Disco Destroyer

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Tankard
Nom de l'album Disco Destroyer
Type Album
Date de parution 1998
Produit par Harris Johns
Enregistré à Spiderhouse Studio
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album92

Tracklist

Re-Issue in 2007 by AFM Records with 1 bonustrack
1. Serial Killer 02:34
2. http://www.Planet-Suicide.com 04:03
3. Hard Rock Dinosaur 04:15
4. Queen of Hearts 05:12
5. U-R-B 03:59
6. Mr. Superlover 03:53
7. Tankard Roach Motel 03:48
8. Another Perfect Day 03:20
9. Death by Whips 03:31
10. Away ! 03:54
11. Face of the Enemy 03:06
12. Splendid Boyz 03:01
13. Disco Destroyer 01:16
Bonustrack (Re-Issue 2007)
14. Fast Taker
Total playing time 45:53

Chronique @ Arawn

24 Mai 2005
3 ans après le sympathique mais relativement doux "The Tankard", revoilà le quatuor teuton dans une très grande forme avec Disco Destroyer. Gerre a pris du poids et Andy a rejoint Frank dans le gang des cheveux courts mais que l'on se rassure, leur force n'était apparemment pas dans leur cheveux tel Samson car c'est un album avec une pêche redoutable qu'ils nous proposent ici.

En effet, dès la première chanson "Serial Killer", on soupçonne le réveil du tigre et l'on ne se trompe pas comme le montre plus tard "Hard Rock Dinosaur" et "Queen of Hearth" qui sont loin de faire dans la pure dentelle. Avec Disco Destroyer, Tankard renoue avec le thrash speed à fond la caisse accompagnés de soli d'enfer et même avec une certaine agressivité avec le regain d'utilisation de la vraie voix thrash de Gerre.

Pour autant, Tankard n'a fait aucun compromis avec le côté fun et délirant du groupe mais réussit ici un mix parfait dont le meilleur exemple est "Tankard Roach Motel" entre les couplets en bon vieux thrash péchu des familles et le refrain qu'on a tous envient de reprendre en choeur en sautillant et en se tenant par un bras (l'autre étant rattaché à la main qui tient fermement la bière). Et des refrains comme ça, l'album en est plein avec les joyeux "U-R-B", "http://www/Planetwide-suicide.com" ou encore le plus péchu "Another Perfect Day".

Entre des chansons en pur délire comme "Mr Superlover" ou "Splendid Boyz" et les chansons plus péchues comme "Death by Whips" (qui provient en fait de leur première démo de 1984, Heavy Metal Vanguard)ou "Away", Tankard ne relâche pas une seule fois la pression sur cet album et aligne sans vergogne des riffs plus efficaces et entrainants les uns que les autres. Un must du groupe qui pourrait séduire même les fans de la première époque une fois le délire accepté.

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Bolverkrheathenlord - 26 Novembre 2012: Pas d'accord avec cette chronique. The Meaning of Life et Stone Cold Sober sont bien plus bourrin que celui ci, tu dis que ce skeud est un retours a un son plus brutal je trouve pas ça moi, c'est léger et plein de titre joyeux pas franchement "brutaux", du moins du point de vue que tu expose. Un bon album sinon.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Tankard


Autres albums populaires en Thrash Metal