The Time Keeper

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Loudblast
Nom de l'album The Time Keeper
Type Live
Date de parution 1995
Labels Wotre Music
WMD
Enregistré à LB Lab Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album133

Tracklist

1.
 Intro / Preludium
 01:10
2.
 Presumption
 03:44
3.
 Wisdom... Farther on
 04:23
4.
 Subject to Spirit
 05:09
5.
 Cross the Threshold
 05:54
6.
 Steering for Paradise
 04:59
7.
 Shaped Images of Disincarnate Spirits
 03:34
8.
 Fancies
 04:28
9.
 About Solitude
 01:22
10.
 Outlet for Conscience
 04:36
11.
 Fire and Ice
 03:50
12.
 No Tears to Share
 06:42
13.
 Sublime Dementia
 04:35
14.
 Wrapped in Roses
 03:29
15.
 This Dazzling Abyss
 04:41
16.
 Malignant Growth
 04:00
17.
 My Last Journey
 04:07

Durée totale : 01:10:43


Chronique @ krakoukass56

13 Novembre 2011

Un must pour les aficionados, et un excellent billet d'entrée pour qui veut découvrir le groupe...

Enregistré en Mars 1995, The Time Keeper est le premier live du combo lillois. 17 titres dont un inédit (This Dazzling Abyss, initialement disponible sur la compilation "Brutale Generation"), soit 70 minutes d'intensité Thrash/Death made in France. L'affaire est parfaitement rodée : un line-up stable, François Gabert / Bruno Objoie aux manettes, et Bolek Budzyn à l'artwork (une cover-painting au nom bien inspiré : "Le Gardien du Temps"). Le livret est quant à lui un patchwork de photos des membres, entre images live et clichés plus personnels.

Cette rondelle fait (évidemment) la part belle aux dernières livrées du groupe, les premiers efforts Licensed to Thrash et Sensorial Treatment sont totalement mis de côté pour cette fois. Une intro courte mais grandiloquente (Preludium de Laibach), et le quartet attaque d'entrée par les deux premiers titres de Sublime Dementia (au total sept morceaux de cet album seront proposés). Stéphane Buriez et ses acolytes n'en oublient pas pour autant les accentuations plus brutes de Disincarnate. En témoigne l'excellent Wrapped in Roses, diablement efficace, tout comme Shaped Images of Disincarnate Spirits (pour lequel Buriez avouera à la presse avoir refait les voix), raccourci pour l'occasion.

Loudblast privilégie en effet les moutures "simplifiées" pour le live : les versions de Subject to Spirit ou de Malignant Growth jouées ici sont celles présentes sur Cross the Threshold, la dernière sortie en date des nordistes. Un léger bémol toutefois pour No Tears to Share, parfaitement interprété, mais au finish un peu bâclé, dommage. Un morceau qui demeure néanmoins une des pépites de ce live. Tout comme l'inédit This Dazzling Abyss, positionné en fin de set. Moins aggressif, et annonciateur des futures orientations musicales des lillois.

Loudblast régale ainsi sa fan-base avec ce Time Keeper à l'éxécution sans faille, un live faisant quasi-office de best-of à ce stade de leur discographie. Un must pour les aficionados, mais également un excellent billet d'entrée pour qui veut découvrir le groupe sur sa période de début de 90's.
The Time Keeper sera par ailleurs la dernière offrande des Louds avant le prochain full-length Fragments en 1998.

16/20

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
Sanctuary - 15 Novembre 2011: bin justement, c'est avec ce live que j'ai découvert le groupe en 1995 et putain que c'était bon ( et ça l'est toujours!). Wisdoooom...Farther ooonnn! j'adore
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire