ennui à mourrir dès la 6e piste, heureusement Rock of Ages cloture cet album sur une très bonne note!
metaleu35 - 08 Juin 2010: mouais après plusieurs écoute je suis de moins en moins satisfaits de cet album,
efin bon, Saxon est vieux mais Saxon peut faire MIEUX !
AlonewithL - 16 Juin 2011: J'avais pas vraiment eu le temps de le peaufiner celui là à l'écoute. Même constat que Liege et Steel. Une première partie dans la lignée d'Inner Sanctum, bien spirituelle, et une deuxième partie plus convenue, plus hard, plate et peu inspirée.
hellriderJP - 25 Juin 2011: J'ai personnellemnt bien apprécié cet album même si comme il a été déjà signalé il y a trop de styles différents... En revanche, je ne suis pas d'accord pour Coming Home qui est un réarrangement accoustique et plutôt bluesy, en effet, de cette chanson de l'album Killing Ground. Cette version n'est pas désagréable à écouter pour peu que l'on apprécie le blues (de toute manière, le Heavy Metal de Saxon a souvent présenté une facette blues, avec notamment Strong Arm Of The Law et Wheels Of Steel...).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ phantasmagoria

07 Fevrier 2009
30 ans après son 1er album éponyme, Saxon sort son 19ème album. Si l'un des vétérans du heavy metal britannique est réputé pour ses prestations scéniques, en revanche sa discographie l'est moins que ses concitoyens d'Iron Maiden ou Judas Priest. Pourtant, ses 2 dernières réalisations "Lionheart" 2004 et "inner sanctum" 2007 avaient vu le groupe renouer avec des albums de qualité du niveau de ceux de la 1ère moitié des années 80. Est ce que "Into the Labyrinth" va continuer sur cette lancée ?

Le premier morceau de l'album "battalions of steel" nous plonge dans un heavy metal épique avec synthés comme le remarquable "nostradamus" de Judas Priest. Ce titre est voué à devenir un classique et ouvre de belle manière ce nouvel opus. Dans un genre similaire, il y a "valley of kings" avec là aussi un refrain mélodique très accrocheur. Ce sont les 2 morceaux les plus intéressants de cet album car les plus originaux. J'aurais voulu que Saxon fasse un album épique dans cette lignée à l'image de "nostradamus" mais le reste de l'album est différent. C'est un patchwork disparate des différentes facettes de Saxon. Ainsi, on trouve 2 titres bien speed assez sympas "demon sweeney todd" "hellcat", une bonne ballade "voice", un blues acoustique genre rock sudiste "coming home", du Saxon traditionnel assez marqué années 80 comme "Live to Rock" (qui fait penser à l'album "Innocence Is No Excuse" 1985), "slow lane blues" "come rock of ages". Enfin du Saxon plus lourd et metal comme "crime of passion" et "protect yourselves". Depuis le milieu des années 90, Saxon entreprend ce genre de morceaux avec plus ou moins de réussite car, en effet, le chant de BILL BYFORD parait parfois en décalage avec la rythmique proche du thrash metal. Sur un morceau comme "Dogs of War" 1995 ou sur les titres de "Lionheart", c'est parfaitement réussi mais ici le refrain, sans être inintéressant, n'est pas assez accrocheur.

Pour conclure, je dirais que "Into the Labyrinth" se situe dans la droite lignée d'"inner sanctum" 2007 au niveau de la qualité et du style abordé mais est en dessous de "Lionheart" 2004 qui est, pour moi, le meilleur album des Anglais depuis "Power and the Glory" 1983.

C'est donc un bon album de heavy metal sans être transcendant. Beaucoup de jeunes groupes seraient contents d'atteindre cependant un tel niveau car il faut dire qu'en matière de heavy metal traditionnel, la relève est loin d'etre assurée.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire