The Archaic Course

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Borknagar
Nom de l'album The Archaic Course
Type Album
Date de parution 26 Octobre 1998
Labels Century Media
Enregistré à Woodhouse Studios
Style MusicalBlack Folklorique
Membres possèdant cet album150

Tracklist

1.
 Oceans Rise
 05:27
2.
 Universal
 05:35
3.
 Witching Hour
 04:26
4.
 The Black Token
 05:19
5.
 Nocturnal Vision
 04:35
6.
 Ad Noctum
 04:22
7.
 Winter Millenium
 05:44
8.
 Fields of Long Gone Presence
 02:18

Durée totale : 37:46


Chronique @ Fabien

16 Novembre 2007
Suite au superbe The Olden Domain, Oystein G.Brun et son groupe Borknagar retournent aux Woodhouse studios, opérant au préalable quelques remaniements de line up depuis le recrutement du chanteur Simen Haestnes (Vortex) à la place de Kristoffer Rygg (Garm), jusqu’au renfort de Jens F.Ryland à la seconde guitare. The Archaic Course, troisième effort des norvégiens, sort ainsi en octobre 1998 pour le compte de Century Media.

The Archaic Course confirme une orientation progressive et atmosphérique, s’écartant un peu plus des sentiers blackmetal Originels de la formation. En effet, Borknagar décide d’exploiter au mieux l’incroyable talent de son nouveau vocaliste, privilégiant cette fois le chant clair sur la quasi intégralité des compositions. Simen Haestnes apporte ainsi une dimension unique au metal épique de la formation, passant aisément de quelques vocaux black à des harmonies magnifiques, parfois même haut perchées.

L'album s’ouvre sur l’excellent Oceans Rise, qui débute sur un côté blackmetal au chant criard, avant de lâcher guitares acoustiques & aériennes, sur le chant rayonnant de Simen soutenu par des choeurs viking somptueux. Puis, à l’image du formidable Universal, Borknagar enchaîne sur des titres de grande beauté et de pleine intensité, restant globalement dans la même veine, à l’exception du morceau Ad Noctum plus décalé (le seul signé par Simen), juxtaposant un blackmetal entraînant à des claviers psychédéliques surprenants, mais s’intégrant bien à l’ensemble.

Mis en valeur par la production claire et puissante de Matthias Klinkmann, qui mixe parfaitement la basse de Kai K.Lie aux lignes complexes, The Archaic Course confirme ainsi le formidable potentiel de Borknagar. D’une qualité équivalente à son superbe prédécesseur The Olden Domain et tout aussi poignant, ce nouvel album davantage centré sur un chant clair démontre une nouvelle fois toute la force et l’Originalité de la formation d'Oystein G.Brun, et hisse Simen Haestnes parmi les plus belles voix de la scène metal du moment.

Fabien.

0 Commentaire

11 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire