Against

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sepultura
Nom de l'album Against
Type Album
Date de parution 06 Octobre 1998
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album341

Tracklist

1.
 Against
 01:54
2.
 Choke
 03:36
3.
 Rumors
 03:04
4.
 Old Earth
 04:28
5.
 Floaters in Mud
 04:58
6.
 Boycott
 03:10
7.
 Tribus
 01:38
8.
 Common Bonds
 02:58
9.
 F.O.E.
 02:07
10.
 Reza
 02:16
11.
 Unconscious
 03:37
12.
 Kamaitachi
 03:03
13.
 Drowned Out
 01:28
14.
 Hatred Aside
 05:13
15.
 T3rcermillenium
 03:55

Durée totale : 47:25


Chronique @ electriceye

18 Juin 2013

Album polémique mais reussi

C'est toujours compliqué de chroniquer un grand groupe comme Sepultura , et il est encore plus difficile de disséquer un album polémique d'un tel groupe. C'est d'ailleurs pour cette raison que je me suis intéressé à ce bébé des Brésiliens, sorti en l'an de grâce 1998.

Alors d'abord un bref rappel du contexte est nécessaire:

Sepultura, groupe originaire de Belo Horizonte et dirigé par les frères Max et Igor Cavalera, connait depuis l'année 1989 et la sortie du remarqué "Beneath the Remains" un succès interNational. Le metal que nos amis proposent est apprécié à juste titre car il mélange Death Metal et Thrash Metal avec talent. Le succès du groupe est confirmé avec la sortie des 3 albums suivants considérés aujourd’hui comme des classiques du metal : "Arise" avec ses textes provocateurs et accrocheurs, "Chaos Ad' et ses paroles à caractère socio politique et ce que certains appellent le meilleur disque de la carrière du groupe: l'album "Roots", devenu aujourd'hui légendaire. Les ventes exploseront avec ce dernier, avoisinant le million de ventes.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sepultura a réussi une ascension amplement méritée et les fans de l'époque hurlent dans les concerts les paroles de chansons désormais mythiques telles que "Roots", "Rathamahatta" ou bien encore "Chaos Ad" avec une ferveur impressionnante.

C'est dans ce contexte d'apogée que Max Cavalera , après un sombre différent avec notamment le guitariste Andreas Kisser et le bassiste Paulo Jr, décida de quitter brusquement le groupe. Cette décision brutale du charismatique leader du groupe inquiéta évidemment énormément les fans, qui commencèrent à penser qu'une séparation du groupe devenait de plus en plus probable. Cependant la volonté de survie du groupe semble féroce et c'est après de longs mois de recherche que le groupe décide d'engager le méconnu Derreck Green, un Américain issu de la scène punk hardcore. Les fans attendaient donc la sortie de ce premier album avec méfiance, et après sa sortie, le résultat commercial fut pour le moins très décevant et l'avis des fans souvent négatif. La même année, le 1er album de Soulfly , nouveau groupe de Max Cavalera, se vendra bien mieux qu’ « Against ».

Dans cette chronique, on va essayer de s'attacher à l'aspect purement musical du groupe, en mettant à la corbeille des remarques de groupies pro Max Cavalera qui sont nées après la sortie de cet album et qui perdurent même aujourd’hui….

Alors commençons par regarder de plus près l'artwork. On peut voir sur cette pochettes deux masques japonais se faisant face, séparés par un symbole, peut-être un shuriken, tout ça sur un fond de couleur orange .
Tiens étrange… Je ne sais pas pourquoi, mais le concept de placer un masque représentatif d'une culture m'est relativement familier... Ah, maintenant ça me revient, la pochette de Roots... Une volonté de coller à l'image du précédent album? Hum... Des éléments folkloriques ou du moins inattendus sont présents dans cet album. Blup Blup Blup, ne retrouvait-on pas déjà dans "Roots" des éléments folkloriques brésiliens, à travers notamment des percussions avec monsieur Carlinhos Brown, un grand nom de la scène musicale brésilienne?

Le premier morceau comprenant un élément "surprenant " arrive assez tardivement sur l'album, en effet la 11me piste du Cd, « Unconscious » comporte un passage joué au sitar par Andreas. La piste suivante, « Kamaitachi », est divisée en trois partie: une intro rythmique très réussie, suivie d'une partie "metallique" classique et tout une autre partie du morceau assez étrange, où l'instrument jouant la mélodie est une flûte japonaise... l'alchimie entre ces éléments fonctionne et donne un morceau étrange mais réussi et intéressant.

Enfin, "l'outro" du Cd, T3rcermillennium, est la seule piste entièrement acoustique de l'album, avec notamment la présence d'un violoncelle qui renforce l'esprit "asiatique" en utilisant des techniques musicales spécifiques de cette région.
Les autres chansons sont pour moi en tout cas, d'une qualité tout à fait correcte et sur certains points, dans la lignée de ce que faisait le groupe avant le départ de Max Cavalera. Des riffs efficaces, incisifs et violents, très peu de solos de guitare, et une batterie "tribale "assurée par un Igor Cavalera en forme.
Mentions spéciales pour « Old Earth », « Choke » et « Hatred Aside » avec dans cette dernière l'intervention de Jason Newsted, vétéran du thrash métal qui a officié dans de (très) grands groupes tels que Flostsam and Jetsam, Voïvod, ou bien encore Metallica.

Alors, L'argument principal que donnèrent les fans pour justifier le fait de bouder l'album fut... La voix du nouveau-venu: Derrick Green. Certes cette voix peut surprendre, et je peux comprendre qu'on puisse être un fan de la période Cavalera au chant, mais avec un brin de bonne foi, on peut dire que la voix de Green se marie assez bien avec l'ensemble musical.

Pour conclure, on peut dire que la période après la sortie de cet album fut une période difficile pour Sepultura. Une sorte de traversée du désert suivie d'une lente reconquête de ses fans, souvent dans la douleur. Le groupe aura donc toujours à l'esprit de propager sa musique, même dans des endroits où le metal n'est pas très développé, comme la Nouvelle Zélande, la Réunion ou bien encore l'Indonésie. Aujourd'hui , 15 ans et 5 albums plus tard, après le départ du second Cavalera du groupe, Sepultura est toujours présent sur la scène et Derreck Green a su conforter sa place de successeur de Max Cavalera auprès de nouveau fans et auprès de certains fans de la première heure.


22 Commentaires

13 J'aime

Partager

Cucrapok - 22 Juin 2013: Oui j'avais remarqué.
speedmachine - 11 Septembre 2013: Vraiment très bonne cette chronique! Bravo.
Hellectroma666 - 29 Novembre 2014: Enfin un avis objectif sur ce cd ,merci.
dissident0 - 28 Décembre 2016: Avec du retard mais ta chronique est absolument objective ! Kisser fait évoluer le groupe en toute logique et cohérence.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Septiis

18 Fevrier 2005
Comme tous les fans de Sepultura, j’appréhendais la sortie de ce nouvel album des brésiliens, le premier sans Max Cavalera parti former Soulfly suite à une sombre histoire l’opposant au reste du groupe n’a fallu que deux petites années à Sepultura pour trouver un nouveau chanteur, composer un nouvel album et l’enregistrer…Une chose est sûr, le groupe n’a pas dû chômer pendant cette période !!!

Quel regret j’ai eu de voir que mes craintes étaient justifiées... Bon d’accord, il est vrai que dans ces conditions, donner un successeur aux monuments du métal qu’étaient « Chaos AD » et « Roots » n’a pas du être une chose aisée... mais de là à sortir cet album... étrange.
Je veux bien mettre les choses au clair, je n’ai rien contre Derrick Green (le remplaçant de Max Cavalera), il a fait ce qu’il a pu pour tenter de faire oublier l’irremplaçable et il s’en tire plutôt bien. Certes sa voix est moins rauque et puissante que celle de Max mais elle colle assez bien à la musique du groupe... Mais c’est surtout au niveau des chansons et du son que le bât blesse... A part peut-être la chanson « Choke », on ne distingue pas réellement de bons morceaux (mis à part peut-être « T3rcermillenium » et « F.O.E » mais qui ne sont pas vraiment des chansons de métal...), tout semble plat et sans réel intérêt comme le montrent « Floaters in mud » ou « Against ».

Le son, quant à lui, est assez mauvais, ou en tout cas pas digne de Sepultura... Où est passé le son destructeur de « Chaos AD » ou celui puissant de « Roots » ? Cet opus ne dégage pas une seule once de puissance. Plutôt inquiétant pour l’un des groupes qui montraient l'exemple dans ce domaine !!

Bref sans être vraiment mauvais, « Against » décoit... mais pouvait-il en être autrement ? On a plus qu’à espérer que le prochain album rattrapera ce faux pas...

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
deathwolf - 08 Juillet 2008: je suis pas d'accord avec toi root n'est pas de la nature de sepultura c'est de la merde je préféré quand même against de root mais mon album prefere qui a eu le plus grand sucé de sepultura est
Arise
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Bourrin

13 Fevrier 2009
"Roots, Roots, Roots" !!! Les néo-fans (enfin pour l'époque !) n'ont que ce mot à la bouche, à croire qu'il font un blocage sur "Roots", alors qu'il est très moyen et fait pâle figure face à un bon "Arise" par exemple. Donc sous les pleurs des fans, Max est parti...et c'est tant mieux !! Je m'explique : pour ma part "Roots" marquait un fort déclin de la part de Sepultura : ils avaient clairement besoin de changer d'air. Il suffit d'écouter : comparez la voix de Max sur "Chaos AD" puis celle qu'il a sur "Roots". Vous ne percevez pas une dégradation ?? De plus, je suis persuadé que si Max était resté, ils nous auraient sorti un "Roots II", c'est évident. Ou ils auraient peut-être même fait bien pire : il suffit d'écouter Soulfly (nouveau groupe de Max) pour le comprendre : vous imaginez Sepultura nous pondre un album de neo ??? beurk !

Et c'est ainsi qu'en '98, après avoir recruté un nouveau vocaliste, Sepultura nous sort son "Against". Examinons cela : l'album démarre donc avec le titre "Against" (ou plutôt l'intro, vu la durée), personne (je dis bien personne) ne peut nier le fait que c'est ultra accrocheur (ça donne envie de crier Against !!!). Point de vue voix : nickel ! Ça correspond tout à fait avec la zic !!! Par contre, la suite de l'album paraît vraiment fade aux premières écoutes (c'est sans doute pour ça qu'il est si peut apprécié, eh oui que voulez-vous !! je ne le penserais jamais trop : avant de juger un album, il est nécessaire de l'avoir bien digéré). Mais ce "problème" est vite réglé au bout de quelques écoutes : du bon je vous dis !!!!! DU BON !!! Encore un album trop sous-estimé. Les ambiances brésiliennes répondent toujours à l'appel, et Igor, jeune frère de Max, nous épate toujours avec ses percussions. Donc au final, je trouve "Against" un cran bien au dessus de "Roots".
A noter que l'album se finit en toute beauté !! De plus, pour la simple anecdote, une tribu japonaise est présente sur "Kamaitachi".
A vrai dire, je pense que "Against" est l'un de mes préférés du groupe !

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Lamikawet - 19 Mars 2011: Très bonne critique.
En effet, si Against ne tient pas la comparaison avec Beneath ou Chaos, il n'en demeure pas moins un bon album et supérieur à Roots.
J'irais même plus loin en disant que Sepultura avec Derrick se montre plus inspiré que Max avec Soulfly (à part Nation et Roorback que je trouvent un poil en-dessous; je sauverais de Soulfly le premier et Dark Ages).
krakoukass56 - 20 Juillet 2011: Ben je suis carrément d'accord !

Against s'est fait deféquer dessus alors qu'il meritait laaargement mieux.

Nation et Roorback, y'a 3-4 chansons de bien mais c'est tres moyen sinon.

J'ai vraiment aimé A-Lex par contre, très bonne surprise avec un très bon batteur.

Et pour Soulfly essayez Prophecy, c'est très varié avec une prod bien musclée typée hardcore oldschool.
 
davidov - 15 Mars 2014: c'est vrai que roots j'en peux plus de cet album: trop de sons tribaux ! heureusement que cavalera est parti finalement... belle chronique, je pense pareil
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire