Human Waste

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Suffocation (USA)
Nom de l'album Human Waste
Type MCD
Date de parution 01 Mai 1991
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album171

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Relapse Records with previously unreleased tracks from the Reincremation Demo 1990
1. Infecting the Crypts 04:37
2. Synthetically Revived 03:38
3. Mass Obliteration 04:28
4. Catatonia 03:55
5. Jesus Wept 03:38
6. Human Waste 02:58
Bonustracks (Re-Issue 2005)
7. Involuntary Slaughter 02:55
8. Reincremation 02:54
Total playing time 23:14

Chronique @ tonio

27 Août 2008
En 1991 paraît le premier EP d’un groupe de légende au sein du death métal : « Human Waste » de Suffocation… Muni d’une pochette sanguinolente à souhait, ce premier jet (après une démo), pose les bases d’un death massif, aux riffs vicieux et à la brutalité jouissive…

Le titre "Human Waste" de ce EP est tiré de « Reincremation » (1990), la démo du groupe, et les cinq autres titres présents ont tous connu une seconde jeunesse par la suite. "Infecting The Crypts", "Mass Obliteration" et "Jesus Wept" sur « Effigy of the Forgotten (1991), "Syntheticaly Revived" sur « Pierced from Within » (1995) et "Catatonia" sur « Despise the Sun » (1998). C’est dire à quel point les musiciens du groupe considèrent les morceaux de ce EP comme des pièces maîtresses de leur discographie. Pour la petite histoire, cette sortie est la première du label aujourd’hui florissant Relapse Records…

Le son est crasseux, lourd, on aurait presque l’impression d’écouter le groupe en répèt', mais dès le premier titre, le ton est donné. Le style Suffocation est déjà palpable à travers des riffs monstrueusement agressifs, une ambiance suffocante (logique !) et des compos en forme de grand huit qui vous laisse à peine le temps de respirer. Parties lourdes, mid tempo et blasts s’enchaînent sans hésitations, on sent que les zicos savent parfaitement où aller et que leur but est de proposer un death aussi morbide que celui de Carcass (les riffs rampants de "Synthetically Revived" et "Catatonia"), aussi bourrin que celui de Cannibal Corpse, le tout avec une approche des rythmiques assez unique. Pas mal pour un premier EP ! Il faut dire que les musiciens maîtrisent déjà parfaitement leurs instruments et ne font déjà pas dans la demi mesure. Ajoutez à cela des break totalement imparables ("Mass Obliteration", "Catatonia", "Human Waste"), des soli bien barrés, et vous obtenez un death radical, malsain, bref, diaboliquement accrocheur. Pour moi, le morceau phare de ce EP est l’énorme "Catatonia". Son intro rouleau compresseur et son terrible riff a la troisième minute en font un titre incontournable du death métal. Par ailleurs, je préfère tout de même prévenir ceux désireux d’acquérir ce disque que la prod’ est d’époque et, sans être calamiteuse, ne se montre pas à la hauteur des réalisations suivantes de Suffocation. Personnellement, je trouve que ce son poisseux augmente encore d’avantage l’aspect sans compromis de ce EP.

Voici donc les premiers pas d’un très grand, et à l’écoute de ces six titres, pas de doute, le génie était déjà présent. « Human Waste » est un excellent témoignage de ce qu’était le groupe (et le death) au début des années 90...

7 Commentaires

8 J'aime

Partager

Fabien - 28 Août 2008: Allez, deux au hasard qui me viennent à l'esprit : Posthumous Blasphemer sur Crucified Humiliation, et Unmerciful sur Unmercifully Beaten. Fabien.
tonio - 28 Août 2008: Lol, deux groupes que je ne connais même pas de nom...
Fabien - 28 Août 2008: Il te reste donc à lire mes deux chroniques des albums.
Fabien.
DeadManDead - 12 Mai 2014: "Pour moi, le morceau phare de ce EP est l’énorme "Catatonia"." ... J'ai eu peur de tomber sur un autre titre que véritable manuel de... Catatonia est tout simplement un livre saint !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire