Tama Ikuinen Talvi

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Moonsorrow
Nom de l'album Tama Ikuinen Talvi
Type Demo
Date de parution 1999
Style MusicalBlack Viking
Membres possèdant cet album62

Tracklist

Re-Issue as a CD in by Sagitarius Productions.
1.
 Taistelu Pohjolasta
 12:12
2.
 Vihrealla Valtaistuimella
 08:47
3.
 Talvi
 08:41
4.
 Luopion Veri
 09:22
5.
 Kuun Suru
 03:53

Durée totale : 42:55

Acheter cet album

Moonsorrow


Chronique @ morgothduverdon

08 Mai 2007
Je suis un fan de Moonsorrow, groupe que j'ai découvert avec la réédition de leur 1er vrai album Suden Uni. La chanson "Ukkosenjumalan poika" m'avait fait un choc, aussi grand que la chanson "Agony is my name" de Rhapsody, qui m'avait fait découvrir le métal quelques années plus tôt...
Je m'étais plongé corps et âme dans leur univers, et depuis, j'ai tous leurs disques. Ce groupe est admirable : des compos de qualité, travaillées, grandiloquentes, épiques, folkloriques, paîennes...


Moonsorrow c'est tout ça.
Voimasta ja kuuniasta, Suden Uni, Kivenkantaja étaient très folk, épiques, mais pas sombres et agressifs. Verisäkeet, et plus récemment V : Hävitetty marquaient une évolution, et une plus grande maturité encore de la part du groupe (qui a désormais une place de choix réservée dans mon panthéon du métal, quoi qu'il arrive) : des compos plus longues, toujours aussi épiques, variées.... On ne s'ennuie pas une minute en écoutant Moonsorrow. Enfin, c'est mon avis.

Et voilà que j'ai dans mes mains la 2nde démo du groupe : Tämä Ikuinen Talvi, sortie après la demo Metsä, remixée et avec les parties vocales réenregistrées en 2001.
Et comme d'habitude, je mets le casque, et je me laisse emporter dans leur univers. Un groupe comme Moonsorrow ne peut pas me décevoir, même pas sur une démo... Et une légère angoisse m'envahit : est-ce que je vais apprécier ce disque?
L'écoute commence. J'entends des pas, dans de la neige (oui, nous sommes en Finlande, donc forcément... Cela m'aurait plus étonné venant d'Orphaned Land...), avec du vent ou une rivière qui coule... Bref, nous sommes dans la nature. Et voilà qu'une musique arrive ; orchestrale, mélancolique (avec des cordes, choirs aaaah (oui, je m'adresse encore un fois aux claviéristes) cuivres de type cor, pizzicato strings), qui monte en puissance, avec du piano, et une guitare électrique. Elle dure quand même 4 minutes 45... Et tout d'un coup, la batterie, qui était apparu une minute auparavant, très lente, fait un roulement, et voilà, c'est parti : un riff de guitare, avec un son plus agressif que celui auquel Moonsorrow nous a habitué par la suite. Nous allons avoir droit à 8 minutes de black symphonique, épique, varié, avec des interludes au clavier de toute beauté, tantôt épiques, tantôt mélancoliques, des envolée épiques avec des choeurs comme seul Moonsorrow a le secret. Le chant est agressif, mais on reconnait quand même Ville Sorvali. Sa voix est beaucoup moins black métal que dans la démo précédente...

C'était le 1er titre, Taistelu Pohjolasta.

Je suis enchanté après ce titre, la déception n'est pas là, bien au contraire.

L'écoute continue, avec Vihreällä Valtaistuimella, épique, avec un interlude à la guitare acoustique.

Arrive ensuite Talvi, un bon titre, dans la lignée des précédents, assez rentre-dedans quand même, mais très bon.

Puis arrive Luopion Veri, magnifique avec de nombreuses interludes, dont la première au rythme d'une valse (vous savez ; 1.2.3 ;1.2.3...). Elle est dans la lignée des chansons précédentes également.

Et enfin arrive l'outro; Kuun Suru. magnifique, avec un mélodie au clavier qui reste la même, en restant sur 2 tons. Elle dure 3 minutes 46, et pourtant on ne s'ennuie pas. Comment est-ce possible, puisque la mélodie est la même? Et bien, les orchestrations qui accompagnent cette mélodie montent en puissance, changent, des cordes, puis du piano, montée en puissance, puis calme à nouveau.... Magnifique.

Et en plus, Kuun suru signifie "the moon's sorrow". Je vous renvoie au nom du groupe.

Et voilà, c'est fini. Et je ne me dis pas "déjà?", car la démo dure quand même 42 minutes... Les compos sont longues (de 12 minutes 13 à 8 minutes 31, exception pour l'outro qui dure comme je l'ai déjà dit 3 minutes 46). Je ne me suis pas fais chier une seconde.
Du black symphonique épique, voilà comment on pourrait définir cette démo. Le son est correct, sans être exceptionnel, les guitares sont plus agressives, et la batterie ne sonne pas trop en retrait, même si elle n'est pas très puissante. Et il n'y a pas un seul instrument folklorique dans cette démo. Uniquement des orchestrations, épiques ou mélancoliques, voire les 2.

Je ne peux que vous la conseiller. Et si elle n'est pas facile à trouver, en revanche elle se télécharge relativement facilement (sur la mule par exemple).

Une grande demo pour un grand groupe.

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Baudelaire - 20 Septembre 2007: Merci Morgoth pour ta chronique . Moi aussi Moonsorrow est un groupe qui m'a totalement envoute , comment j'ai pu passe a cote durant ces annees !
morgothduverdon - 20 Septembre 2007:

Derien. :)

Morgart - 21 Juillet 2013: Sûrement la démo que j'ai le plus écoutée et que j'apprécie le plus.

C'est totalement envoutant et le côté crasseux du black metal est plus présent que par la suite notamment à cause de la production plus crue.

L'écouter est encore un plaisir, surtout que cela me replonge dans le passé.

Merci pour la chronique de cette grande démo pour un grand groupe.
Niils - 25 Août 2013: j'ai enfin trouve cet démo =) je les achete les yeux fermé *_*
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire