Wages of Sin

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Arch Enemy
Nom de l'album Wages of Sin
Type Album
Date de parution 02 Avril 2001
Produit par Fredrik Nordström
Enregistré à Studio Fredman
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album828

Tracklist

1.
 Enemy Within
 04:21
2.
 Burning Angel
 04:15
3.
 Heart of Darkness
 04:52
4.
 Ravenous
 04:03
5.
 Savage Messiah
 05:16
6.
 Dead Bury Their Dead
 03:53
7.
 Web of Lies
 03:54
8.
 The First Deadly Sin
 04:19
9.
 Behind the Smile
 03:29
10.
 Snow Bound
 01:33
11.
 Shadows and Dust
 04:28

Bonus
12.
 Lament of a Mortal Soul
 04:05

Durée totale : 48:28


Chronique @ Julien

04 Août 2006
Il y a des albums qui peuvent changer la vie d’un groupe. Dire que cet album a changé Arch Enemy est un doux euphémisme. En effet changement de chanteur pour un chanteuse, et changement de musique. Même si le premier changement est le plus notable ce disque s’inscrit dans le registre des « albums parfaits ». Rien à jeter, ce n’est que du bonheur du début jusqu’à la fin. Pour ne rien gâcher l’édition collector double CD est vraiment riche en rareté et pépites.

Alors que dire sur cet album mis à part le fait qu’il doit être le meilleur du groupe. Rarement un changement de chanteur n’aura fait autant de bien à un groupe. Même si je tiens a dire qu’Arch Enemy avec Johan Liiva avait déjà un place de chois dans ma discothèque, l’arrivée de la belle teutonne a totalement changé la donne. Son chant est, comme on peut s’en douté, très différent de celui de son prédécesseur masculin mais elle n’a pas à en rougir. Puissant et parfaitement équilibrer il convient parfaitement aux nouvelles compos. A aucun moment, le doute n’est permis, Angela Gossow est une grande chanteuse.
En ce qui concerne les compos c’est du gros lourd. Si les compos étaient puissante, elles sont devenues plus mélodiques, plus heavy avec Wages of Sin. En effet le coté très sombre s’est éclairci pour donner lieu a des titres avec de gros refrains beaucoup plus chantant qu’avant. « Heart Of Darkness » ou encore « Ravenous » en sont des exemples plus que parlants. A l’instar de groupe de heavy comme Iron Maiden, les refrains se chantent très facilement, se retiennent facilement et sont très accrocheurs. Un véritable bonheur en live. Outre le fait que la musique devienne plus mélodique, le son est plus light même si l’on reconnaît sans difficulté les guitares des frangins Amott. De la rythmique au solo ils tiennent parfaitement la route et s’en donne a cœur joie.
Mais ce n’est pas tout. Afin de créer une transition on retrouve une deuxième galette avec, cette fois-ci, Johan Liiva au chant. Excellente idée que de rappeler qu’Arch Enemy n’est pas né avec Angela et qu’il existait bien avant avec un frontman excellent. On retrouve donc des titres bonus (généralement des titres issus des CDs japonais) mais aussi des covers d’excellentes qualités. Notamment la reprise de « Aces High » qui est énorme. Fait amusant nous retrouvons « Diva Satanica », qui est un titre bonus souvent joué en live que ce soit avec Angela ou Johan…….

Une grosse tuerie qui mérite de figurer dans vos albums de références. J’adore ce n’est pas un secret. Le changement de chanteur est une excellente chose, l’engouement autour d’Arch Enemy le prouvant. Probablement l’album le plus accessible de l’air Gossow, ce disque est une tuerie (tient je l’ai pas déjà dis……….) !



4 Commentaires

20 J'aime

Partager
pytouf - 30 Septembre 2009: pour le moi c est le meilleurs de tous le son la voie tout y est il est sublime a souhait et en live je vous raconte pas ceux qui ont comme moi eu la chance de les voir peuvent le confirmer c est une véritable boucherie pur et dure^^
LeMoustre - 09 Mars 2016: Même si je ne renie pas la épiode Liiva, j'avoue n'avoir jamais réussi à "rentrer" dedans come il se doit. Ce Wages Of Sin, d'une simplicité aussi évidente que son efficacité, en revanche, a su, dès la première écoute, me convaincre que le nouvel Arch Enemy avait des choses à dire, et une place à prendre dans le créneau death mélodique. Doté de titres simples, accrocheurs et très percutants, il est varié, prenant, et on se surprend à en connaître les moindres recoins facilement. Du easy-listening metal, en fait. Les vocaux de Gossow, agressifs juste comme il faut, sont bien dans le ton. Pour ma part, le meilleur Arch Enemy, paru au bon moment, et avec les bonnes personnes. Pas grand chose à jeter, car tous les titres possèdent leur patte, et amènent un album réussi. Mention aussi au CD2, pas inutile pour un sou. 16/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire