Dark Endless

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Marduk
Nom de l'album Dark Endless
Type Album
Date de parution Décembre 1992
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album361

Tracklist

Re-Issue in 2006 by Blooddawn Productions
1.
 Still Fucking Dead (Here's No Peace)
 04:00
2.
 The Sun Turns Black as Night
 03:06
3.
 Within the Abyss
 03:44
4.
 The Funeral Seemed to Be Endless
 03:39
5.
 Departure from the Mortals
 03:22
6.
 The Black...
 04:04
7.
 Dark Endless
 03:53
8.
 Holy Inquisition
 04:26

Durée totale : 30:14


Chronique @ BEERGRINDER

11 Janvier 2009
Pendant que les Carnage, Dismember ou Entombed sont au sommet de la chaîne alimentaire du Death Metal suédois, un tout jeune combo commence à faire parler de lui avec leur démo Fuck Me Jesus, celle-ci deviendra archi-culte grâce il faut bien le dire, à la pochette provocatrice de la réédition de 1995… Néanmoins les suédois décrochent un contrat avec No Fashion Records et y enregistrent leur premier album Dark Endless (1992), le line-up se compose alors de Morgan Hakansson et Devo Andersson aux guitares (les deux seuls rescapés en 2008), Joakim Av Gravf à la batterie, Rickard Kalm à la basse et Andreas Axelsson au chant, également guitariste chez Edge Of Sanity.

A l’image de Darkthrone ou Immortal à leurs débuts, la musique de Marduk est Death plus que Black, l’imagerie en Corpsepaints, le chant haineux, ainsi que quelques ambiances noires (Holy Inquisition) nous apportent bien quelques pistes sur l’évolution future des suédois mais la musique de Dark Endless (1992) reste principalement Death Metal.

L’intro façon film d’épouvante de Still Fucking (Here’s No Peace) met en condition sur l’aspect sombre du Death Metal de Marduk, le son est assez typique de la scène de l’époque avec des guitares lourdes et grasses à la façon de Grave ou Unleashed. Le côté Black transparaît un peu plus sur The Sun Turns Black As Night qui alterne parties pesantes et plus rapides, avec au final un linéaire Black comme en trouvera tant sur l’opus suivant Those of the Unlight.

Malgré de bons titres comme The Funeral Seemed to be Endless, des ambiances funéraires bien senties ou encore du brutal avec The BlackMarduk est loin de pondre des choses aussi intenses que ne l’ont fait ses compatriotes avec les légendaires Into The Grave, Where No Life Dwells ou Like An Ever Flowing Stream (Grave, Unleashed, Dismember). Cependant les morceaux sont plus que corrects et un début d’identité propre commence à poindre autour de chansons comme Holy Inquisition et des atmosphères qu’on retrouvera plus tard sur le formidable Opus Nocturne.

Dark Endless à défaut d’être un incontournable, montre Marduk sous des débuts honnêtes et sous un jour Death Metal que beaucoup de jeunes métalleux ne doivent pas leur connaître, en revanche les 30 petites minutes du disque sont un peu justes et suffisent à peine pour rentrer dans le truc. Pas mal quand même pour un début donc, d’autant plus que la concurrence était rude (c’est un euphémisme) en Suède à cette époque.
Dark Endless est surtout réservé aux curieux qui veulent tout avoir de la scène suédoise de cette période ou à ceux qui voudraient voir Marduk sous une autre facette qu’un groupe de Black Metal brutal.

BG

6 Commentaires

9 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 24 Janvier 2009: Dark Endless un classique incontournable? Ce n'est pas l'impression que ça donnait à l'époque...

Un classique juste pour le nom du groupe alors parce que musicalement il n'y a rien d'extraodinaire, un bon petit album tout simplement.

Unleashed le premier est terrible, la suite un peu moins...
Chab - 08 Janvier 2013: Je trouve cet album vraiment bon, une très bonne entrée en matière en somme. Une franche réussite à mes yeux, bien meilleur que le surestimé Panzer Division ! Merci pour la chronique !
Lingon - 01 Août 2013: Excellent album, brut de décoffrage qui tranche légèrement (ironie) avec le reste de leur discographie, mais il restera un de mes préférés. Un son death avec une caisse claire qui sonne bien, une voix particulière et percutante. Excellent. 15/20
LeMoustre - 08 Avril 2019:

Avis très superficiel vu le peu d'écoutes : C'est varié, à la fois death et black, brutal - quelle rage dans les vocaux, tout à fait ma came - et lisible facilement. Pour un album enregistré en 4 jours et l'équivalent - en euros constants j'imagine - de 500 € de budget hors pochette, c'est vachement bien foutu. Faut que je comble rapidement ce qu'ils ont fait entre ce disque et Nightwing. Très bonne première impression, d'autant que j'adore le son de batterie. 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kuroikarasu

21 Novembre 2008
Cet album est le premier de ce groupe suédois désormais archi-connu et surtout archi-reconnu de la scène Black Metal mondiale. Paradoxalement, le premier « méfait » de ces dieux du black brutal est avant tout death (ce qui fut également le cas du premier album de Darkthrone, « Soulside journey »). Disons-le tout de suite, c’est vraiment très très loin de « Panzer Division Marduk » ou « Heaven shall burn... » tant au niveau de la musique qu’au niveau de la façon de jouer. A la première écoute, on a l’impression d’entendre Entombed, ce qui après tout est assez logique puisque Marduk s’inspire de groupes comme celui-ci, issus aussi de la scène death suédoise. Le petit plus de Marduk, c’est la touche déjà très black qui transparaît dans leur musique grâce à la rapidité des riffs, le martèlement de la batterie et une voix torturée et criarde, c’est-à-dire leur future marque de fabrique. On a droit également à quelques touches mélodiques du meilleur effet (clavier) rares mais toujours cohérentes avec les parties plus violentes. Un très bon premier album de death/black qui préfigure bien la brutalité des futurs opus de ces « hargneux » si efficaces et inspirés.
Les titres « Holy Inquisition » et « Dark Endless » sont à mon goût les meilleurs mais l’album entier est anthologique puisque l’acte fondateur de ce groupe black incontournable. Un morceau d’Histoire en somme...

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire