Come Death

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Blood Red Throne
Nom de l'album Come Death
Type Album
Date de parution 27 Août 2007
Produit par Endre Kirkesola
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album120

Tracklist

1. Slaying the Lamb 05:07
2. Deranged Assassin 06:05
3. Rebirth in Blood 04:52
4. Guttural Screams 04:16
5. Taste of God 04:11
6. No New Beginning 05:15
7. Come Death 04:31
8. Disincarnated (Gorguts Cover) 04:22
9. Another Kill 03:53
Total playing time 42:32

Chronique @ tonio

09 Août 2007
Blood Red Throne m’a littéralement, pardonnez-moi l’expression, troué le cul avec son dernier album, « Altered Genesis », sorti en 2005. Un death métal de grande qualité, aussi violent que recherché et à la personnalité très affirmée. Tchort, son leader, officie dans les formations très différentes que sont Carpathian Forest et Green Carnation, des groupes de grande qualité…

J’imagine tout de suite que ce nouvel album va diviser les fans, car Blood Red Throne a, si l’on peut dire, mis de l’eau dans son vin. Les morceaux proposés sur ce nouvel album renferment davantage de parties mid-tempos, et même si les blasts sont toujours de mise, les influences thrash du groupe sont d’avantage mises en valeur. Néanmoins, et c’est ce qui fait toute la force de cet album, les compos ne perdent absolument rien en puissance et se montrent même au final encore plus percutantes. Si comme moi, vous êtes principalement restés scotchés sur les quelques riffs saccadés et écrasants de leur précédente réalisation, n’hésitez pas et foncez sur « Come Death », car ce nouvel envoi en est truffé…

Amoureux du death métal, imaginez un peu un groupe qui assemble les guitares carnassières de Vader, le côté lourd et sombre de Immolation et la brutalité bestiale des premières œuvres de Deicide, vous voyez la bête ? Cette entité se nomme Blood Red Throne, et l’animal ne se limite pas à un étalage de technique ni ne se contente de lorgner du côté des gloires du passé. Son univers est unique, à la fois profondément malsain et à la fois headbanguesque (je l’ai bien écrit ?) au possible, si bien que vous avez autant envie de découper votre sœur, votre mère ou votre femme que de pogoter comme un possédé. Chaque compos possède sa personnalité et est très vite assimilable, dès la 2ème écoute en gros, chose assez rare dans le death actuel. C’est dû en grande partie au fait que les musiciens ne nous noient pas sous un tsunami de riffs et composent les titres de façon à ce qu’ils sonnent de la façon la plus efficace possible, et ça marche à 300 % ! Néanmoins, les rythmes sont très variés sur chaque morceau, alternant entre blasts, mid-tempo et riffs plus pesants lors desquels la basse tricote de la plus belle des manières (l'intro de "Deranged Assassin"…), le tout sans aucune lourdeur ni aucun cliché pesant. Ajoutez à cela quelques intermèdes mélodiques ("Slaying The Lamb") parfois limite black métal ("Guttural Screams") et absolument aucun titre n’est à jeter !

Un classique ? Oui, je crois que pour moi ce disque est véritablement un album de death à classer aux côtés des grands classiques du genre, un album qui m’emballe comme aucun disque ne l’a fait depuis bien longtemps. Ce disque me prend les tripes à pleine main grâce à son mélange de violence viscérale, de rythmes hyper entraînants et de riffs thrash saccadés à la Entombed / Dismember. Un véritable pont entre le death du passé et celui qui se pratique actuellement, le tout avec un touché qui fait que Blood Red Throne se donne immédiatement, et encore plus avec cet album, une incroyable personnalité. Et comme si ce n’était pas encore assez bon, le groupe m’a fait verser une larme de bonheur en reprenant en 8ème position l’énorme "Disincarnated" de Gorguts. Ah les vaches, je vous jure qu’ils m’ont presque fait chialer sur ce coup-là… La reprise est énorme et s’incorpore incroyablement bien aux compos du groupe.

Je m’attendais de leur part à un très bon disque, mais pas à une telle merveille. Sûr que l’on parlera encore de ce disque dans les années qui viennent car il assemble avec un parfait équilibre ce qui se fait de mieux en death métal. Rien de moins pour moi que l’une des meilleures sorties des ces dernières années, je n’ai pas fini de me le repasser. Merci Blood Red Throne, merci…

6 Commentaires

13 J'aime

Partager

montsegur - 09 Août 2007: bravo pour le "headbanguesque"!
...et l'absence de fautes.:)
maintenant tu nous la mets en vers!lololol
va falloir jeter une oreille sur ce truc...
tonio - 09 Août 2007: Tu peux même jeter les 2 sans problème ! Je le répète, album indpispensable, à condition d'apprécier le death brutal bien sûr...
Fabien - 07 Septembre 2007: Sans être aussi dithyrambique qu’Antoine, je considère Come Death comme un album réussi dans la discographie de Blood Red Throne. Même si les morceaux me paraissent au premier abord moins accrocheurs que ceux du culte Altered Genesis, ils demeurent en effet de bonne facture, à l’image du redoutable Slaying The Lamb.

Et puis, Erlend Caspersen, quel bassiste ! L’un des meilleurs du circuit, avec son jeu fouillé et sa technique incroyable à la Alex Webster.

Bon, reste la voix parfois black de Vald. Là, je ne suis par contre pas trop fan, préférant les growls bien bourrins dans ce genre de trip !

Enfin, la reprise Disincarnated de Gorguts n’est pas surprenante, puisque les albums préférés de Tchort sont les incontournables Deicide, Beneath The Remains et …Considered Dead. A titre personnel, hormis pour l’hommage, je ne vois pas trop le but de faire une reprise death metal d’un titre …déjà death metal. M’enfin !

Fabien.
montsegur - 08 Septembre 2007: je déplore comme d'hab l'absence de version digipack-chiadée ou vinyl, mais bon, c'est secondaire
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire