Zeitgeister

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Caliban
Nom de l'album Zeitgeister
Type Album
Date de parution 14 Mai 2021
Labels Century Media
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album12

Tracklist

1.
 Zeitgeister
 01:18
2.
 Trauma (ft. Matthi to Nasty, Originally “Arena of Concealment”)
 03:19
3.
 Herz (Originally “I Will Never Let You Down”)
 03:29
4.
 Ausbruch nach Innen (Originally “Tyranny of Small Misery”)
 05:01
5.
 Feuer, zieh’ mit Mir (Originally “Between the Worlds”)
 03:44
6.
 Nichts ist für Immer (Originally “All I Gave”)
 03:46
7.
 Intoleranz (Originally “Intolerance”)
 03:42
8.
 Mein Inferno (Originally “My Little Secret”)
 03:40
9.
 nICHts
 04:06

Durée totale : 32:05


Chronique @ Goneo

25 Septembre 2021

L'exercice auquel s'est livré Caliban est fait avec soin

Qu'est-ce-que c'est ? Zeitgeister veut dire "plus contemporain" ou "dans l'ère du temps", et c'est plutôt bien trouvé, car cette nouvelle galette est une compilation de morceaux revus et adaptés à la langue de Nietzsche ou Kant ou .... Bref.
Sur le papier cela ne me fait pas vraiment rêver. En effet, certains d'entre vous le saVent peut-être déjà, je ne suis pas fan du chant en allemand. Pour preuve, je n'arrive pas à écouter plus de deux morceaux de Rammstein. Mais voyons voir, je suis loin d'être fermé...

Penchons-nous sur cette setlist : intéressante ! il y a beaucoup de vieux morceaux, dont deux tirés de leur tout premier album, ici réécrits en allemand, dont "Trauma" ("Arena of Concealment"), titre d'ouverture de "A Small Boy and a Grey Heaven" ; on y retrouve cette intro monstrueuse qui pourrait déclencher une guerre. L'invité Matthi de Nasty y apporte de la fraîcheur, mêlé à une production très contemporaine, l'effet est réussi. Je suis, par ailleurs, très surpris d'y retrouver "Intolerance" (toujours tiré de ce premier album) qui, pour le coup, a pris un sacré coup de polish ! La puissance est décuplée, lui donnant une tout autre dimension.
On y retrouve, par ailleurs, "Tyranny of Small Misery" tiré de leur deuxième album, un excellent morceau. Malheureusement cette nouvelle version n'apporte pas de plus, le fait d'avoir modifié certains riffs lui fait même perdre du charme.

On s’aperçoit vite que l'ensemble des chansons a été sacrément retravaillé : "All I Gave", par exemple (tiré de "Say Hello to Tragedy", un titre mélodique et lourd), passe de 5min à 3, bien plus rythmées, ou "I Will Never Let You Down" (tiré de "The Awakening") qui, pour sa part, se voit changer de mélodie sur le refrain.

Au final, un bien plus gros chantier que l'idée que je m'en faisais! C'est le côté chant qui a été le plus touché afin que les mélodies sonnent correctement. Je ne pensais vraiment pas que ce Zeitgeister pouvait délivrer un quelconque intérêt, à part si, bien sûr, vous adorez le chant allemand ; ici même moi j'arrive à l'écouter d'une traite. Je dois néanmoins avouer qu'arrivé au titre inédit "nICHts", ma saturation est proche du rouge.

Très moderne dans l'approche, l'exercice auquel s'est livré Caliban est fait avec soin, passion et travail. Si vous aimez Caliban, je vous le conseille, surtout si vous n'avez jamais écouté leurs premières œuvres. Une occasion de découvrir le groupe, ou pour d'autres comme moi de patienter jusqu'à un véritable nouvel opus. Par contre, je doute que ce Zeitgeister ressorte souVent sur ma platine, il sera certainement plus un objet discographique.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire