The Olden Domain

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Borknagar
Nom de l'album The Olden Domain
Type Album
Date de parution 18 Août 1997
Enregistré à Woodhouse Studios
Style MusicalBlack Folklorique
Membres possèdant cet album156

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Icarus Music.
1.
 The Eye of Oden
 03:01
2.
 The Winterway
 07:52
3.
 Om Hundrede Aar er Alting Glemt
 04:12
4.
 A Tale of Pagan Tongue
 06:13
5.
 To Mount and Rove
 04:56
6.
 Grimland Domain
 06:19
7.
 Ascension of Our Fathers
 03:54
8.
 The Dawn of the End
 05:06

Durée totale : 41:33


Chronique @ Fabien

16 Novembre 2007
Suite à ses débuts remarqués sur Malicious Records, Borknagar décroche rapidement un contrat avec la puissante écurie Century Media. Entouré du line up imposant du premier album (Garm, Grim & Ivar Bjørnson d’Arcturus, Gorgoroth & Enslaved), complété par le talentueux Kai K.Lie à la basse, son leader Øystein G.Brun rejoint alors les célèbres Woodhouse Studios de Dortmund pour les sessions de The Olden Domain, commercialisé en août 1997.

Aux influences Frost******* et Eld d’Enslaved, The Olden Domain marque l’orientation de Borknagar vers un son viking black plus progressif, opposant brillamment guitares & vocaux black à moult mélodies épiques & passages au chant clair. Sur le couple rythmique riche de Grim et Kai K.Lie, Øystein G.Brun délivre des riffs agressifs soutenant les vocaux black de Garm, puis passe à un jeu aérien, renforcé par le chant de Garm devenu clair et les claviers atmosphériques d’Ivar Bjørnson, dégageant une dimension épique somptueuse.

Ainsi, la vigueur des passages black de The Eye Of Oden ou The Winterway cèdent rapidement la place aux nombreux refrains et breaks faits de mélodies subtiles, intégrant des parties acoustiques ou des choeurs viking dans la plus grande harmonie. Bien que ses deux interludes ne contiennent pas la même intensité émotionnelle, The Olden Domain garde néanmoins cette grande force au fil de son avancée, se concluant alors par le magnifique The Dawn Of The End, l’un des titres les plus précieux de Borknagar, avec son final parmi les plus beaux et les plus prenants de la longue histoire du metal norvégien.

Album décisif sur la scène black progressive nordique, grâce à son avant garde et à ses accents épiques délicieux, The Olden Domain ne hisse pourtant pas Borknagar parmi les maîtres du post black norvégien, mais l’installe en revanche parmi ses incontournables outsiders. Malgré ses quelques imperfections, comme le chant de Garm parfois faux mais si sensible, The Olden Domain affirme ainsi une force et un caractère entiers, imposant toute sa richesse, sa profondeur et sa beauté.

Fabien.

4 Commentaires

10 J'aime

Partager
Fabien - 17 Mars 2009: Les trois premiers albums de Borknagar sont incontournables à mes yeux, essentiels dans le déroulement de l'histoire du post-black norvégien, sans pour autant et paradoxallement réussir à propulser le groupe parmi les leaders du style. Le titre The Dawn of the End d'Olden Domain est culte à en pleurer...

Fabien.
mayhem13 - 02 Mars 2017: J'écume toutes tes chro Fabien, car je sais combien tu es gage de qualité ici. Je viens de découvrir cette oeuvre, c'est majestueux.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Nagotar

27 Juin 2008
Groupe pour le moins à part qui n'a pas dû passer inaperçu après ses péripéties artistiques, Borknagar pratique depuis sa formation, en Norvège en 1995, un Black Metal ou Folklorique, ou Progressif, ou Viking, ou Symphonique, ou tout ça à la fois.

J'ai survolé en vitesse quelques albums passés et j'aie eu une petite liaison adultère avec leur "Origin", entièrement Folk et acoustique, sorti en 2006, mais mon cœur (c'est pour cela que je parle de liaison adultère et, cela dit en passant, éphémère), sera toujours dédié à The Olden Domain, à mon goût leur meilleur album, et de loin.
Sorti en 1997, il est leur second album (et accessoirement, leur seconde sortie, car ce groupe a la particularité de ne sortir que des albums, des "full-lengths"). Ils y délaissent quelques peu le côté Viking (malgré le titre...), pour se laisser bercer par leurs penchants clairement Symphoniques diablement inspirés. Ces ambiances, ces arrangements, ces breaks, ces claviers, quel culot ! Il en ressort une forte odeur de Prog' dans les structures rarement rentre-dedans pour rien, la voix claire tout à fait agréable, les mid-tempos et les atmosphères magiques.

Réduire cet album à du simple Black Metal Symphonique paraîtrait grossier, bien qu'à mon sens, le groupe y prend clairement racine. Je le conseille donc à ceux qui veulent s'ouvrir à de nouveaux horizons, aux amateurs de Black Metal mélodique, Folklorique, Epique (car il l'est aussi), ou simplement de belle et puissante musique.
Car, soyons clairs, cet album est une sacrée réussite.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire