Wolfheart

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Moonspell
Nom de l'album Wolfheart
Type Album
Date de parution 01 Avril 1995
Style MusicalDark Gothique
Membres possèdant cet album384

Tracklist

Re-Issue in 2007 by Century Media and Magic Arts Publishing as a Deluxe Edition with a bonus CD and a different cover.
1. Wolfshade (a Werewolf Masquerade)
2. Love Crimes
3. ...Of Dream and Drama (Midnight Ride)
4. Lua d'Inverno
5. Trebraruna
6. Vampiria
7. An Erotic Alchemy
8. Alma Mater
Bonustrack (Digipack Release)
9. Ataegina
MOONSPELL LIVE 1995 (DELUXE EDITION)
LIVE IN SAARBRUCKEN, GERMANY
1. Intro
2. Love Crimes
3. ...Of Dreams and Drama (Midnight Ride)
4. An Eroctic Alchemy
5. Lua d'Inverno
6. Trebaruna
LIVE IN PARIS, FRANCE
7. Wolfshade (a Werewolf Masquerade)
8. Vampiria
9. Alma Mater

Chronique @ MyLordAngus

17 Juillet 2008
Wolfheart! Mon premier album de Moonspell (et le seul pour l'instant, honte à moi!!). Pour moi, c'est bien plus qu'un simple album de gothique, je le ressens plus comme une invitation à un voyage sur les terres natales de nos Portugais de Moonspell. Une histoire personnelle que chacun peut se faire...

Voyez donc, cela commence par "Wolfshade" : par une lourde soirée nous voilà embarqués dans une sombre forêt du Moyen-Âge. Ce premier titre est tout de suite prenant, avec un passage acoustique superbe et un solo grandiloquent. "Loves Crimes" et "Of Dream And Drama" sont deux titres bien gothiques. La voix féminine du premier, l'intro noire à souhait du deuxième en font deux morceaux imparables. Mais la nuit s'intensifie, la lune se dévoile à travers les nuages, c'est "Lua D'Inverno", instrumental simple qui nous permet une pause. Le décor tombe, on arrive en plein dans une fête de village. Fernando nous chante alors en portugais "Trebaruna".

Mais cela ne dure qu'un temps, car déjà les ténèbres retombent, "Vampiria" arrive. C'est certainement l'un des plus beaux titres de Moonspell, tout en ambiance et montée en puissance terrible. La guitare finit par nous violenter au terme d'un long supplice, les cloches retentissent et un cri vient sceller la fin du morceau. "An Erotic Alchemy" est un titre rythmiquement plus vif, aux accents symphoniques avec un clavier très présent, et un break annonciateur du solo de Mantus absolument dantesque. Enfin, "Alma Mater" arrive et rase tout sur son passage. Le final est ahurissant, comme si notre aventure prenait fin de la manière la plus tragique qui soit. On se réveille finalement de ce mauvais cauchemar au village, avec Ataegina, et on rejoint le conteur Langsuyar au coin du feu, prêt à nous narrer une nouvelle fois ce voyage.

Cet album est d'autant plus prenant grâce aux instruments: basse parfaite, batterie qui use à fond de longs roulements sur ses fûts et de grosse caisse, claviers ambiancés et guitares à la disto pure et aux riffs très heavy. Les solos, jamais démonstratifs, cherchent plus la mélodie et s'allient à l'ambiance. Mais, plus que tout, c'est Fernando Ribeiro qui rend cet album unique. Le bougre possède un chant calme et récitatif qui se mue à sa volonté en hurlement inhumain. Les paroles sont plutôt recherchées et occupent une place non négligeable dans la qualité de ce disque. Ainsi, "An Erotic Alchemy" est basé sur un dialogue de tristement célèbre marquis De Sade. Quelques morceaux sont en portugais, comme "Trebaruna", "Ataegina" et le refrain d'"Alma Mater".

L'édition 2cd anniversaire est vraiment magnifique. Elle reprend la pochette originale dans une couleur bleue océan et reste splendide. Le livret est très soigné, bien dans le trip de l'album. On a aussi un cd bonus, un live qui reprend tous les titres de l'album sauf "Ataegina", mais la qualité sonore, plus proche d'un bootleg soigné que d'un live normal, empêche de profiter pleinement de l'ambiance du concert.

Bon, pas la peine de vous faire un dessin, cet album est particulier pour moi, et j'adore l'écouter lors de mes soirées. Un voyage gratuit, un dépaysement total ?? Pas pour tout le monde c'est sûr. Mais pour qui tombe sous le charme des Portugais, la magie risque bien de rendre ce disque merveilleux... 17/20 pour Wolfheart, subtil mélange de gothique, black folk et heavy.

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
BEERGRINDER - 18 Juillet 2008: Ataegina ne fait pas partie de l'album Wolfheart, c'est un titre bonus (folklorique et fort sympathique par ailleurs) rajouté sur la réédition de l'album.

Sinon c'est effectivement un bon album de Gothic qui ne se cantonne justement pas à ce style. Merci pour cette chro enjouée, juste un peu trop dithyrambique à mon goût.
 
MyLordAngus - 19 Juillet 2008: C'est vrai que j'ai été fort là... Mais je ressens l'album comme tel, chose assez rare tout de même. Après je conviens parfaitement qu'il ne touchera peut-être pas tout le monde, cependant ça vaut le coup de s'y plonger quand même :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Peter.K

06 Mai 2006
Wolfheart
Je dirais que Wolfheart est à Moonspell ce que Stormblast est à Dimmu Borgir !!
C'est-à-dire qu'on a non seulement le meilleur album de leur carrière mais aussi un album incontournable, indispensable, bref : génial et unique...
Alors, Moonspell a beaucoup changé depuis cet album. Lorsque l'on écoute des albums comme "Sin Pecado" ou même leur dernier "Memorial", on s'en rend vraiment compte…
Wolfheart est donc le premier vrai album de Moonspell, après quelques démos, un EP et un MCD. A cette époque leur musique sonnait assez black avec une voix claire sonnant assez Goth.
La voix du chanteur Fernando Ribeiro est assez originale et surtout très efficace, sonnant tantôt black, tantôt claire, en apportant un grand charme Lusitanien (ça se dit ?) à la musique.

Pour citer quelques titres...
La légendaire "Alma Mater", qui sent la haine dès le premier hurlement, un refrain chanté en portugais, des couplets magnifiquement hurlés, des riffs inoubliables !! Mon titre préféré de Moonspell. Il m’a suffit de l'écouter une seule fois pour qu'il ne quitte plus jamais mon esprit…
"Love Crime", longue chanson passant d'atmosphères magiques à violentes... Très belle voix d'une vocaliste qui accompagne Fernando, excellent passage au synthé en fin de la chanson… superbe, quoi.
"Vampiria", titre assez sombre qui montre encore le talent atmosphérique du groupe.
"Lua D'Inverno", morceau musical où l'on peut entendre une très belle flûte.
Bref je ne les cite pas tous, et pourtant aucun n'est à jeter, tous possèdent leurs atouts…

Au final, Wolfheart est un album d'espèce de "black/goth/atmo"... de bons instrumentistes, une voix unique, une atmosphère magique… le meilleur album du groupe (les autres sont également excellents, j'invite d'ailleurs tout le monde à les écouter), ruez-vous dessus, ils n'en sortiront jamais d'aussi bons..

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
Pylz - 18 Octobre 2007: Bonne chronique pour un album excellent. Quant à la voix de Fernando, je ne serai pas allé jusqu'à la qualifier d'unique (en voix claire on dirait Peter Steele avec l'accent latin :), mais c'est vrai qu'il assure 'bien comme y faut'.
derfel - 06 Juillet 2008: Excellent album en effet que ce Wolfheart.

Je le considère également comme leur meilleur album, mais de là à dire qu'ils "n'en sortiront jamais d'aussi bons", il y a un pas que je ne franchirai pas (du moins je l'espère). Night Eternal est dans les bacs et je ne laisse juste qu'une courte tête d'avance au magnifique Wolfheart.

Les portugais sont de retour...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

27 Mars 2004
Premier véritable album de Moonspell, après 2 démos et un mini cd, ce Wolfheart s’attache visiblement à créer des ambiances aussi diverses que réussies.
C’est tout simplement incroyable de voir le nombre de styles par lesquels on passe à travers cet album. Car, s’il commence dans un style purement gothique (dominant tout même sur le cd), avec un chanteur à la voix grave, profonde et sévère, ou écorchée, un peu style black, une chanteuse absolument divine, bien que peu présente, des synthés omniprésents et des rythmiques assez guerrières, un peu genre Tristania à leurs débuts, on arrive au quatrième titre à une compo entièrement instrumentale, très douce et bien plus calme que les précédents titres, suivie par un titre surprenant : Trebraruna semblant tout droit sorti d’Ecosse avec moult cornemuses et sonnant très festif. C’est tout juste si on n’enfile pas son kilt pour aller danser en ronde. Et on l’aurait peut-être fait si le groupe n’enchaînait pas avec Vampiria, un titre magnifique, sombre et glauque à vous en donner des frissons dans le dos !!!!
En on finit l’album avec Ataegina qui, lui, sort tout droit d’une époque médiévale, tout aussi festif que le titre écossais.
Donc un album d’une variété incroyable, vraiment surprenant, et d’un bout à l’autre d’une qualité irréprochable, avec un son impec et des musiciens excellents !!!

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Pylz - 18 Octobre 2007: Wolfheart est dans mon top 10, tout style confondu, ce disque est un vrai bijou de metal sombre et épique !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire