The Antidote

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Moonspell
Nom de l'album The Antidote
Type Album
Date de parution 29 Septembre 2003
Labels Century Media
Style MusicalDark Gothique
Membres possèdant cet album251

Tracklist

1. In and Above Men 04:11
2. From Lowering Skies 05:25
3. Everything Invaded 06:16
4. The Southern Deathstyle 04:07
5. Antidote 04:45
6. Capricorn at Her Feet 06:04
7. Lunar Still 06:55
8. A Walk on the Darkside 04:44
9. Crystal Gazing 04:52
10. As We Eternally Sleep on It 07:09
Total playing time 54:28

Chronique @ Peter.K

18 Mai 2006
L'avant-dernier album en date de nos amis Portugais ! Que peut-on dire de cet album ? Et bien que c'est un album de Moonspell, donc c'est un bon album !! C'est un automatisme maintenant !

C'est un album qui ne ressemble à aucun autre évidement. Nous sommes vraiment très, très loin de l'époque "Wolfheart" ! La chose que nous avons perdue est l'atmosphère, ça saute aux yeux. Il y en a toujours une, mais beaucoup moins présente. Les morceaux restent très variés, comme à leur habitude. Cela fait plaisir de réentendre de bonnes vieilles gueulantes comme dans "In And Above Man", le titre d'introduction, doté de bons riffs qui mettent les choses au point d'entrée.

Des passages assez calmes aussi, comme dans "Carpicorn At Her Feet" où l'on peut même ressentir un brin de mélancolie. Là, nous retrouvons l'aspect calme et tranquille de Moonspell avec de belles mélodies. Tout comme le morceau "Antidote", très calme, très travaillé, affublé d'une gratte sèche. La guitare électrique est très mélodique également et donne un bon aspect au morceau.

Certains morceaux n'ont rien de particulier, mais accrochent l'oreille, tout simplement. Je cite en exemple "A Walk On The Darkside", titre sans prétention où Fernando reste calme et fait tout de même apprécier son chant goth clair. Notons aussi la présence de bons titres tubesques comme le très bon "From Lowering Skies" : très calme pendant les couplets, très bon chant goth également, et bonnes gueulantes aux refrains ! Bien sûr, on ne peut pas passer à côté de la bombe "Everything Invaded", pour moi le meilleur titre de l'album : de bons riffs, une voix goth, de bonnes gueulantes, un solo superbe, bref, du "made in Moonspell" ! Un must !

Le seul défaut de cet album est que le clavier manque un peu. Il est là certes, mais pas autant que sur un "Wolfheart" ou un "Irreligious" sur lesquels il était vraiment majestueux. Ici, c'est la guitare qui règne, et elle le fait bien ; les riffs prennent bien aux tripes. On aurait apprécié quelques bonnes nappes au synthé comme avant. Dommage...

Chaque album de Moonspell est différent, et chacun mérite une oreille attentive, c'est également le cas pour celui ci ! Un bon cru !

0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ kumelia

14 Mars 2009
Aaah Moonspell! Le meilleur groupe de Metal portugais (le plus reconnu en tout cas)... Après avoir pondu de véritables chefs-d'oeuvre dans le genre avec Wolfheart, Irreligious ou encore Darkness and Hope, les revoici en cette année 2003 pour leur sixième album, le dénommé The Antidote. Il faut savoir que pour cet opus, les Portugais ont décidé de faire les choses en grand: l'album est une adaptation musicale d'une nouvelle écrite par l'écrivain portugais José Luis Peixoto. Une sorte de concept-album en gros. Sans plus attendre, découvrons ensemble cet antidote...


Comme sur Darkness and Hope, la pochette est très sombre. La tête de mort intensifie cette sensation, tout comme cette phrase mystérieuse figurant en première page: "The horror of beauty, the beauty of horror". Voici une philosophie qui correspond bien à l'univers du groupe! Au final, nous voici avec un artwork sobre et sombre, laissant présager le meilleur.

Poursuivons, cette fois-ci avec la musique. Comme vous le savez, Moonspell a l'habitude de sortir des albums très variés, n'hésitant pas une seule seconde à expérimenter. Et c'est une nouvelle fois le cas ici. Après l'orientation gothique développée sur le précédent opus, The Antidote propose une sorte d'alchimie entre la force paisible et la colère noire du groupe. Par exemple, "Everything Invaded", "From Lowering Skies" ou encore "Capricorn At Her Feet" prouvent à merveille cette alchimie.
Tout comme l'avait annoncé Darkness and Hope, les vocaux hurlés des débuts sont à l'honneur ici. En effet, Fernando, avec sa voix grave et inlassablement classe, livre ici une solide prestation, tout comme les autres musiciens d'ailleurs. Seul hic, les claviers sont bien moins présents que sur les premiers opus du groupe, ils ne font que quelques apparitions (judicieuses au demeurant), comme sur l'excellent et inquiétant "Lunar Still". Le reste de l'album est assez intéressant ("A Walk On The Darkside", "As We Eternally Sleep On It"), même si "Crystal Gazing" s'avère être le morceau le moins inspiré de ce The Antidote.


Vous l'aurez bien compris, ce n'est toujours pas avec cet album que Moonspell entamera un retour aux sources. Mais la qualité de chaque sortie, qu'elle soit expérimentale ou non, prend toujours le dessus. Il n'y a pas à dire, Moonspell est un groupe talentueux qui ose prendre des risques pour faire évoluer sa musique. Donc quand c'est si bon, pourquoi s'en priver? Moi en tout cas, je ne m'en prive pas!

17/20

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire