Total Death

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Darkthrone
Nom de l'album Total Death
Type Album
Date de parution 15 Janvier 1996
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album251

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Hell Slaughter Records
Re-Issue in 2006 by The End Records
Re-Issue in 2010 by Back On Black on vinyl
Re-Issue in 2011 by Peaceville Records with a bonus disc featuring commentary from Nocturno and Fenriz
1. Earth's Last Picture 05:12
2. Blackwinged 04:31
3. Gather for Attack on the Pearly Gates 04:53
4. Black Victory of Death 04:00
5. Majestic Desolate Eye 03:07
6. Blasphemer 04:01
7. Ravnajuv 04:20
8. The Serpents Harvest 05:43
Total playing time 35:47

Chronique @ Fabien

18 Octobre 2010
Au titre annoncé dès la parution de Panzerfaust sur son livret, Total Death, le sixième effort de Darkthrone, ne tarde pas à sortir dès le début d’année 1996 chez le label Moonfog de Satyr, après son enregistrement aux Ancient Spectre Ruins entre août et octobre 1995. Comme en témoignent les paysages lunaires différents entre les éditions LP et CD, Darkthrone rompt avec l’imagerie de ses précédentes réalisations, quittant ses sombres forêts pour un décor désertique, annonciateur d’une nouvelle ère succédant à sa période qu’il nommait lui-même « True Norvegian Black Metal » depuis l’inénarrable Transilvanian Hunger.

Darkthrone délaisse en effet quelque peu ses structures minimalistes et son côté cru, pour tendre vers un blackmetal plus rond et plus cossu. Le binôme articulé autour de Fenriz et Nocturno Culto prend d’ailleurs quelques allures deathmetal au passage, à l’image du riffing entêtant et tout en puissance du fabuleux titre d’ouverture Earth’s Last Picture ou encore du redoutable Blackwinged dégageant une brutalité auquel le groupe ne nous avait guère habitué jusqu’à lors. Les vociférations de Nocturno Culto gagnent parallèlement en profondeur gutturale, contribuant à la densité toute particulière de ce début d’album. Si Gather for Attack s’inscrit dans cette même lignée, l’entrainant Black Victory of Death renoue quant à lui avec ces two-beats binaires si renversants et si typiques de Darkthrone.

Passé ces quatre premiers titres, Total Death prend alors une autre tournure, en grande partie dû à sa production plus légère, scindant finalement l’oeuvre en deux parties assez distinctes. La caisse claire plus creuse de Fenriz et les guitares moins massives de Nocturno Culto font alors perdre les touches deathmetal que l’on remarquait au début. Cette différence se fait plus nettement ressentir dès l’arrivée du morceau Blasphemer, sonnant davantage comme un blackthrash tout droit sorti des eighties. Puis l’ambiance devient plus sombre et s’intensifie sur le superbe Ravnajuv et le plus lent The Serpent Harvest, tels deux hymnes dédiés à la période la plus noire de Darkthrone.

Sensiblement différent de ses prédécesseurs, Total Death créé ainsi la surprise de prime abord, montrant Darkthrone capable de gagner en puissance pure au détriment de son black sale, minimaliste et intégriste, qui avait fait basculer tant d’âmes du côté sombre. Souvent mal aimé par la frange la plus radicale de son public blackmetal, pêchant il est vrai par un certain manque d’homogénéité, ce sixième disque reste pourtant une oeuvre notable du duo norvégien, qui garde immuablement cette identité inébranlable reliant chacun de ses albums. Enfin, pour les plus poètes d'entre vous, sachez que les quatre morceaux composés par Fenriz comportent des paroles respectivement signées par Garm, Ihsahn, Satyr et Carl Michael Eide, rien que ça !

Fabien.

4 Commentaires

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Thorstein - 24 Octobre 2010: Merci pour cette chronique qui m'a apris quelques connaissances supplémentaires sur cet album , que je trouve d'aileurs très réussi !
Valhala - 20 Novembre 2012: Déchéance ? Comme Blasphemer ou ils rendent hommage à Aura Noir. Sur les nouveaux albums ils rendent hommage à leurs inspirations, le crust.
RyuuseiBlackbird - 19 Avril 2013: A la manière d'un certain Varg Vikernes, le duo de Darkthrone sort une perle annuellement...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kuroikarasu

25 Mai 2009
Cet album de Darkthrone est un peu le « vilain petit canard » de sa discographie. Attention, ça ne signifie pas qu’il est mauvais, bien au contraire, mais son succès « commercial » (si l’on peut dire) n’a pas été foudroyant. Il est simplement différent, dans son processus de création et dans sa production, qui tranchent singulièrement des précédents opus.
Du côté création donc, ce n’est pas Fenriz (l’habituel parolier) qui a écrit les textes mais son compère Nocturno Culto, secondé par des amis venant d’autres formations norvégiennes (Emperor, Satyricon...) et effectivement, quand on lit certaines paroles, on entrevoit aisément la griffe d’Ihsahn ou encore de Satyr. Le résultat est plutôt plaisant mais il est vrai que ça ne ressemble plus beaucoup à du Darkthrone !! La production, quand à elle, est on ne peut plus claire et propre (en comparaison avec les albums précédents bien « raw » et minimalistes, hein !!!, parce que ça reste tout de même crapoteux... on fait du true black ou on en fait pas !!). Alors évidemment, à la première écoute, il y a quelque chose qui dérange mais la qualité étant bien présente, on s’y habitue assez vite. Les riffs sombres et relativement rapides sont toujours là (avec une basse très en avant que l’on entend vraiment bien), une batterie mid-tempo, style norvégien et des vocaux glaciaux, qui eux ne changent pas !! On est donc loin ici de « Transilvanian Hunger » ou « Panzerfaust » ; cet album pose d’ailleurs les fondations du Darkthrone actuel. On aime ou on n’aime pas, mais personnellement, devant une telle qualité et une telle évolution, je m’incline et j’adhère à leur démarche car l’esprit du black haineux et déshumanisé est toujours présent, ce qui n’est plus le cas de nombreux groupes d’antan éblouis par les feux de la rampe et le fric.
« The serpent’s harvest » et « Ravnajuv » sont d’excellents morceaux à savourer.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Darkthrone


Autres albums populaires en Black Metal