Arise

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sepultura
Nom de l'album Arise
Type Album
Date de parution 20 Mars 1991
Produit par Scott Burns
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album1221

Tracklist

1.
 Arise
 03:18
2.
 Dead Embryonic Cells
 04:52
3.
 Desperate Cry
 06:51
4.
 Murder
 03:27
5.
 Subtraction
 04:48
6.
 Altered State
 06:34
7.
 Under Siege (Regnum Irae)
 04:54
8.
 Meaningless Movements
 04:40
9.
 Infected Voice
 03:19

Durée totale : 42:43


Chronique @ ArchEvil

25 Septembre 2008
Suite au bombardement que fut Beneath the Remains, Sepultura renforça alors une notoriété interNationale des plus inattendues. Ce petit groupe qui démarra de rien, sinon pas grand chose, et qui 4 ans plus tard concevait un tel monstre semblait avoir déjà conclu une superbe carrière. Merci à Andreas Kisser qui aura certainement apporté 40% de la reconnaissance du combo à lui seul, mais ne sous-estimons pas le grand Igor et son frangin disposés à tenir tête aux standards du genre. Chose dite, chose faite, hors de question de prendre des risques, la recette doit être renouvelée fidèlement sur le prochain.

Arise sort en 1991. Il est dès lors la cause d’avis mitigés : Certains le considèrent comme le meilleur album du combo brésilien, d’autres parlent d’une légère régression. Au vu de la note en haut de page, vous vous douterez que je fais partie de la seconde catégorie.
Pourtant, comme promis, le groupe ressert la recette de Beneath the Remains, bien que les éléments Death Metal se soient faits plus discrets au profit de certains plans plus hardcore . Il semble donc que le groupe tend à se rapprocher d’une nouvelle vague thrash, pourtant encore à l’état embryonnaire. Ce paramètre n’ampute pas Arise du talent du quartette. En revanche, sa production plus nettoyée lui fait perdre un peu de son impact direct et la disparition de ses riffs aliénés, remplacés par quelques couplets quasi-jumpy, le prive d’une partie de la magie qui faisait mouche sur le précédent. Sepultura recherche la puissance technique mais n’en gagne pas plus pour autant.

Cela n’empêche pas Arise d’être excellent, à l’image de ce que le groupe proposait de mieux à l’époque. Le gros thrash du groupe en est toujours aussi imposant malgré ces quelques points cités plus haut, les musiciens exploitent encore leurs instruments efficacement. L’album, suite à une intro fort sombre, pareille à deux grandes portes en fonte s’ouvrant sur le paysage, démarre sur les chapeaux de roues avec son titre éponyme. Rapide, 100% thrash, un Igor au jeu millimétré, même si sans doute un peu moins touchant, Max au vocaux qui ont gagné en puissance bien que passablement perdu en émotion. Ces éléments un peu décevants se font vite oublier face à la présence de Kisser, toujours aussi efficace dont le jeu a même gagné en précision. Ses interventions solo en sont toujours aussi transcendantes, de ses passages rapides mais bouleversants sur le fantastique Subtraction, fabuleuse machine à secouer le crâne, à son magnifique solo sur le sombre et torturé Desperate Cry, titre sur lequel les breaks et la double d’Igor atteignent les sommets de leur technique. Sans oublier le célébrissime Altered State, son introduction inquiétante, les montées de colère de Max, un retour à une série de riffs beaucoup plus agressifs, un solo inoubliable, ou encore le glauque Under Siege, titre lourdingue et riffs dissonants qui finissent de convaincre les tympans pour lesquels le final Infected Voice, titre dans la veine du premier : Rapide et brutal en montée vertigineuse, en sera un dessert des plus savoureux.
La réédition de Arise est pourvue de bonus tracks totalement inutiles en revanche. Hormis la reprise de Orgasmatron de Motorhead, le remix de Desperate Cry par Scott Burns est juste un énorme foutage de gueule au vu de sa forme quasi-identique à l’originale tandis que CIU se situe largement en dessous de ce que le groupe proposait.

A l’inverse de Schizophrenia et de Beneath the Remains, Arise n’est ni un énorme pas en avant, ni une nette perte de vitesse pour le groupe. Bien que sensiblement moins magique et passionnant que les deux précédents, il soutient avec force l’enseigne bordée de talent que Sepultura affichait à l’époque. Arise mérite amplement sa place au sein de la trilogie cultissime. Une trilogie qui en restera une car si Schizophrenia marquait les débuts flamboyants, Arise marque la fin de la carrière thrash death de Sepultura. Car 2 ans après, un autre changement brutal se produira. Un changement qui aura tôt fait d’abattre à la fois déceptions et passions déchaînées. Un changement qui apportera au groupe de nouveaux fans en le privant de ses anciens les plus fidèles. C’est ce changement que nous verrons sur Chaos A.D, probablement un album parmi les plus controversés de l’histoire du metal.



32 Commentaires

12 J'aime

Partager

Lamikawet - 28 Mai 2012: Je n'écoute plus cet album pour être honnête. Il m'avait un peu déçu par rapport à Beneath the Remains, dont il reprend la plupart des ingrédients mais la spontanéité en moins.
Avec cet album, je pense que Sepultura a voulu une sorte d'assurance-succès...
Lamikawet - 28 Mai 2012: Par contre, pour ceux qui s'interrogent sur "l'effet Chaos AD" à sa sortie, cet album a quand même bien cartonné, les Seps sont même passés à Nulle part ailleurs sur Canal+ (quelle belle époque d'ailleurs).
Beaucoup de mes potes ont craché sur cet album à sa sortie en parlant effectivement de traitrise...
Le pb est toujours le même avec la plupart des fans, dès qu'il y a un truc qui change, ils sont bouleversés :)
ArchEvil - 28 Mai 2012: D'accord pour le premier post, Arise suit parfaitement la piste de son prédécesseur. Une assurance-succès, en effet. Mais le groupe ayant trouvé une recette du feu de dieu, on ne pourra pas leur reprocher.

Quant aux fans bouleversés, attention à ne pas extrapoler. Tout dépend de la démarche que le groupe a entrepris. Il est normal que ceux qui ont vu en sepultura un ténor du thrash death brésilien aient été plutôt secoué en entendant Chaos A.D ( qui a très bien marché commercialement parlant ), Chaos A.D a apporté quelque chose de nouveau, des + mais aussi au détriment d'autres facteurs qui pour certains étaient les moteurs de l'identité même du groupe. Le riff, le direct, la fougue, l'amertume y sont moins présents ( quoique le dernier point y est présent mais tourné autrement )

Personnellement j'apprécie énormément Chaos A.D, mais rien à faire, je garde une préférence pour le trio précédent, Beneath en tête.
ludess79 - 24 Mars 2015: Souvenir , souvenir !! Mon 1er Sepultura acheté à un pote pour 20 francs il y a plus de 20 ans , toujours aussi bon !!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ sargeist

03 Septembre 2006
Après la pierre angulaire du thrash/death qu'a été "Beneath the Remains", Sepultura retourne au Morrisound chez le mythique Scott Burns pour nous pondre ce "Arise"...

Production ameliorée, basse plus présente, la batterie d'Igor sonne bien, les grattes sont époustouflantes... tout se présente sous les meilleurs auspices...

Après une courte intro sympa mais pas transcendante, "Arise" nous arrive comme un coup de boule dans le nez... Sepultura se surpasse, une thrasherie absolue, titre incisif, solo excellent, une speederie à l'état pur.

"Dead Embryonic Cells" est plus nuancé, diversifiant les rythmes, les riffs, une structure intéressante. Rien à dire Sepultura n'a pas perdu la main, et ses dispositions sont toujours aussi agressives.

Arrive "Desperate Cry", un des meilleurs morceaux à mon sens, des plans d'une lourdeur assez conséquente, changements de tempos, grattes saccadés, mélodies, accompagné d'un peu de guitare acoustique. Un morceau parfait... la double d'Igor en fin de morceau fait des merveilles.

"Murder" est plus commun, peut etre moins d'inspiration, tempo assez relevé tout de meme, Max crache bien ses boyaux, mais après les 3 tueries précédentes, tout cela semble plus fade...

"Substraction" commence par un bel effet de drums d'Igor, suivi par ce type inimitable de jeu d'Andréas, effet béton! Refrain assez simpliste et "doux", facilement mémorisable, la encore richesse des arrangements, à réécouter plusieurs fois pour en extraire la moelle... Un foutu riff bien saccadé en prime!

"Altered State" quel fan de Sepultura ne connait pas cette intro si typique, cette distorsion guitaristique, et ce riff à faire décrocher la mâchoire? Un titre phare du groupe en live à l'époque... Ca sent l'excellence, inoubliable, un must du Thrash!! Ça fourmille d'idées et de plans...

"Under Siege (Regnum Irae)" un des mes morceaux préférés... petite intro acoustique, gros rythme bien lourdingue accompagné par la basse bien présente, chants truqués, gros mid-tempo et bam! On reste dans les bonnes habitudes, très varié encore, il y a de l'inspiration...

"Meaningless Movements" est un morceau peut etre plus faible, mais quand on entend le niveau de l'album!!! Certains groupes pourraient faire 3 albums avec tout ces riffs, breaks, mélodies, solis... Structure bien plus simple, mais ca marche bien quand même.

Enfin "Infected Voice" termine l'album comme il a commencé, titre court, bien rapide, bourrin, plus punk parfois. Max se dépasse sur ce titre.

Après ce descriptif un peu rébarbatif, on peut dire que c'est un grand album de Sepultura, à classer bien évidemment parmi les classiques du Thrash...

La version remasterisée est accompagnée d'une reprise de Motorhead "Orgasmatron", plutôt sympatoche mais pas vraiment jubilatoire, hormis pour ce coté rock couplé au style bien métallique des 4 brésiliens. Egalement un titre "C.I.U." qui annonce bien la déchéance du groupe à venir. Comment peut on se contenter de si pitoyables riffs quand on a ce talent. Mais "Chaos A.D.", cette horreur jumpy et hardcore, est une autre histoire que je ne vous conterez pas. Enfin un remix de "Desperate Cry" par Burns parfaitement inutile.

Un must du bon vieux temps (révolu), comme disent les passéistes de ma génération...

THRASH THE WALL!!!!

17/20

6 Commentaires

10 J'aime

Partager

albundy57 - 07 Juillet 2009: Ouais, le dernier album génial des SEP'S!!!
D ailleurs c est avec ARISE que j ai découvert le groupe à l époque et il m avait mis sur le cul!!
SepultDying - 09 Mars 2010: pour moi cet album est le summum de groupe et de loin mon préféré. mais effective il en résulte la mort en bel et du forme de sepultura...
MCGRE - 25 Juin 2011: Ah ARISE j'ai usé la cassette dans mon walkman jusqu’à la corde hé hé mon préféré de SEPULTURA il faut dire que comme Al j'ai découvert le groupe avec cet album .
MCGRE - 02 Septembre 2011: Ouai c'est pas faut ce que tu dis vieux mais écoute le dernier Kairos ( si c'est pas déja fait bien sur ) je lui trouve vraiment beaucoup d’intérêt pour moi c'est le meilleur album de SEPULTURA depuis très très longtemps , dit moi ce que tu en pense quand tu auras jeter une oreille dessus .
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire