Retro Active

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Def Leppard
Nom de l'album Retro Active
Type Album
Date de parution 05 Octobre 1993
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album207

Tracklist

DISC 1
1. Desert Song 05:19
2. Fractured Love 05:58
3. Action (Sweet Cover)03:41
4. Two Steps Behind (Acoustic Version) 04:16
5. She's Too Tough (Helix Cover) 03:41
6. Miss You in a Heartbeat (Acoustic Version) 04:04
7. Only After Dark (Mick Ronson Cover) 03:52
8. Ride into the Sun 03:12
9. From the Inside 04:13
10. Ring of Fire 04:42
11. I Wanna Be Your Hero 04:29
12. Miss You in a Heartbeat (Electric Version) 04:58
13. Two Steps Behind (Electric Version) 04:29
14. Miss You in a Heartbeat (Piano Version) 04:08
DISC 2 (Limited Edition)
1. Elected (Live Version) (Alice Cooper Cover) 04:29
2. Let's Get Rocked (Live Version) 05:48
3. Pour Some Sugar on Me (Live Version) 05:11
4. Tonight (Demo) 04:26
5. Now I'm Here (Live Version) (Queen Cover) 06:05
6. Photograph (Live Version) 04:45
Total playing time 56:54

Chronique @ Loloceltic

09 Avril 2013

Un peu décousu mais mérite que l'on s'y arrête.

Peu de temps après la sortie du sympathique "Adrenalize", les 'léopards sourds de Sheffield' ont enfin trouvé le remplaçant du regretté Steve Clark en la personne de Vivian Campbell. Loin d’être un inconnu (Dio, Whitesnake), ce dernier est apparu dès la sortie du single "Two Steps Behind", la jolie ballade faisant partie de la B.O du film Last Action Hero. Dans l’attente d’un nouvel album officiel, Def Leppard nous offre ce recueil d’inédits et autres faces B avec pour objectif de marquer la fin de l’époque Clark et le début de celle Campbell.

Ce sont donc 11 titres qui nous sont offerts ici (14 si l’on prend en compte les versions électriquesou au piano), répartis équitablement entre les périodes Clark, Campbell et Collen seul. La première période correspond essentiellement aux sessions d’enregistrements de "Hysteria". Malgré leur qualité, il n’est pas étonnant que ces titres n’aient pas été retenus car ils ne correspondent pas à l’esprit de cet album, soit plus sombres ("Desert Song" et son riff obsédant, ou "Ring Of Fire"), soit plus dans le ton du précédent "Pyromania" ("Fractured Love" doté d’un refrain et d’une structure proches de "Foolin’"). Seul "I Wanna Be Your Hero" n’aurait pas dépareillé, mais il semblerait qu’il n’était pas encore au point à l’époque.

L’intermède pendant lequel l’injustement sous-estimé Phil Collen a assuré seul les guitares, est marqué par l’autre ballade de l’album, la superbe "Miss You in a Heartbeat" composée par le guitariste à la suite d’échauffements de Joe Elliot au piano. Le groupe semble d’ailleurs tellement fier de ce titre qu’il nous le ressert en version électrique puis au piano seul. Quant au dynamique "She’s Too Tough" écrit par Elliot, il fut d’abord enregistré par Helix pour son album "Wild In The Streets" avant que le quatuor ne se décide à le mettre sur bande lui aussi.

Enfin, Vivian Campbell est largement mis en avant au travers de titres très variés. Les reprises de Sweet ("Action ! ") ou de Mick Ronson ("Only After Dark") sont gorgées d’énergie, alors que "Two Steps Behind" nous est servi dans sa version single renforcée par les arrangements de cordes de Michael Kamen, ainsi qu’en version électrique. Enfin, le titre le plus original sera sans aucun doute "From the Inside", titre pop-folk composé par Joe Elliot et sur lequel le groupe est renforcé par les musiciens traditionnels de Hothouse Flowers.

S’il n’échappe pas au côté un peu décousu inhérent à ce genre d’exercice, "Retro-Active" n’en est pas moins un disque qui mérite que l’on s’y arrête. Tout d’abord, il permettra aux aficionados de combo britannique d’étoffer leur Collection de quelques inédits, puis il donnera également l’occasion de découvrir Def Leppard sous des angles auquel il ne nous avait pas habitué. Voilà qui prouve l’ouverture d’esprit de ces musiciens. Nous finirons en notant que le livret est gorgé d’anecdotes concernant chaque titre pour ce qui sera un bel hommage au défunt Steve Clark.

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
ELECTRICMAN - 09 Avril 2013: excellente chronique, bien documentée, proche de mon ressenti. Un mot sur la pochette qui est vraiment superbe artistiquement quand on prend le temps de la regarder de loin, puis de prés.
choahardoc - 09 Avril 2013: Même topo sur la cover! Merci, je n'avais jamais rlevé que Only After Dark est une reprise. Merci de chroniquer ces bons vieux albums :-)
samolice - 31 Mai 2014: Merci Lolo. J'ai découvert hier la version de "She's Too Tough" par Def Leppard. Je ne savais pas jusqu'alors que Joe était responsable de l'écriture de ce titre que je connaissais depuis toujours par Hélix. Découverte sympa.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ dark_omens

28 Août 2014

Un visage plus nuancé qu'à l'accoutumé...

Loin de constituer un assemblage simpliste de ces meilleurs morceaux naturellement puisés dans les œuvres gravées, et connues, dispersés durant une carrière aussi vénérable que longue; avec ce Retro-Active, Def Leppard s’en est allé, en archéologue aguerri, fouillé dans les terres hostiles de ses ressources passées les plus ignorées. Déterrant certaines trouvailles, dépoussiérant d’autres plus ou moins notoires, et complétant la Collection par quelques reprises, les Anglais nous proposent de visiter ce musée historique dédié à leur propre gloire.

Dès l’entame de cette œuvre et alors qu’il serait normal de constater une certaine disparité dans l’union de ces morceaux aux origines diverses, il est étonnant de noter plutôt le contraire. Ainsi un Desert Song et un Fractured Love ouvre l’album avec une certaine profondeur, et une certaine lourdeur, inaccoutumée pour les Britanniques. Ils s’en dégagent, en effet, un incroyable parfum pesant, faisant naître une intéressante atmosphère étouffante dont on mesure toutefois à quel point elle aurait été incongrue au cœur d’un album tel qu’Hysteria (ces inédits étant issues de cette période de composition).

Dans un registre moins tourmenté, et clairement plus caractéristique et habituel de l’œuvre de ces Anglais, She’s To Tough, Only After Dark, l’excellent Ride Into the Sun, aux pianos Boogie/Rock et aux riffs efficaces, ou encore Ride into The Sun, et, par exemple, I Wanna Be your Hero s’inscrivent dans une démarche, certes, plus classique, mais, néanmoins, très enthousiasmante.

Cependant si Def Leppard, avec cet agglomérat aura tenté de nous proposer un visage plus nuancé, et une vision différente de son art, il ne saurait, bien évidemment se départir de ses stigmates identitaires les plus reconnaissables. On retrouve donc ici, en exercice obligatoire, une opulence de ballades. Si de prime abord cette surabondance peut apparaître comme excessive, promettant de rompre un équilibre précaire entre romance et énergie, elle l’est, sans doute, un peu moins dans les faits.

Tout d’abords parce que ce Retro-Active comporte un nombre important de morceaux et que donc cet excès s’en trouve forcément atténué.

Ensuite parce qu’il est difficile de nier le fait que ses anglais sont talentueux dans cette forme d’expression. Ainsi certains de ces titres sont de jolies découvertes intimistes émotionnellement réussies. Citons, par exemple, les classiques dans le propos Two Steps Behind ou encore Miss You in a Heartbeat qu’on retrouve chacun dans deux interprétations différentes. Une attachante version acoustique et une nettement plus dispensable électrique. Citons aussi le très dépaysant From the Inside qui avec ses flûtes péruviennes, son piano, sa mandoline et ses belles mélodies parviennent aisément à nous toucher.

Et enfin parce que Def Leppard est aujourd’hui un groupe de Hard-FM mélodique ayant laissé derrière lui son passé de digne héritier de la NWOBHM. Songer qu’il pourrait ne pas s’adonner à la chanson romantique, exercice le plus symptomatique du style qu’il défend désormais, serait purement utopique, et d’une grande naïveté.

Ce Retro-Active est donc bien plus qu’une simple compilation. Il nous offre divers témoignages plaisants inédits et inhabituels, ainsi que quelques-uns plus familiers, non moins attachants pour certains. Si l’ensemble n’est pas hautement indispensable, il a le mérite de proposer une vision, un peu, différente de ces Britanniques. Une image, certes, quelque peu plus nuancée mais remarquablement sincère, et remarquablement séduisante.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire