Altered Genesis

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Blood Red Throne
Nom de l'album Altered Genesis
Type Album
Date de parution 21 Fevrier 2005
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album138

Tracklist

1. Death to Birth 02:40
2. Incarnadine Mangler 03:43
3. Tortured Soul Appearance 04:52
4. Eye-Licker 04:01
5. Mephitication 04:37
6. Arterial Lust 04:55
7. Flesh to Destroy 03:46
8. Ripsaw Resentment 04:24
9. Altered Genesis 05:41
10. Smite 03:51
11. State of Darkness 03:50
12. Deliberate Carnage 03:42
Total playing time 50:02

Chronique @ Fabien

26 Mars 2007
Fort de deux albums convaincants, au death brutal agrémenté de teintes old school caractéristiques, Blood Red Throne décroche un deal avec la célèbre écurie Earache Records, qui semble de nouveau en phase avec la scène deathmetal actuelle. Bénéficiant dès lors de moyens conséquents, le quatuor norvégien emmené par Tchort rentre en studios dès l'automne 2004, débouchant sur la sortie d’Altered Genesis en février de l'année suivante, accompagné d’un artwork agressif et réussi de Lukasz Jaszak.

Depuis Affiliated with the Suffering, le deathmetal de Blood Red Throne s’est encore bonifié. Altered Genesis développe en effet cette base toujours brutale et efficace, sur une dominante middle tempo à la saveur des années 90, mais délivre des morceaux toujours plus assassins, à la marque immédiatement identifiable. Sur des rythmes de Bert A.Moen secs et percutants, Dod et Tchort assènent des riffs de pure tuerie, apportant moult rebondissements, comme l’accélération mortelle de Tortured Soul Appearance, le final tout en lourdeur d'Eye-Licker, le palm muting serré d'Arterial Lust, les parties leads entrainantes et le magnifique solo de Ripsaw Resentment, tous reliés par ces rafales de riffs si fracassants.

Mr Hustler éructe quant à lui ses vocaux au guttural terrifiant, renforçant brillamment la brutalité et la singularité de l’opus. En ajoutant de surcroît une production profonde et rugueuse, ainsi que ces accents old school délicieux, Altered Genesis devient un vrai plaisir à l'écoute, chaque titre possédant l'élément qui le distingue, conférant toute la force et la personnalité de l'ensemble. Et enfin, que dire des partitions de basse admirables d'Erlend Caspersen, à la fois ronde, riches et percutantes, hissant l'as de la quatre cordes parmi les experts les plus recherchés.

Volontiers plus proche du deathmetal US que celui de la scène scandinave, Altered Genesis lâche un death puissant et racé, s’inscrivant parmi les meilleures réalisations du style de ces dernières années, et plaçant désormais Blood Red Throne parmi les formations incontournables du genre. Au sein d’une scène deathmetal pourtant explorée en long, en large et en travers, les norvégiens réussissent en effet le pari de balancer un death traditionnel, tout en y insufflant un punch considérable et en apportant une marque de fabrique vraiment unique.

Fabien.

6 Commentaires

16 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Fabien - 27 Fevrier 2011: Ah oui exact, je pensais effectivement à la guitare lead irrésistible qui se pointe aux environs des deux minutes de Ripsaw Resentment, suivie d'un riffing serré et d'un solo fichtrement bien senti. Le genre de passage qui éclaire si bien un morceau. Purée, quel album !

Fabien.
Rammstein_fan - 15 Mai 2011: Bien d'accord ! En live, ils sont comment ?
Headbanger - 20 Juillet 2011: Même si la formation a beaucoup changé depuis 2005, ils restent impressionnants. Je les ai vus récemment au Neurotic et ils sont énormes, une machine de guerre.



Dire que j'ai entendu certaines personnes prétendre que ce groupe est une formation de deathcore fait pour les ados... Lamentable.
ludess79 - 07 Juillet 2014: Après quelques écoutes je trouve qu'il y a un peu de vomitory période redemption et révélation nausea notamment dans le growl suis je le seul ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

22 Janvier 2005
Blood Red Throne, un des seuls et pas assez nombreux groupes de Death metal norvégien formé par l’emblématique Tchort ( green carnation, Carpathian forest ) à la guitare, Erlend C à la basse, Mr Hustler au chant, Død à la guitare et Bernt A moen à la batterie, sort en 2005 après un très bon Affiliated with the Suffering ce Altered Genesis, pur monument de Death metal mêlant old school et death américain bourrin. En bref, leur Death metal est rapide, malsain à l’instar de Deicide et particulièrement puissant.
Signé sur le label Earache Records et enregistré au BUB studio, Altered Genesis bénéficie une production ultra puissante, claire et sans bavure. Du très bon travail.
Musicalement, les riffs de guitares sont très puissant, techniques et sombres avec un côté malsain et disons dépressif assez prononcé. Les gros grooves bien brutaux et entraînant sont les atouts majeurs de la musique car ce sont eux qui font qu’un morceau suscite l’intérêt de l’auditeur. De vrai missiles qui explosent juste la où il faut. La batterie est la plupart du temps rapide en mid tempo énergique ou en blats beats furieux. C’est du Death metal quoi. Les parties lourdes ou plutôt entraînantes lors des grooves en mid tempos lents sont toujours et encore de la partie. Le chant est un mélange entre old school et guttural. Rien à dire de plus. Bref, leur Death metal est un vrai coup de fouet pour la scène norvégienne bien pale en ce moment.
Bref, c’est un bon album de Blood Red Throne qui reste et restera le leader de la pauvre scène Death metal norvégienne.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Stench

05 Fevrier 2005
Ah!!! Enfin! Les deux premiers disques du groupe m’avaient vraiment agréablement surpris en se posant comme de petites références du death métal classique, et j’attendais donc beaucoup ce nouveau Blood Red Throne en me demandant s’ils pourraient réitérer l’exploit ; la réponse est oui, sans problème ! Toujours dirigé par Tchort (ex Emperor ; actuellement dans Carpathian Forest et Green carnation), le combo continue son chemin tranquillement sans se prendre la tête. La recette reste la même, et la sauce prend encore une fois à merveille. Le système est simple : balancer un death métal ultra classique, répondant à toutes les attentes du death metalleux de base, le jouer à la perfection, proposer un son énorme, et le tour est joué. Alors bien sûr il n’y a aucun élément qui fera bouger ce style musical d’un centimètre, on nage en terrain archi connu et balisé à mort, mais reste que les disques de pur death métal bien old school sont suffisamment rares pour qu’une telle sortie me fasse bander. Blasts intenses placés intelligemment, parties lentes et groovy, double grosse caisse à fond, riffs basiques, chant très grave, tout y est, le compte est bon, on ne risque pas de se perdre en cours d’écoute... Ce cd s’adresse donc principalement à ceux qui cherchent un death métal classique, mais super bien ficelé, pondu par un groupe talentueux et qui s’impose comme un des leaders de cette scène. Les autres, les râleurs qui voudraient que chaque album soit original et innovant, resteront sur leur faim… Tant pis pour ces anorexiques du métal simple et efficace, moi je me gave les feuilles de chou avec ce Blood Red Throne.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire