Age of Defiance

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Prong
Nom de l'album Age of Defiance
Type EP
Date de parution 29 Novembre 2019
Labels Steamhammer
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1.
 Age of Defiance
 
2.
 End of Sanity
 
3.
 Rude Awakening (Live)
 
4.
 Another Worldly Device (Live)
 
5.
 Cute Rate
 

Chronique @ JeanEdernDesecrator

01 Décembre 2019

Un bon casse dalles en attendant mieux

Prong, pionnier du Groove Metal, existe depuis plus de trente ans, a sorti treize albums, a splitté et ressuscité, avec à sa tête l'inoxydable guitariste chanteur Tommy Victor. Et Tommy Victor en a gros sur la patate, en se retournant vers ces galères d'argent trop cher, la difficulté à trouver des musiciens fiables, des albums sur lesquels il jette un regard critique et lucide. La lucidité, d'ailleurs, c'est ce qui a guidé la sortie de cet EP "Age Of Defiance", un disque qui porte bien son nom. "Zero Days", le dernier album en date de Prong, sorti en 2017, fruit d'un travail harassant, et enregistré au forceps, l'a laissé un peu désabusé de mettre tellement d'énergie, pour n'en retirer que peu de reconnaissance. Et puisque sur un album, la majorité des gens n'écoutent en boucle que les deux ou trois mêmes morceaux, pourquoi se casser le c.l à peaufiner une dizaine de titres ? Eh oui, les vinyles ne donnaient pas de stats d'écoute morceau par morceau, les temps ont bien changé.

Conséquence de toute cette défiance, il n'y aura donc que deux titres inédits sur cet EP, en attendant un hypothétique quatorzième album, prévu mais pas encore annoncé. Trois classiques en version live complètent le tableau, pour que le fan ne se retrouve pas avec la dalle une fois le hors d'oeuvre terminé.

Quand j'ai vu la pochette de la nouvelle sortie discographique de Prong, arborant un indigène peinturluré, j'ai cru que Prong avait viré sa cuti pour faire du Soulfly. Ca aurait pu se faire, vu la propension de Maxou à s'inviter à droite et à gauche pour refiler une chanson au premier désoeuvré qui croise son chemin, et soulflyiser tout ce qui bouge.


On envoie du lourd et du sous accordé avec le morceau "Age of Defiance", avec son riff moteur teubé qui sonne comme du Soulfly inspiré, justement, ou du Fear Factory époque "Demanufacture". Je conseille quelques séances de kiné après l'écoute de ce titre, qui donne une irrésistible headbanguite aigüe dès le premier couplet. Le reste du morceau ne fait pas heureusement dans la simplicité fainéante, il y a de la mélodie dissonante, des arrangements punchy. Ce morceau doit être joué en concert, c'est indispensable, et au passage tout le monde pourra se délier les poignets (pas toi, gros dégoûtant !).
"End Of Sanity", quand à lui, se situe dans la droite lignée de ce que faisait Prong sur "Beg To Differ", avec un accordage plus classique, et une batterie aux relents de hardcore, chevauchant sur des toms rageurs et accélérant la cadence avec entrain. C'est super efficace, et après deux titres comme ça, on aurait attendu qu'une chose, le reste du quatorzième album de Prong.

Pour patienter pendant les long mois qui nous séparent d'un nouvel opus, trois titres phares du groupe enregistrés en live, "Rude Awakening", "Another Worldly Device", et "Cut Rate". Les versions sont plutôt propres, on dirait presque du live en studio et le son semble avoir été travaillé pour ne pas trop jurer avec les deux inédits. Mention spéciale à "Cut Rate", panaché hardcore/indus, qui alterne le survitaminé et martial metal, et à "Another Worldly Device" qui tuent toujours autant, tous deux issus de l'album "Cleansing".

Si le coup de blues de Tommy Victor sur la situation de Prong peut inquiéter, cet EP aux allures de fan service témoigne de la volonté de Prong de faire un nouvel album sans se précipiter. Les deux excellents titres jetés en pâture aux Prongeux - dont je suis - sont rassurants, et font espérer que Prong mette les petits plats dans les grands et ose sortir un classique alors que personne ne l'attend plus.

0 Commentaire

9 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire