Tulimyrsky

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Moonsorrow
Nom de l'album Tulimyrsky
Type EP
Date de parution 30 Avril 2008
Enregistré à JiVe Studio
Style MusicalBlack Viking
Membres possèdant cet album176

Tracklist

1. Tulimyrsky 29:45
2. For Whom the Bell Tolls (Metallica Cover) 07:44
3. Taistelu Pohjolasta (2008 Version) 08:11
4. Hvergelmir (2008 Version) 09:30
5. Back to North (Merciless Cover) 13:08
Total playing time 1:08:18

Chronique @ morgothduverdon

25 Avril 2008
N'ayant jamais été déçu par la musique de Moonsorrow, l'arrivée d'une nouvelle piéce de ces derniers est toujours un évènement majeur dans mon monde metallique. Mes attentes pour les précédents albums avaient été comblées, et ce malgré les surprises (j'étais habitué aux titres avoisinant les 10 minutes, alors quand je vis que V : Havitetty serait composé de deux titres avoisinant chacun la demi heure, un léger frisson d'angoisse parcourut mon corps. Mais il s'effaça vite fait lors de la première écoute). Moonsorrow ont réussi avec brio tous les exercices musicaux dans lesquels ils se sont aventurés jusqu'à présent : que ce soit le black symphonique épique (Metsä, Tämä Ikuinen Talvi), le pagan folk metal légèrement progressif (Suden Uni, Voimasta Ja Kunniasta, Kivenkantaja), bien progressif (Verisäkeet), ou carrément progressif (V : Havitetty). Aucunne deception n'a terni le blason de leur discographie. (De mon point de vue évidemment, mais je mets les choses au clair dès maintenant : c'est MA chronique, donc si j'ai envie de dire que je considére leur discographie comme parfaite, je le dis!! De même que si j'ai envie de vous parler de la recette des endives cuites à l'éttouffée (oui, qu'un seul "t", mais je m'en fous, encore une fois c'est MA chronique), je le fais! Mais je vais vous épargner ça... Retour à Moonsorrow donc.)

Et voilà que j'apprends qu'ils vont sortir un EP. Aïe, premier EP de leur carriére, EP rimant souvent avec petit album qui n'en est pas vraiment un, avoisinant au maximum la petite demi heure, parsemé de titres live plus ou moins pourris, de versions radio edit inutiles au possible, et malgré tout, présentant un ou deux nouveaux titres. Bref.... Un EP donc, composé d'un nouveau titre (Tulimyrsky, et ne me demandez pas ce que ça veut dire, je n'en sais foutrement rien, si un jour le sais, j'éditerai cette chronique), de deux reprises (From Whom the Bell Tolls de Metallica, titre issu du cultissîme Ride The Lightning; et Back To North du groupe de thrash death à consonances vikings (enfin, sur l'album concerné en tout cas) Merciless), ainsi que de deux titres remasterisés : l'excellent Taistelu Pohjolasta, issu de la demo Tämä Ikuinen Talvi, (Que j'ai d'ailleurs chroniqué), et Hvergelmir, issu de la première demo Metsä.

"Rien que pour le nouveau titre et les titres remasterisés, ça vaut le coup!" me disais-je. J'étais plus craintif quant aux reprises. Il s'agit en effet d'une première (sur disque au moins) pour Moonsorrow, sans compter que l'exercice est périlleux, la voie de la facilité et du bête copié collé étant souvent reine.

Mais bon, on y reviendra.

Parlons un peu de la pochettte. Le ton de couleurs me rappelle vaguement celle de Tämä Ikuinen Talvi. Elle est moyenne je trouve. ça part mal. Mais bon, c'est juste la pochette, on s'en branle donc.
Mais bon, je la sors, pour voir un peu de quoi elle est faite. Et là, surprise, c'est un dépliant, une jolie fresque, représentant un débarquement de Vikings (au moins 6 drakkars, ils ne font pas les choses à moitié les enfoirés!), sur une côte où une bataille terrible fait rage : on voit en arrière plan une forteresse en feu, ainsi qu'un village.
Bataille terrible, et inégale. Les vikings semblent sans pitié, brûlant tout, tuant tout, même un curé sans défense, levant sa main gauche en ultime et dérisoire geste de protection desespérée, tout en brandissant la croix de son autre main, face au guerrier se tenant devant lui, brandissant une hache à deux mains, et qui ne semble ni impressioné par la croix du curé, ni appitoyé par le geste de protection de ce dernier.
On peut voir aussi des paysans, des femmes, des enfants, poursuivis par les guerriers sans pitié.
Et donc, à droite de tout ça, la mer, d'où ils sont venus (qui ça ils? Ben, les vikings, con! Pas les paysans hein, trop pauvres pour s'acheter un bateau ceux là!). Avec la mer et les montagnes que l'on aperçois sur la pochette, qui prends donc tout son sens une fois dépliée.

Après cette heureuse surprise, je mets donc en route, et c'est parti pour Tulimyrsky. Une nappe de clavier bien étouffée, de la guitare acoustique, le bruit de l'eau (des vagues plus précisément), des mouettes... Je regarde la longueur du titre, mazette!!! 29 minutes 45!!! Ah ouai, aussi long qu'un titre de V : Havitetty. Ben dis donc! Ils ne se sont pas contenté d'un petit titre à la noix. Mais poursuivons l'écoute. Où en étais-je? Ah oui, les mouettes, le bruit de fond (pareil que celui qu'on peut entendre au début de V : Havitetty), la guitare accoustique... On a droit ensuite à une narration, en finnois, (donc je n'y comprends rien, et c'est fort dommage!!). Une belle mélodie au violon fait son apparition et vient se mêler à cette douce communion. Soudain, la guitare electrique arrive, et c'est parti (comme en 40? Non, vous n'y êtes pas), dans la veine de V : Havitetty. La voix de Vile Sorvali est encore agressive, comme sur les albums post-Kivenkantaja. Il semblerait que le temps du chant atypique des 3 premiers albums soit révolu.... Dommage, mais bon, c'est comme ça.
Le rythme est bien rapide, ça blaste (ce n'est pas du 1349, mais tout de même) comme dans les parties les plus rapides et furieuses de V : Havitetty ou Verisäkeet. C'est assez direct, carrément pas folklorique. On dirait plutôt du Enslaved, période Blodhemn (le titre I Lenker Til Ragnarok est assez représentatif je trouve). Quelques changements de rythme, quelques solos vite fait, mais globalement, ça reste du rapide pendant quelques minutes. Sauf qu' évidemment, tout comme sur V : Havitetty, ça progresse. Le mid tempo, bien dans la veine du groupe, fait son apparition, toujours avec ce son propre au groupe. Et puis la furie repart de plus belle, avec le "Tulimyrsky" scandé bien quelques fois.
Et tout à coup, c'est l'accalmie. Le narrateur revient, la guitare accoustique aussi. Mais l'ambiance à changée, on est plus au bord de la mer, mais en forêt. Et voilà qu' arrive la première mélodie folklorique : acoustique uniquement, bien festive. Quand la guitare revient, plus de furie guitaristique, mais plutôt du folk épique, un peu comme sur Jumalten Kaupunki (pour le principe, parce que niveau mélodique, pas grand chose à voir), mais encore plus folkorique.
Et ça progresse, et ça progresse.... Je ne me suis toujours pas emmerdé d'ailleurs.
La mélodie folk revient. Elle me rappelle d'ailleurs quelque chose. J'y reviendrai.
Vient ensuite une nouvelle accalmie. Guitare acoustique, dont la mélodie (la même qu'au tout début de la chanson, mais jouée sur un autre ton) couplée avec le souffle du vent me rappelle le début du film Gladiator, quand on voit Maximus pour la première fois, perdu dans ses pensées avant la bataille, à côté d'un rouge gorge. Et v'là encore de la narration. Décidemment, il faut que je mette au finnois.
Ensuite, la furie reprend, comme au début. La mélodie est la même d'ailleurs, mais jouée différemment. Elle est cette fois plus épique. Ce groupe est génial.... Vraiment...
Les choeurs sont là, la double pédale (Mais non BEERGRINDER et Mamafucker, je ne vous ai pas sonné!!) aussi.
Et encore une accalmie (décidémment!!), encore et toujours accompagnée de cette narration (Heureusement qu'elle n'ai pas niaiseuse comme celles des premiers Rhapsody (avant que Christopher Lee ne vienne narrer les aventures des migthy warriors d'Algalord)), elle même accompagnée d'une mélodie aux cordes et intruments folkloriques. La guitare revient, et voilà une partie chanté en choeur, qui me rapelle vaguement certains passages de Raunioilla (toujours dans le principe, pas dans la mélodie). Et la chanson se termine ainsi, par une conclusion quasiment de structure classique.

Que dire de ce titre, sinon qu'il est une preuve supplémentaire du génie de Moonsorrow? Il m'avait semblé un peu longuet à la premiére écoute. Mais il suffit d'une écoute attentive pour être scotché.
C'est quand même fort. Ils font du progressif, mais sacrément bien fait! Certains groupes nous noient dans un labyrinthe de mélodies, qui perdent l'auditeur le moins averti. D'autres jouent des mélodies qui n'ont rien à voir l'une de l'autre, qui se suivent sans queue ni tête.
Mais là, c'est l'équilibre parfait pour le genre (Pagan folk épique et progressif, waouuuu les étiquettes qui en jettent!). Certaines mélodies reviennent plusieurs fois dans la chanson, mais elles reviennent différemment. Et vu qu'entre leurs apparitions, bien des choses se passent, on est content de les retrouver. C'est un peu comme si on retrouvait un ami après des années, qui a fait sa vie de son côté, et que l'on a plaisir à revoir. Parfois, il n'a pas tellement changé, parfois si. Donc la mélodie est là, puis une autre prend le relai, les minutes passent, et la mélodie revient, jouée de façon différente.

Et c'est là que c'est fort : d'un côté, on est pas perdu dans des dédales de mélodies indigestes ou d'accès quasi-impossible, et d'un autre côté, même si on ne se coltine pas la même mélodie pendant 30 minutes, on trouve des similitudes, des évolutions, des retours, mais le tout de façon assez logique, pas sans queue ni tête...

Vous l'aurez compris, cette chanson est un coup de maitre supplémentaire. La BO parfaite pour la fresque de la pochette, pour cette bataille.

Passons maintenant au titre suivant : From Whom the Bell Tolls, reprise de Metallica. Je décide d'abord d'écouter l'originale. Je suppose que vous la connaissez, c'est un bon titre de thrash.

Alors version Moonsorrow, qu'est ce que ça donne? Et bien, on entend la cloche. Puis le riff, et c'est parti. La guitare rhytmique, la batterie, le tout joué version Moonsorrow. La mélodie, joué au clavier (alors que c'est à la guitare pour Metallica), une interlude avec de guitare accoustique, et c'est reparti de plus belle, avec un "yeaaaahhh" de Vile Sorvali, qui me donne presque autant de frissons que celui qu'il pousse à la fin de Kuin Ikuinen ou de Kylan Pässää. Nouveau riff,suivi de quelques riffs qui ne sont pas dans l'originale, et voilà le chant. Il est plus haut perché, moins agressif, plus humain que d'ordinaire. On se croirait revenu sur Suden Uni (pour le chant).

Et ça continue dans cette veine durant toute la chanson... Qui est d'ailleurs plus longue que l'originale, de 2 minutes environ.

Que dire au final?
Et bien, si on ne m'avait pas dit que c'était une reprise, je ne l'aurais probablement jamais su. Vraiment. Du Metallica version Moonsorrow, je n'ai pas d'autres qualificatifs. Et franchement, ça déchire.

Une fois le titre terminé, je savoure l'instant, et je me prépare psychologiquement au titre suivant : Taistelu Pohjolasta, le titre qui ouvrait Tämä Ikuinen Talvi de fort belle maniére : cette lente intro orchestrale, avec les arpèges de piano, une lente montée en puissance jusqu' à l'explosion, et la deferlante de guitares.

Et là, HORREUR!!!!! Les bandits!!! Les salauds!!!! Les enfoirés!!!!!! Au crime!!! À l'assassin!!!! Ils ont osé!!!! Ma première deception!!!! Je rêve, ce n'est pas possible!!!!! On commence direct par l'explosion et la furie guitaristique!!!!! Où est passée cette intro de 4 minutes et des poussiéres, qui donnait à ce morceau une bonne partie de son âme? Ils l'ont occultée, sacrilége!!! Ma première déception, amère... Qui est celle du fan chiant... Mais quand même, pour 68 minutes, ils avaient la place de la mettre!! Les salauds, sur ce coup là, je les hais!!........

Ma colére atténuée, mon désarroi passé, je daigne vous donner mon avis sur cette nouvelle version. Hormis un meilleur son (le son sur Tämä Ikuinen Talvi était déjà correct, même si, même si...) et l'odieuse absence de l'intro, il n'apporte rien de nouveau.

Vient ensuite un autre titre remasterisé : Hvergelmir. Et cette fois, pas de deception, tout est là, remasterisation fidèle à l'originale, il y a même l'outro (mais je rêve, pourquoi l'outro de celle là, et pas l'intro de Taistelu Pohjolasta??? Pourquoi??? C'est pô juste!!! Et voilà que je me mets à parler comme Titeuf maintenant, j'ai l'air fin tiens!).
Et gros avantage par rapport à l'originale, le son est bien meilleur. En effet, Metsä sonnait très cru, très demo. Une remasterisation judicieuse donc.

Et voilà qu'arrive enfin le dernier titre : Back To North, du groupe suédois de thrash death Merciless. Comme pour le titre de Metallica, je ne me serais jamais douté qu'il sagissait d'une reprise. On dirait du Moonsorrow. La voix est juste plus death que d'ordinaire, et la guitare sonne peut être un poil plus thrash. Le titre sonnait viking à la base, donc à ce niveau là, pas de changement. Un bon titre de plus.


Et voilà, c'est fini. Que dire donc de ce premier EP, à part qu'il est (presque) une totale réussite? Un nouveau titre qui est un nouveau coup de génie, deux reprises excellentes (je préfère celle de Metallica, mais c'est personnel), et deux très bon titres remasterisés, qui pourront donner un aperçu de ce que faisaient Moonsorrow à leurs débuts, les demos étant difficilement trouvables... Mais bon, avec le téléchargement, on arrive à tout.
Seul hic, cette absence d'intro sur Taistelu Pohjolasta. Et rien que pour ça, je met 17 au lieu de mettre 18.

Et puis, pour en revenir à la pochette, elle n'est pas si mal finalement.

Moonsorrow confirment. Et ils ne se reposent pas sur leurs lauriers (je parle pour le nouveau titre, ainsi que pour les arrangements des reprises). Bon signe? l'avenir nous le dira.

17/20 pour un EP
15/20 dans l'absolu.

26 Commentaires

32 J'aime

Partager

Steelhammer - 24 Fevrier 2009: Un grand EP, du grand Moonsorrow, j'aime tout les albums (Suden Uni ne m'a cependant pas trop inspiré). Je m'endors avec xD.
Tes chroniques sont bien fignolées ;-).
morgothduverdon - 24 Fevrier 2009: Merci:)
Steelhammer - 25 Fevrier 2009: Je t'en prie.
Niils - 10 Novembre 2012: vraiment bien fait, il sont vraiment fort pour nous faire des super opus *_*
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire