Halo of Blood

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Children Of Bodom
Nom de l'album Halo of Blood
Type Album
Date de parution 06 Juin 2013
Style MusicalHeavy Black
Membres possèdant cet album262

Tracklist

1.
 Waste of Skin
 04:16
2.
 Halo of Blood
 03:12
3.
 Scream for Silence
 04:09
4.
 Transference
 03:58
5.
 Bodom Blue Moon (The Second Coming)
 04:14
6.
 Your Days Are Numbered
 03:40
7.
 Dead Man’s Hand on You
 04:57
8.
 Damaged Beyond Repair
 04:20
9.
 All Twisted
 04:52
10.
 One Bottle and a Knee Deep
 04:04

Bonus
11.
 Sleeping in My Car (Roxette Cover) (Digipack Edition)
 03:19
12.
 Crazy Nights (Loudness Cover) (Japanese Edition)
 
13.
 Sleeping in My Car (Roxette Cover) (Japanese Edition)
 

Durée totale : 45:01


Chronique @ Matai

21 Juin 2013

Ce nouveau rejeton devrait certainement ravir les adorateurs d’ « Hatebreeder » et d’ « Hate Crew Deathroll »

Ils en auront vécu des péripéties, les enfants de Bodom, entre des débuts très marqués par la mise en place d’un style atypique et quasi inclassable, quelque part entre metal mélodique, metal néo-classique et metal extrême, avec le trio « Something Wild », « Hatebreeder » et « Follow the Reaper » et une suite moins subtile et plus décevante – moins recherchée dira-t-on, avec le correct « Are You Dead Yet ? », le mauvais « Blooddrunk » et un album de reprises qui n’aura pas fait l’unanimité. « Relentless Reckless Forever » remontait un peu la barre mais souffrait de certaines longueurs, menant inéluctablement à la lassitude. Il fallait donc être rempli d’espoir pour croire au retour en grandes pompes des célèbres Finlandais.

Pourtant ce qui semblait presque impossible semble se réaliser avec l’arrivée du nouveau rejeton, deux ans après RRF. « Halo of Blood », moins attendu que jamais, renverse sans aucun doute la tendance. Avec sa pochette dans les tons de gris et blanc et sa faucheuse mélancolique sur un lac gelé, on nous emmène vers des contrées plus froides et hivernales, ce qui n’est pas sans rappeler l’ambiance d’ « Hatebreeder ». Pour le coup on peut dire que Children of Bodom se détourne quelque peu de son orientation « moderne » pour se rapprocher de l’album vert. On ne parlera pas de retour aux sources pour autant vu que les Finlandais ne laissent pas de côtés les quelques riffs thrashy qu’ils avaient adopté durant leur évolution ainsi que ce côté trop propret. Mais la subtilité, les atmosphères prenantes, les soli inspirés et les influences diverses sont de retour avec une préférence pour la mélodie fine et non le côté rentre-dedans qui marquait davantage les opus précédents.

En cela, on ne sera pas étonné de retrouver des morceaux véloces typiques du quintet comme « Waste of Skin », « Bodom Blue Moon » ou l’excellent « Transference » où les riffs s’enchaînent ainsi que les soli du duo guitare/clavier. La rapidité fait partie de la marque de fabrique de Children of Bodom mais ces derniers ne se contentent pas de se reposer sur leurs acquis. Au contraire, on n’aura pas, tout le long, droit à ce déluge ultra speed de riffs et de soli en tout genre puisqu’ils tentent d’apporter un peu plus d’innovation avec ce « Halo of Blood ». D’ailleurs, le titre éponyme le montre bien avec ce côté épique, ce tranchant et cette influence black flagrante : on croirait entendre du Dissection à la sauce Bodom. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est bel et bien le black metal mélodique la « star » de cet opus avec des morceaux bien plus marqués, renforçant cette atmosphère hivernale qui plane sur les dix chansons. « Dead Man’s Hand on You » est un autre exemple et montre une autre facette des Finlandais, qui savent aussi faire dans la douceur. Rien de très rapide, au contraire : c’est posé et très subtile, d’un côté la beauté des mélodies et le piano glacial, de l’autre l’incision des riffs et de la voix d’Alexi.

Il manque sans aucun doute la folie et la magie d’antan mais au moins, les Finlandais livrent un « Halo of Blood » qui remonte la pente et qui dépasse tout ce qu’ils ont pu sortir récemment. On retrouve plus d’efforts mais aussi une production signée Mikko Karmila, responsable d’ « Hatebreeder » ou « Follow the Reaper », une collaboration qui n’annonce que du bon. Même s’il ne s’agit pas d’un retour aux sources pur et dur, ce nouveau rejeton devrait certainement ravir les adorateurs d’ « Hatebreeder » et d’ « Hate Crew Deathroll ».

70 Commentaires

40 J'aime

Partager

Dromedario - 30 Juin 2013: Je dis peut-être des conneries, mais je crois bien que c'est lui qui s'est barré pour tenir pleinement son rôle chez Ensiferum. Après je me suis pas renseigné plus que ça, c'est ce qu'il m'avait semblé comprendre.
Theodrik - 30 Juin 2013: En tout cas, sur leur page wiki, ils disent bien qu'il comptait faire les deux, mais que sur décision des membres du groupe, il a été renvoyé. Apparemment, ça s'est fait assez salement parce que j'ai vu Petri se confier dans une séquence émotion, et ça avait pas l'air d'aller. Et pour cause, il dû galérer pour chanter sur "Victory Songs", puis "N" et "From Afar" qui sont sortis en 2007/2008/2009. Après, j'aimais beaucoup Aleksi Sihnoven, mais bon, c'est vrai que si c'était pour spliter après un album, ça valait peut-être pas le coup de virer Lindroos... ^^'

En tout cas, à mon sens, Norther ne fait plus du COB à partir de "Death Unlimited", et c'est radicalement différent à partir de "Till Death Unites Us". Malheureusement, cette image leur colle à la peau. Cela étant, sans elle, je n'aurais probablement jamais connu ni Norther ni Kalmah, et "Mirror of Madness" et "They Will Return" (autrement dit les plus proches de COB), sont encore mes préférés. Comme quoi ;)
BadaOfBodom - 30 Juin 2013: On cite souvent Norther comme le clone officiel de COB : je ne suis pas totalement d'accord. C'est vrai que la recette n'était pas si différente au début, mais maintenant c'est quand même assez éloigné. Made Of Hate est bien plus Bodom-like que Norther, par exemple...
WildChildz - 13 Juillet 2013: Le tout dernier Norther sonne carrément Bodom, je trouve.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ leoj

24 Juin 2013

Un album à la fois original et dans la lignée des précédents.

On peut dire que nos Finlandais ne perdent vraiment pas de temps.

Après une excellente compilation (quoique qu'un peu incomplète à mon goût), les voici de retour cette année avec un nouvel opus tout à fait appréciable : Halo of Blood. Disponible depuis le 6 juin en France, cet album est pour moi une véritable réussite car il arrive à être original tout en restant dans la lignée des albums précédents.

On commence donc par l'artwork (réalisé par Sami Saramäki), plus agréable que celui des trois albums qui avaient précèdé. On constate un retour à un design plus graphique, moins synthétique. Finies les couleurs un peu sales et verdâtres, on a là une couverture épurée et quasi monochrome, nettement meilleure que celle de Renlentless Reckless Forever.

Le premier titre, « Waste of Skin », est une bonne entrée en matière. Une mélodie bien travaillée qui se superpose à un riff hargneux, une batterie rapide et précise : ce titre s'écoute sans véritable surprise mais reste agréable. Certains riffs sont particulièrement intéressants.

Le second, titre éponyme de l'album, est par contre très surprenant. Il avait déjà été dévoilé sur le site du groupe quelques semaines avant la sortie de l'album. Il revient aux influences Black Metal du groupe (bien que la chanson en elle-même reste très éloignée de ce style). Le titre est brutal et le solo y trouve réellement sa place.

Le suivant, « Scream For Silence » est un véritable régal, avec une mélodie à la fois belle et malsaine et une baisse considérable du tempo. La batterie, épurée mais puissante, donne une véritable puissance à ce titre. Le solo est la cerise sur le gâteau, s'enchaînant parfaitement avec la mélodie principale

« Transference », quant à lui, n'est pas une surprise vu qu'il avait été dévoilé dans le cadre d'un single en Avril. La chanson n'en est pas moins excellente et résume particulièrement bien l'ambiance de l'album.

Le cinquième titre de l'album, « Bodom Blue Moon (The Second Coming) » est une réussite totale. Le riff principal possède cet aspect chaotique qui n'est pas sans rappeler leurs premières heures. Le refrain est entraînant et accrocheur, les riffs s'enchaînent de manière parfaite parfois même surprenante. Les solos sont magnifiques et bien placés, bref ce titre sort du lot.

Que de nostalgie dans cet album ! Le riff de « Your Days Are Numbered » vous évoquera certainement un célèbre titre. La partie qui suit le deuxième refrain donne à cette musique un aspect folklorique plutôt agréable.

« Dead Man's Hand On You» est un titre intriguant. Il est différent et ambitieux, il offre une once de calme à l'auditeur. Ses solos sont excellents, nous avons là aussi un titre qui sort du lot.

L'intro de « Damaged Beyond Repair » vous fera sûrement sourire. Comment ne pas sourire devant cet évident clin d'oeil à « In Your Face » ? Le titre est pourtant très différent de ce dernier et pas moins intéressant, quoique l'on s'en lasse un peu vite.

Je parlerai peu des titres « All Twisted » et « One Bottle And A Knee Deep ». Ils sont bien mais sans plus, ils restent dans la tonalité globale de l'album.
La version deluxe (digipack edition) nous offre la très bonne reprise « Sleeping In My Car » qui est une vraie réussite. Elle nous offre aussi un petit making-of vidéo bien sympa (mais intégralement en sous titre anglais) .
Comme vous avez pu le remarquer, certains termes se répètent souvent dans ma chronique. Ils résument bien l'ensemble de cet album, plus sombre et brutal que le précédent, plus inspiré aussi. J'espère qu'il vous plaira comme il m'a plu.

Best-tracks : Halo of Blood, Scream For Silence, Bodom Blue Moon, Dead Man's Hand On You

7 Commentaires

0 J'aime

Partager

leoj - 25 Juin 2013: Merci à tous ^^



@peqleboss : Oui c'est toujours risqué de faire une chronique track-par-track mais j'aime bien se principe ^^ je rejoins Loki sur ce point


@Lokibdx : merci pour ton avis sur "Damaged Beyond Repair" ^^ moi je me lasse un peu vite du morceau mais c'est vrai qu'il est très intéressant :)Je n'avais pas non plus spécialement remarqué la ressemble avec "Follow the Reaper" (c'est pourtant un de mes albums préférés) je vais donc le réécouter ^^
Lokibdx - 25 Juin 2013: Elle m'a rappelé Children of Decadence, dans sa construction. Bon, Children of Decadence est un de leur meilleurs morceaux donc je ne dis pas qu'il se ressemble mélodiquement parlant ^^ , mais y'a des choses qui m'y ont fait pensé :)
BloodyValentine - 30 Juin 2013: Assez d'accord avec peqleboss mais très bonne chronique malgré tout !!!
leoj - 30 Juin 2013: Merci ^^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire