Two-Faced

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Tankard
Nom de l'album Two-Faced
Type Album
Date de parution 1993
Produit par Johns Harris
Enregistré à Music Lab Berlin
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album93

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Sanctuary Records with 5 bonustracks
1. Death Penalty 05:03
2. R.T.V. 04:33
3. Betrayed 03:33
4. Nation Over Nation 04:11
5. Days of the Gun 05:32
6. Cities in Flames 04:17
7. Up from Zero 05:48
8. Two-Faced 04:59
9. Ich brauch' meinen Suff (reprise) 02:54
10. Cyberworld 04:51
11. Mainhattan 04:24
12. Jimmy B. Bad 02:47
Bonustracks (Re-Issue 2011 - Live)
13. Space Beer 04:57
14. Zombie Attack 03:28
15. Alcohol 02:10
16. Chemical Invasion 07:06
17. (Empty) Tankard 06:43
Total playing time 52:52

Chronique @ Arawn

11 Mai 2005
Avec ce septième album, Tankard perd encore une bonne dose d'agressivité en accentuant l'évolution entamée depuis The Meaning of Life et Stone Cold
Sober et en allant même jusqu'à faire la première chanson douce de leur carrière "Days of the Gun" qui est une ballade assez sombre.

Passé l'habituelle intro, ici la sentence d'un tribunal, tout semblait partir sur les bases d'un bon thrash speed relativement péchu classique du
groupe avec "Death Penalty" mais à part "Two Faced" ou "Nation over Nation", on ne retrouve pas vraiment de chansons avec un vrai côté agressif ou
violent tout du long sur le reste de l'album. Pourtant les passages speed restent largement présent comme dans "Cyberworld" ou "Betrayed" de même que les habituels soli, avec même un petit solo de basse sur "Cities in flames", mais ceux-ci sont presque toujours entouré de passages soit ralentis comme dans "Cities in flames" soit plus légers comme les nombreux refrains repris en choeur ou plus chanté qu'habituellement de la plupart des chansons comme "R.T.V" ou même "Betrayed". Il faut de plus avouer que les chansons plus péchus de l'album sont sans comparaisons avec le côté aggressif des
compositions des premiers albums, par contre, la linéarité de certains albums est ici complètement absentes.

"Mainhattan" est un bon exemple du style de l'album avec des couplets relativement péchus et speeds qui coupent radicalement avec les refrains plus funs et délirants mais également plus posé rythmiquement. On trouve également des chansons évoluant purement dans le côté fun à la Tankard comme "Up from Zero" ou "Jimmy B Bad" et qui s'avèrent assez efficace, de même que la reprise "Ich Brauch Meinen Suff" sans aucune concession pour un quelconque côté thrash sérieux.

Avec Two Faced, Tankard signe et persiste donc dans l'abandon du côté vraiment aggressif pour ne garder de l'aspect speed de leur thrash qu'un
côté très entrainant mixé avec des riffs plus bon enfant. Il en résulte un thrash très personnel qui pourra décontenancer les fans des premiers albums mais reste quand même assez efficace si l'on accepte de se fondre dans l'esprit de l'album. L'album est assez homogène et même si on ne trouve pas vraiment de chansons "magiques", il a le mérite de ne pas posséder non plus de chansons inintéressantes ou hyper classique. L'absence de chansons vraiment magique pourraient s'expliquer par le côté relativement posé des riffs plus fun qui s'avèrent en conséquences moins entrainant que ceux des albums précédents et qui restent en conséquence agréable mais ne marque pas l'esprit.

A conseiller donc au fans du groupe qui ont apprécié l'évolution du groupe vers Stone Cold Sober.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire